[tuto] Shorty confortable ET joli

Ce tuto est l’occasion de causer un peu de mon expérience de couturière :

je suis une autodidacte, un beau jour ma mère m’a montré comment utiliser une machine et à partir de là tout ce que j’ai appris je l’ai trouvé sur internet ou en expérimentant par moi-même. Je commence à avoir un peu d’expérience mais parfois je prends le chemin des écoliers là où quelqu’un ayant suivi une solide formation irait droit au but. Bref, même si je pense que je commence à toucher ma bille je ne me sens pas forcément légitime quand il s’agit de donner des conseils aux autres. Ceci dit, vu les questions et commentaires des copines je me rends compte que ma modeste expérience peut aider d’autres apprenti(e)s couturièr(e)s plus débutant(e)s, d’où l’envie de mettre des tuto à disposition par ici.

Pour résumer, les conseils que je donne par ici fonctionnent pour moi, mais il faut bien garder en tête qu’il existe peut-être de meilleures solutions donc n’hésitez pas à vous renseigner à côté pour améliorer cette base.

Mon modèle de shorty étant exclusivement cousu en jersey les trucs donnés ici fonctionneront pour coudre n’importe quel vêtement ou accessoire dans cette matière.

Matériel nécessaire :

Je précise au passage que j’utilise normalement ma surjeteuse pour ce genre de chose. Ceci dit je l’ai laissée de côté pour ce tuto histoire de montrer que, même si c’est rudement utile, on peut faire des finitions très correctes même avec un minimum de matériel, donc il ne faut pas avoir peur de se lancer ! Le tout est d’utiliser systématiquement un point élastique, si vous n’en avez pas sur votre machine un point zigzag, le plus erré possible, fait très bine l’affaire, et pour les ourlets/finitions diverses un point droit à ‘laiguille double. N’utilisez pas de point droit à l’aiguille simple, celui-ci ne tient pas bien le coup avec les tissus élastiques.

Les aiguilles spéciales tissu extensible ne sont pas indispensables, on peut faire sans, mais c’est un investissement franchement raisonnable et très utile mine de rien : la forme est étudiée pour ne pas abimer la matière, ce qui rend les erreurs moins douloureuses puisqu’ainsi on peut défaire les coutures sans ruiner le tissu. Manque de bol j’ai récemment cassé mon aiguille-double pour jersey et j’ai dû travailler avec la régulière, ceci dit cela permet tout de même de faire du bon boulot.

A ce propos, pourquoi une aiguille-double ? Parce qu’il ne s’agit pas seulement de coudre deux surpiqures bien parallèles : à l’arrière il se forme entre les deux lignes une espèce de point de surjet qui convient pour une couture sur tissu élastique (contrairement à un point normal qui n’est du tout fait pour subir ce type de tension), et qui en prime évite que le tissu ne s’effiloche si on coupe au bord, ce qui donne des finitions sympatoches.

J’ai précisé qu’il fallait du jersey de coton, celui-ci est destiné au fond du shorty. En effet, désolée d’entrer dans ce genre de détails mais celui-ci va se retrouver en contact avec une partie de l’anatomie qui voit rarement le soleil et qui demande à être traitée avec un minimum d’égards. Sachez braves gens que le jersey de coton est une précaution de base pour éviter d’éventuels problèmes de mycoses et est donc indispensable quand on se coud ses sous-vêtements.

Commencez par imprimer les deux planches de patron que voici (il s’agit d’une taille 40/42) :

Vérifiez que le carré témoin a bien les bonnes dimensions.

Lors de mes essais précédents (1.0 et 2.0) j’avais utilisé l’un de mes shorty préférés pour me faire un patron, finalement j’ai tout remis à plat et retracé à mes mesures pour qu’il m’aille encore mieux. Si jamais celui-ci ne vous botte pas je vous invite à faire un tour sur Burdastyle et chez Eolune pour d’autres versions.

Coupez le tissu en ajoutant des marges de couture.

Vous devez vous retrouver avec 4 pièces, 3 dans votre tissu principal (l’avant, l’arrière et le fond du shorty) ainsi qu’un second fond de culotte, cette fois en jersey de coton.

Coupez aussi des bandes destinées à être utilisées en guise de pseudo-passepoil, il vous en faut 3 en tout, la première de 68 cm et deux autres de 42 cm. Si ces bandes sont découpées dans une couleur contrastant avec votre jersey principal l’effet sera encore plus réussi.

On passe à l’assemblage !

Tout d’abord je vous donne un truc pratique, comme ça, parce que je suis une gonzesse sympa : parfois quand on coud du jersey le tissu peut au début se prendre dans les griffes d’entraînement. Si ça vous arrive pas de panique, sauvez ce que vous pouvez et pour la suite faites vos coutures en deux temps, à chaque fois en partant du centre vers le bord. Ça devrait bien arranger vos affaires.

Tout d’abord il vous faut coudre ensemble l’avant, le fond et l’arrière du shorty, mais pas encore les côtés. Utilisez votre point élastique ou un point zigzag.

Placez le second fond par dessus et assemblez les côtés, utilisez encore une fois votre point élastique si vous en avez sur votre machine, sinon un point en zigzag fait très bien l’affaire.

Pour en finir avec cette partie je fais généralement une couture sur les bords encore libres, je préfère utiliser l’aiguille-double (donc en travaillant sur l’extérieur du shorty puisque le surjet se forme sur l’intérieur), ce qui bloque parfaitement ceux-ci, par contre de l’extérieur l’espèce de bourrelé qui se créait entre les deux coutures peut sembler moche, personnellement ça ne me gène pas, à vous de voir donc.

On peut maintenant assembler les côtés :

Le shorty en lui-même est fini, si vous le voulez vous pouvez vous contenter de faire de simples ourlets à l’aiguille-double ou au point zigzag et c’est bon, voire ajouter un élastique pour lingerie à la taille pour un effet plus décoratif, comme par exemple sur la photo suivante.

Je vous donne maintenant ma recette pour des finitions que je trouve plus sympa :

Cousez les côtés de chacune des 3 bandes puis tour à tour assemblez-les endroit contre endroit sur les côtés du shorty :

Relevez la bande une première fois….

…. puis retournez-la vers l’intérieur en laissant juste dépasser quelques millimètres

Un coup d’aiguille-double en-dessous de ce faux passepoil et zou, c’est normalement nickel !

Sur l’envers c’est une autre affaire, il faut donc couper le tissu qui dépasse au ras de la couture pour des finitions plus propres :

Attention, c’est sans doute la phase la plus délicate ! En effet il faut couper ce surplus en étant le plus soigneux possible afin d’éviter de faire un accroc dans le shorty lui-même.

Voila, votre shorty est fini, si vu de l’intérieur il n’est pas aussi parfait qu’un sous-vêtement du commerce il est normalement solide, confortable et accessoirement mimi tout plein.

A plat les coutures du shorty peuvent sembler un peu « godillantes », mais une fois porté ça ne pose plus de problème !

Surtout n’hésitez pas à mettre un lien dans les commentaires si vous postez des photos de vos réalisations sur un blog, ça me ferait rudement plaisir de voir le résultat !

25 Commentaires

  • 1
    21 juillet 2011 - 6 h 17 min | Permalien

    Cooool ! Merci à toi !
    J’ai envie de dire Vive le coton et à bas la dentelle gratouillante !!!

  • 2
    21 juillet 2011 - 8 h 32 min | Permalien

    très sympa ce tuto! merci!

  • 3
    21 juillet 2011 - 9 h 32 min | Permalien

    ça donne vraiment envie de se lancer!Merci pour ce tuto!

  • 4
    21 juillet 2011 - 9 h 33 min | Permalien

    Merci Saki pour ce tuto et tout tes petits conseils;) A bas les magasin de lingerie :)

  • 5
    21 juillet 2011 - 10 h 06 min | Permalien

    Chouette ce petit tuto, ça donne envie d’essayer ! je ferais bien une version « pyjama », avec un petit débardeur assorti…
    Et merci pour toutes les astuces jersey, j’en connaissais certaines (les aiguilles, etc…), mais je n’avais jamais pensé à commencer mes coutures par le centre pour éviter que le tissu ne soit pris par les griffes d’entraînement !

  • 6
    saki
    21 juillet 2011 - 10 h 19 min | Permalien

    Wooh, ça fait plaisir ces réactions, merci les filles ! j’espère que tout ça vous servira…
    Dine, pour la version pyjama je te conseille de jeter un œil sur le modèle gratuit de bloomer proposé par Colette Patterns, il est adorable. Par contre il semble qu’il soit taille très basse, éventuellement à modifier donc : http://www.colettepatterns.com/blog/colette-patterns-news/free-pattern-to-download-the-madeleine-mini-bloomers

  • 7
    21 juillet 2011 - 14 h 28 min | Permalien

    c’est la première fois que je lis un pareil BABa sur le jersey et je suis ben contente ! ça me fait (un peu) moins peur !
    par contre, pour voir mes propres réalisations, euh, comment dire ? on verra après les vacances de mômes, peut-être !

  • 8
    21 juillet 2011 - 15 h 03 min | Permalien

    J’adore! Je n’ai pas encore testé l’aiguille double, ça donne envie.
    Au prochain épisode, un soutif pour planche à pain comme moi et tu as ma palme d’or ;-) )))

  • 9
    22 juillet 2011 - 13 h 47 min | Permalien

    Cool le tuto, j’avais eu le même genre de démarche pour me faire un mini short pour dormir, mais je pense tester le tien, les faux passepoil de feignasse me tentent bien.
    Par contre, l’aiguille double j’ai du mal, impossible de piquer droit, je fais des vagues….
    (non je couds pas quand je suis bourrée!)

  • 10
    27 août 2011 - 10 h 00 min | Permalien

    Hier j’ai essayé d’en réaliser un en décousant un modèle perso… résultat approximatif, pas d’aiguille double en ma possession pour les coutures…. Bah voilà!!! il était là le soucis.
    Merci merci je vais refaire un essai tout comme tu l’expliques!!!!
    Bye

    • 11
      saki
      28 août 2011 - 14 h 58 min | Permalien

      En fait le jersey y’a pas de secret, il faut s’y reprendre à plusieurs fois avant de choper le truc, et tester plusieurs solutions avant d’être à l’aise. J’ai la chance d’avoir une surjeteuse et une machine avec un vrai point élastique, ça aide bien déjà. l’aiguille double tout le monde n’accroche pas, je sais juste que moi ça me convient bien.

      Bon courage pour la suite en tout cas, j’espère que les solutions que j’ai proposé t’aideront vraiment !

  • 12
    Lilil
    10 février 2012 - 18 h 14 min | Permalien

    Coucou Saki,
    quel est l’interet de faire trois pieces du tissu principal? on ne pourrait pas couper tout en une seule fois? (et avoir 2 coutures de moins a faire)
    :)

    • 13
      saki
      10 février 2012 - 19 h 40 min | Permalien

      Bonsoir Lilil, en fait le but est de rentabiliser au maximum le tissu, faire plusieurs pièces permet de les agencer au mieux. Tu peux donc tout à fait tout couper en une seule fois si tu préfères.

  • 14
    Lilil
    13 février 2012 - 15 h 02 min | Permalien

    Dacc! Je vais me lancer ce week end alors, j’espere que j’aurais recu mon aiguille double que je viens de commander (via ton lien)
    merci pour tes conseils :)

  • 15
    8 juin 2012 - 12 h 57 min | Permalien

    bon cousu et testé en une h chrono..j ai utilisé du jersey coton …du chanvre pour l ,insert et du biais elasique (on l utilise sur les couches bb ) donc facile rapide ..me concernant je vais juste modifier l arrière comme je ne portes pas de shorty je le trouve trop descendant sur les cotes et trop échancré sur l arriére sinon il est top la forme est jolie …merci

  • 16
    8 juin 2012 - 12 h 58 min | Permalien

    j oubliais j ai utilisé la surjeteuse pour l assemblage et le point zigzag coupé stretch de la machine a coudre

  • 17
    saki
    6 juillet 2012 - 10 h 03 min | Permalien

    Merci pour ces retours Isartzazoune, je suis ravie que ce tuto ait pu te servir !

  • 18
    Manchoue
    10 décembre 2012 - 19 h 08 min | Permalien

    merci pour ce super tuto ! Hyper bien expliqué… idéal !!! Quelle gentillesse de partager votre savoir-faire !!! Merci merci, c’est grâce à vos tuto piochés sur le net que je progresse !

    • 19
      saki
      10 décembre 2012 - 20 h 21 min | Permalien

      Bonsoir Manchoue, merci à vous pour ce super mot ! Je suis ravie que ce tuto puisse vous servir.

  • 20
    rolande
    6 janvier 2013 - 19 h 37 min | Permalien

    bravo pour ce tuto bien fait.
    Par contre lorsque j’utilise l’aiguille double, cela fait toujours un bourrelet, que faire pour éviter cet inconvénient.
    Merci, rolande

  • 21
    saki
    7 janvier 2013 - 18 h 44 min | Permalien

    Bonjour Rolande, en fait il faut que tu fasses des essais de tension sur des chutes de ton tissu afin de régler cela au mieux.

  • 22
    4 octobre 2013 - 8 h 31 min | Permalien

    merci je partage sur ma page fb . Une membre recherche des conseils pour faire un shorty je l’envoie regarder votre tutos qui est très bien expliqué
    https://www.facebook.com/groups/573082369419782/

    • 23
      saki
      4 octobre 2013 - 10 h 14 min | Permalien

      Merci Kalimity, je suis contente que cela puisse aider quelqu’un !