Le châle qui rock #3 happily ever after

Souvenez-vous, j’en ai bavé, je vous ai même soûlés avec mes états d’âme…

Mais maintenant il est là, autour des mes épaules, pile au moment où le temps se réchauffe enfin (j’ai décidément un sens du timing imbattable) mais je ne le quitterai pas pour autant. Mon châle Rock Island est donc fini et j’en suis ravie !

Niveau technique j’ai utilisé 50 gr de laine Lace de chez Drops (70% bébé alpaga et 30% soie de mûrier), coloris camel (réf : 2020m), soit exactement la moitié de l’écheveau. Une fois bloqué il mesure 1m40 de long et 60 cm de haut.

J’ai planché dessus 10 jours au total en comptant le temps perdu à défaire les erreurs, ce qui est plutôt rapide pour ce modèle, mais j’avoue que j’ai mis mon couple en péril en passant des soirées entières concentrée sur la dentelle donc pour les suivants (car oui, il y a en a déjà deux de programmés) je pense que j’irai un peu plus lentement, ceci dit maintenant que j’ai le modèle en main je devrais aussi perdre beaucoup moins de temps à cause d’erreurs de débutante, et surtout être nettement moins stressée.

J’ai eu de longues heures de doute à cause de la couleur qui ne me ressemble pas du tout, il faut bien le reconnaître : au lieu de mes couleurs flashy habituelles j’ai eu brusquement envie d’une teinte claire et neutre, mais pas de blanc car en dentelle ça donne vite un effet napperon. En prime je voulais utiliser ce fil particulier et seul le camel me plaisait vraiment… Mais avant blocage, alors que le tricot n’est qu’une mousse dont on on discerne à peine le motif, il faut bien reconnaître que l’effet n’était pas aussi enthousiasmant que je l’espérais. Maintenant que je peux enfin le porter je n’ai plus aucun doute, il est superbe à même la peau et donc parfait pour la saison. J’ai juste envie d’en faire un second, rouge cette fois histoire de varier les plaisirs !

J’en profite pour finir ma trilogie de conseils pour réussir sans trop de soucis ce modèle.

Après la bordure et la dentelle rock island voici donc la partie la plus simple et ennuyeuse : le point mousse et les finitions.

Ça n’est pas si ennuyeux en réalité car il s’agit d’un modèle dont le nombre de mailles va en diminuant et c’est rudement sympa au final, donc certes les premiers rangs de point mousse semblent interminables mais assez vite ça s’accélère, heureusement. Mon seul conseil concernant cette partie c’est de ne pas laisser les marqueurs de la partie rock island en place, contrairement à ce que j’ai fais : je me suis contentée d’en retirer un sur deux, ce qui faisait un anneau toutes les 12 mailles et m’a permis de rendre les rangs moins lancinants et surtout plus simples à compter. Comme j’ai utilisé des élastiques à cheveux très fin, nettement plus que mes aiguilles n°4, je me suis dis que ça ne laisserait aucune marque dans mon tricot, et à première vue c’était bien le cas… Hélas au blocage j’ai aperçu de très discrètes démarcations que PERSONNE à part moi ne voit, mais je sais qu’elles sont là et pour un esprit honteusement psychotique comme le mien c’est agaçant. Bref pour le prochain je n’utiliserai pas de marqueurs, je ferai juste encore plus attention en comptant (edit : finalement pour le suivant j’ai utilisé du fil très fin en guise de marqueur et ça n’a laissé aucune trace, une bonne solution donc).

Autre point très agréable de ce châle, on ne rabat pas les mailles à la fin, on tricote jusqu’à ce qu’il ne reste que 8 mailles et ensuite on utilise une technique appelée gardener stitch, ce qui sur le coup m’a fait un peu paniquer jusqu’à ce que je réalise qu’il s’agit tout simplement de grafting : on sépare les mailles en deux, 4 glissées sur chaque aiguille à tricoter, et à l’aide d’une aiguille à laine il ne reste plus qu’à assembler le tout en suivant les conseils donnés par ici.

Je ne rentre pas tout de suite mes fils, je préfère bloquer en premier :

Pour la toute première fois j’ai pu utiliser mes nouveaux câbles de blocage et j’en sautille littéralement de joie : certes ils me sont revenus un peu chers (21.40€ hors livraison) mais cela m’a considérablement simplifié les choses puisqu’au lieu de galérer comme d’hab’ avec mes épingles il m’a suffit de passer les câbles dans les côtés une fois pour toutes et ensuite de tirer dessus jusqu’à obtenir la forme désirée. Les câbles sont fournis avec de grandes épingles solides en forme de T qui s’enfoncent parfaitement dans les tapis de sol en mousse que j’utilise.

Ces câbles sont inoxydables, chaque pointe est protégée afin de ne pas accrocher la laine, et même si je n’ai pas pris les modèles « spécial dentelle » afin de pouvoir les utiliser pour tous mes tricots ils sont terriblement fins et souples, ce qui donne un vrai confort d’utilisation je trouve. Je pense qu’ils vont me servir pour le reste de mes jours de tricoteuse, ce qui rend cet achat un chouïa plus raisonnable. Pour info j’ai reçu 6 câbles de 91 cm, 6 de 60 cm et encore 6 de 30 cm. Je n’en ai utilisé que 4 grands et 2 petits pour ce châle, qui est assez grand, donc je pense qu’il peut être malin d’acheter un kit à deux et de se le partager ; il n’y a pas énormément d’épingles en T mais on peut utiliser aussi des épingles normales donc pas de souci.. Si ça tente des gens j’ai trouvé les miens sur Etsy, chez Inspiknity.

Pour celles qui ne connaissent pas la technique du blocage sachez que c’est à la fois simple comme tout et indispensable pour ce modèle (et pour tout ce qui est dentelle en général). Je vous conseille de jeter un œil sur ce tutoriel, en anglais mais très compréhensible. Pour résumer on fait tremper 10 à 15 mn le tricot dans de l’eau tiède, on l’essore délicatement, quand il est humide mais qu’il ne dégorge plus on le fixe à l’aide d’épingles ou de câbles ; comme pour un modèle aussi grand que celui-ci ça risque de prendre du temps on prévoit de quoi l’humidifier à nouveau au cas où il aurait séché trop vite… Et on n’a plus qu’à attendre quelques heures qu’il soit enfin sec. Jared Flood précise bien dans son patron qu’il faut bloquer le Rock Island de façon agressive, donc n’ayez pas peur : allez-y franco, c’est ainsi que le résultat sera le plus beau !

15 Commentaires

  • 1
    1 août 2011 - 9 h 40 min | Permalien

    Je viens admirer la consécration de toutes ces heures de travail! C’est en voyant ce genre de châle que j’ai envie de me mettre au tricot, c’est une vraie merveille.
    Et dans une couleur flashy, comme du rose ou du violet pétant, il doit être superbe!

  • 2
    Lyli
    1 août 2011 - 10 h 45 min | Permalien

    J’admire également le travail fini, c’est très joli. Félicitations car à voir comme ça je dirai que ça devait pas être facile. Les commandes c’est où? :)

  • 3
    1 août 2011 - 13 h 18 min | Permalien

    Il est juste magnifique, la classe !!
    J’ai bien aimé le Hobbes aussi, en grande fan, il me fait de l’oeil…

  • 4
    1 août 2011 - 14 h 50 min | Permalien

    trop class ! il est superbe, j’ai recommencé le mien après que tu ais repérer mes erreurs, j’en suis a 8 répétitions ,mais les travaux a la maison me tiennes éloignés du tricot et du pc pour le moment…. j’espere y revenir rapidement, parce que quand je vois le résultat final, ça vaut le coup… bravo et merci pour tes astuces.
    =^_^=

  • 5
    1 août 2011 - 18 h 06 min | Permalien

    Wouahhhhhhh!
    Une petite oeuvre d’art d’une délicatesse infinie…

  • 6
    saki
    2 août 2011 - 8 h 56 min | Permalien

    Merci les filles !

    Blanche Neige, viens viens, passe toi aussi du côté obscur des aiguilles ! Si tu as envie de te lancer je peux te conseiller des modèles simples mais très jolis.

    Lyli, euh, comment dire… On verra si je survis aux deux prochains, auquel cas t es la suivante sur la liste si tu veux.

    Nana, tu as bon goût décidément, si ça te tente de se faire un kal Hobbes ça me botterait bien d’avoir une copine de projet !

    Laminoute : go go go ! Tu vois, cette aprtie en fait n’est pas si compliquée, juste longuette.

    Kristel c’est drôle, c’est exactement ce que je pense de tes derniers travaux, tes illustrations sont décidément magnifiques (les gens, allez les voir ! http://lespetitscrayons.over-blog.com/), il faut justement que je te cause d’un projet qu’on pourrait avoir en commun.

  • 7
    billevesée
    3 août 2011 - 13 h 37 min | Permalien

    Ce travail est superbe! j’aime bien la couleur.

  • 8
    11 août 2011 - 14 h 56 min | Permalien

    Purée. 10 jours pour le faire ! Je suis admirative…
    Il est superbe…et même si la couleur ne te ressemble pas forcément, au moins il ira avec tout ! Le motif en étoile me rappelle le Laminaria…c’est beau ce genre de motifs ♥

    • 9
      saki
      11 août 2011 - 23 h 21 min | Permalien

      Je trouve aussi ! Pour les 10 jours il faut savoir que j’ai bossé comme ne forcenée (une droguée dirait Monsieur) tellement je trouvais ce projet motivant.
      Je suis contente qu’il te plaise en tout cas, merci !

  • 10
    1 novembre 2011 - 15 h 07 min | Permalien

    Il est juste magnifique ! J’ai atterri sur ton blog en cherchant comment bloquer mon Ishbel et du coup j’ai bien envie de tenter le Rock Island… Je ne connaissais pas l’astuce des câbles de blocage, merci pour ce tuyau.

  • 11
    Mellecacahuete
    3 mai 2013 - 0 h 13 min | Permalien

    Merci beaucoup pour ces articles qui m’ont permis de me lancer. J’avais peur de la dentelle en anglais mais finalement Je suis super fière de mon Everest !! MERCI ENCORE

    • 12
      saki
      5 mai 2013 - 12 h 32 min | Permalien

      Chouette, merci à toi pour ce retour ! Où est-ce qu’on peut admirer ton Everest alors ?