Victory is mine !

Youpi Tralala tagada tsoin tsoin !

Ceci n’est pas mon projet le plus ambitieux (c’est le moins que l’on puisse dire), ni le plus soigné niveau finition, mais j’en suis vraiment fiérote. En effet il a été cousu à plus de 90% sans utiliser mon bras droit, toujours bloqué par une attelle.

Comme il s’agissait de ma toute première couture dans ces conditions, j’ai fait simple en choisissant un patron fastoche que j’avais déjà cousu. Voici en gros le bilan de ce boulot :

Les bons plans :

  • la machine à coudre électronique, décidément très simple à régler d’une seule main.
  • le point élastique de ma machine : d’ordinaire je fais les finitions à la recouvreuse, mais je n’ai pas eu le courage de l’enfiler, et finalement le rendu reste tout à fait correct. Pas impec’ non plus, mais c’est propre.
  • le montage à la surjeteuse, beaucoup plus simple que prévu, même pour fixer l’élastique ; par contre je n’étais pas motivée pour en changer les fils, donc j’ai choisi mes tissus en fonction de ceux-ci, et pas l’inverse.
  • le coupe-fil : quand on ne peut pas se servir de ciseaux, ça devient vite indispensable
  • le cutter rotatif et sa planche de découpe, qui m’ont permis de couper mon tissu de la main gauche

 

À revoir pour une prochaine fois :

  • l’épinglage est une vraie galère hélas.
  • le cutter rotatif, c’est mieux avec une lame neuve qui coupe vraiment !
  • prendre des photos de sa culotte (portée la culotte hein) avec un appareil reflex assez lourd et de la main gauche, c’est un exercice « intéressant » décidément.

 

Les infos techniques qui vont bien :

Comme pour ma culotte de marin, j’ai utilisé le patron n°127 du mag’ Burda de janvier 2012, toujours dispo sur le site Burdastyle d’ailleurs. Hélas, il s’agit d’un patron pour tissu très peu élastique, et même réduit d’une taille ça reste une culotte de géante : ultra confortable certes, et tenant bien en place, mais j’aurais encore pu diminuer d’une ou deux tailles sans que ce soit gênant. Le jersey rayé vient de chez Stop Tissu, le rouge du magasin Passion à Bruxelles.

La couturière masquée et provisoirement handicapée arrivera-t-elle à se coudre d’autres trucs sans y perdre sa santé mentale  ? Vous le saurez en suivant le prochain épisode de « Pas de bras, pas de chocolat ».

26 Commentaires

  • 1
    11 juin 2013 - 7 h 49 min | Permalien

    je les trouve vraiment adorable tes culottes moi!!! courage couturière masquée!

    • 2
      saki
      11 juin 2013 - 14 h 58 min | Permalien

      Merci beaucoup Lisou !

  • 3
    Mari
    11 juin 2013 - 8 h 05 min | Permalien

    Moi aussi j’aime beaucoup !
    je dirais couturière masquée et rusée : réussir à embobiner la tendinite (ohoh) histoire qu’elle ne se rende compte de rien et s’en aille enfin…

    Bonne journée et bon courage

    • 4
      saki
      11 juin 2013 - 14 h 59 min | Permalien

      Merci Mari !

  • 5
    11 juin 2013 - 9 h 34 min | Permalien

    Hiiiii, Saki, mon idole !
    Tes culottes sont vraiment adorables, je suis super fan, et savoir qu’elle est faite avec une seule main, je suis ébaubie ! (hihi, pas tous les jours que je l’utilise, ce mot, mais il m’amuse ^^)

    Comme je ne suis pas sure de savoir adapter le patron burda pour une forme moins montante, j’ai cherche un peu sur le net et j’ai trouvé ça : http://www.craftybitches.fr/2013/05/vieux-t-shirt-nouvelle-culotte-tuto.html
    Moi aussi (peut-être) bientôt j’aurai des chouettes culottes maison !

    Je suis de tout coeur avec toi, prends bien soin de ton bras pour te remettre rapidement (et intégralement !)

    • 6
      saki
      11 juin 2013 - 14 h 59 min | Permalien

      Merci Marie Caroline, et bonne couture de culotte alors !

  • 7
    Cess
    11 juin 2013 - 9 h 52 min | Permalien

    Elle est belle cette culotte, et la voir portée… C’est rare sur les blogs, donc « courageux » de ta part !
    Mais attention à ne pas en faire trop, tu vas nous inquiéter. C’est qu’on ne voudrait pas que tu traînes cette tendinite plus qu’il ne faut ! Enfin, je sais que ce n’est pas facile de ne pas pouvoir coudre ou tricoter !

    • 8
      saki
      11 juin 2013 - 15 h 00 min | Permalien

      Merci beaucoup Cess, je fais gaffe promis.

  • 9
    Virginie
    11 juin 2013 - 13 h 18 min | Permalien

    Je crois que ce qui me fait le plus rire dans ton post, c’est de t’imaginer t’évertuer à coudre avec un bras en écharpe. C’est un défi lancé à ta tendinite, du genre « c’est pas toi qui décides, non mais » ? Tu regardes ton bras en lançant un grand « Na! » à chaque couture réussie ? Le résultat est très chouette, j’applaudis bien fort (mais d’une seule main, par solidarité).

    • 10
      saki
      11 juin 2013 - 15 h 00 min | Permalien

      Virginie, c’est exactement ça. Merci beaucoup (pour le mot ET la solidarité).

  • 11
    11 juin 2013 - 17 h 50 min | Permalien

    Assis toi Saki, parce que je dois te dire quelque chose de grave.

    Ca y est, tu es assise ?

    Tu es droguée Saki, tu es droguée à la couture. :D (mais tu fais des choses adorables avec une seule main alors on te pardonne :D )

    • 12
      saki
      24 juin 2013 - 0 h 34 min | Permalien

      Ah, mince, je réalise seulement maintenant que je n’ai pas encore répondu à ce commentaire, qui m’a pourtant fait me rouler par terre tellement je me marrais : mon copain est totalement d’accord avec toi d’ailleurs.
      Merci beaucoup pour ton mot !

  • 13
    madeby[viou]
    11 juin 2013 - 20 h 02 min | Permalien

    Elle est adorable cette culotte !
    Bravo pour l’humour et l’adaptation…

    • 14
      saki
      24 juin 2013 - 0 h 35 min | Permalien

      Mince de mince, je ne t’ai pas répondu, j’en suis vraiment désolée… Merci beaucoup Viou pour les gentillesses et encouragements, ça me donne la pêche !

  • 15
    Ingrid
    11 juin 2013 - 20 h 52 min | Permalien

    J’étais curieuse de voir ce qui allait sortir de cette épreuve et je suis bluffée ! C’est mignon comme tout et tout ça avec une main, bravissima Saki !

    • 16
      saki
      12 juin 2013 - 8 h 55 min | Permalien

      Merci beaucoup Ingrid !

  • 17
    armide
    11 juin 2013 - 21 h 21 min | Permalien

    Y’a pas à dire, Saki , t’as un petit côté « mai 68″ genre »sous les pavés la plage ».
    Parce que bon, faire une super couture (mais si, mais si, c’est vraiment bien fait quand même) avec un seule bras , c’est quand même un pied de nez à la règle, « je suis en convalescence, je dois me reposer »;
    Je suis bluffée!! Continue comme ça, j’aime beaucoup ton côté rebelle

    • 18
      saki
      12 juin 2013 - 8 h 56 min | Permalien

      C’est trop gentil, merci Armide !

  • 19
    11 juin 2013 - 21 h 57 min | Permalien

    Excellent comme d’habitude, vivement le prochain épisode de « pas de bras, de la couture quand même »!!

    • 20
      saki
      12 juin 2013 - 8 h 58 min | Permalien

      Merci aa ! Ça ne devrait pas tarder, je viens de finir un tricot et j’ai un p’tit haut en tête…

  • 21
    zorgleb
    11 juin 2013 - 22 h 58 min | Permalien

    Je vois que tu as une façon bien à toi de te tenir tranquille :-) Gare au dragon !
    Bravo pour ta culotte et respect pour ton culot de nous la montrer portée ! Saki, une fille culottée (dans tous les sens du terme) …

    • 22
      saki
      12 juin 2013 - 8 h 59 min | Permalien

      Merci beaucoup Zogleb !

  • 23
    12 juin 2013 - 8 h 58 min | Permalien

    Bravo !

    • 24
      saki
      12 juin 2013 - 8 h 59 min | Permalien

      Merci Poulette !

  • 25
    12 juin 2013 - 9 h 05 min | Permalien

    Trop classe !!!! j’adore. Le rayé lui va bien…
    Rooo la la, ça fait des mois que je dis que je vais m’y mettre à la petite culotte, mais faudrait vraiment… C’est terrible de réussir à se faire une petite culotte. ^_^

    • 26
      saki
      13 juin 2013 - 22 h 12 min | Permalien

      Allez Allez Particules, tu vas voir n fait c’est assez simple. merci pour les gentillesses !