Boyish #1

Loin, très loin de ma robe de chanteuse de cabaret, voici la première pièce de mon costume de mec, une tenue faite pour jouer avec les codes féminins-masculins, ajustée comme il faut où il faut pour me mettre en valeur tout en étant (enfin je l’espère) stylée et confortable.

Il s’agit donc d’une chemise, d’apparence toute simple, portée ici avec mon pantalon Bella et le gilet cousu en guise de test il y a quelques semaines. D’un point de vue technique j’en suis vraiment contente, ses rares défauts n’étant pas du tout de ma faute pour une fois : pour la toute première fois un patron du magazine Burda m’a vraiment déçue, tout ça à cause du col qui tombait affreusement mal. J’ai dû le reprendre mais malheureusement quand c’est mal coupé il est difficile de sauver les meubles, j’ai donc limité les dégâts mais les épaules ne tombent pas parfaitement, le tissu fait des plis discrets mais agaçants.

Si encore ce n’était que le col… J’ai vérifié et revérifié mes pièces, je n’ai pas fait d’erreur en les recopiant et pourtant au lieu de manches normales je me suis retrouvée avec des manches gigot, ce qui vous en conviendrez est un chouïa énervant. Heureusement l’effet n’est pas moche pour autant, même si ça ne correspond pas à ce que j’imaginais à la base. J’envisage tout de même de les retoucher un chouïa, on verra ce que ça donne avec le futur gilet….

La coupe générale me botte tout de même énormément, j’ai surtout pris beaucoup de plaisir à soigner les finitions pour un résultat le plus pro possible : les fentes des manches sont décorées de biais maison posé dans les règles de l’art et le col est décoré à l’intérieur d’un biais de propreté cousu à la main à points invisibles. Soyons clairs : je l’adore ! Je suis très à l’aise dedans et portée avec les accessoires ad hoc (dont une cravate de Monsieur) je la trouve franchement classieuse.

Je grille d’impatience, j’ai hâte de coudre le costard trois pièces qui va avec mais d’abord je vais m’attaquer à une robe traditionnelle chinoise en soie pour la jolie Clarisse. Comme d’hab’ quoi, trop de projets, pas assez de temps, mais suffisamment d’enthousiasme pour déplacer des montagnes de tissu !

Patron issu du Burda de février 2010, tissu pour chemise trouvé à prix raisonnable chez tissu.net, un peu transparent mais d’assez bonne qualité (enfin pour le prix quoi). Biais à pois de chez Eurodiff.

 

Edit :

Et voila , j’accuse Burda alors que c’est ma propre ignorance qui était enc ause pour cette histoire de manches, grâce à un super article de Maggyy sur le sujet je ne commettrai plus cette erreur désormais.

5 Commentaires

  • 1
    11 août 2011 - 13 h 28 min | Permalien

    Woaw!!!
    J’adore j’adore!!!
    T’es hyper glamour en « homme »!!! Chuis totalement fan…. il me tarde de voir le « vrai costume »!!!
    J’aime beaucoup ce style, au lycée j’étais en costard très très très souvent, et mon grand dépit fut de ne jamais trouver une cravate qui m’aille bien ;-)
    Et alors tes finitions… bah forcément j’admire à mort!!! Rhalala moi aussi quand je serai grande je ferai comme toi!!
    Bref, bravo et vivement la suite!!

    • 2
      saki
      11 août 2011 - 23 h 24 min | Permalien

      Ouf, tu me rassures, le manque de réaction me faisait craindre le pire ! Là grâce à toi je me dis que j’ai atteint mon but, merci (c’est aussi une tenue destinée à mon huis clos cabaret de septembre).

  • 3
    2 septembre 2011 - 23 h 27 min | Permalien

    Je viens de découvrir ton blog, j’aime beaucoup ta couture, et cet ensemble est tout simplement époustouflant. Je ralise combien ca représente de travail, c’est super réussi en tout cas!

    • 4
      saki
      4 septembre 2011 - 10 h 04 min | Permalien

      Ça me fait rudement plaisir, merci beaucoup et bienvenue par ici !