Sempiternel cache-cou

Ça fait quoi, 8 fois que je tricote ce modèle ?

Je n’ai pas immortalisé chacun mais on peut voir quelques unes des précédentes versions ici, et encore par là. Que voulez-vous, mes amis m’en réclament sans cesse car ils craquent tous pour ce modèle malin, tellement plus pratique et original qu’une écharpe. De mon côté j’avoue que j’ai un faible pour la construction à base de côtes, de point mousse et de rangs raccourcis. Il se tricote vite et sans une once d’ennui. J’ai comme d’hab’ rajouté une bride en plus des boutonnières afin qu’il ferme parfaitement, fastoche quoi.

Cette fois j’ai varié les plaisirs en utilisant 4 pelotes de Big Merino, la laine 100% mérinos de Drops, lavable en machine et tricotée ici en double avec des aiguilles 5 et 5.5. Une prochaine fois je prendrai plutôt 5 pelotes, là j’ai dû un peu raccourcir la partie au milieu pour être certaine de ne pas me retrouver en rade. Laure voulait du noir mais des boutons colorés, c’est chose faite, je pense que le résultat devrait lui plaire.

 

Tiens, j’en profite pour montrer une photo jamais postée par ici d’un autre de ces cache-cous, tricoté l’hiver dernier. Comme vous pouvez le constater le destinataire moustachu a tenu à préserver son anonymat à l’aide d’un masque.

2 Commentaires

  • 1
    15 mars 2013 - 11 h 29 min | Permalien

    oui mais Saki! à force de le faire et refaire! ben tu m’as donné envie d’investir sur ce patron et de le faire! un vrai régal!

  • 2
    saki
    7 avril 2013 - 23 h 06 min | Permalien

    chouette, jolie version Lisou !