[tuto] pochoirs et peinture pour tissu

J’ose à peine appeler ça un tuto étant donnée la facilité de la chose mais quand j’encourage les copains à personnaliser eux-même leurs fringues avec de la peinture pour tissu ils semblent effrayés par l’ampleur du boulot. Alors que, soyons clairs, on trouve difficilement plus couillon, d’où l’idée d’en faire la preuve par ici par A+B.

Bien, pour commencer il vous faut un minimum de matériel, normalement assez simple à se procurer :
  • de la peinture pour tissu (disponible dans tout bon magasin de Beaux-arts)
  • du freezer paper (j’achète le mien en ligne par ici)
  • un cutter ou des ciseaux
  • un fer à repasser et la table qui va avec si possible
  • un pinceau pour pochoir ou une simple brosse à poils courts
  • éventuellement un pinceau à poils souples assez fin pour ajouter des détails ou quelques corrections
  • un bout de carton un peu plus grand que votre motif
  • éventuellement un imprimante, sinon de quoi dessiner
Quelques petites précisions importantes sur cette peinture avant de se lancer :

La peinture pour tissu ne se manie pas exactement comme la gouache ou l’acrylique : même si on utilise de l’eau comme diluant pour nettoyer les pinceaux à la fin il ne faut surtout pas en mettre dans la peinture en cours d’exécution pour la liquéfier ! En effet celle-ci est normalement suffisamment liquide pour être utilisée telle quelle, et lorsque l’on ajoute de l’eau on obtient un effet très moche , l’eau se répandant dans la fibre du tissu et empêchant d’obtenir un résultat précis. En cas d’utilisation d’un pochoir c’est encore pire puisque la peinture diluée risque de passer sous ce dernier, et donc donner un résultat cracra.

Avant d’ouvrir votre pot de peinture pensez à bien le secouer et par la suite évitez de travailler en épaisseurs : prenez peu de teinte à la fois pour éviter les épaisseurs qui non seulement risquent de passer sous le pochoir mais en prime sont longues à sécher. Si vous trouvez que la peinture telle quelle n’est pas assez couvrante faites preuve de patience : passez votre première couche tranquillement, laissez-la sécher 5 mn tranquillou et passez une seconde couche, voire un troisième si nécessaire, toujours en y allant mollo sur la quantité de peinture et en laissant reposer un moment.

Dernier point qui a son importance, le bout de carton est destiné à être placé sous votre tissu pour éviter que la peinture ne tache quoi que ce soit en passant à travers. Donc si vous bossez sur un t-shirt le carton devra être pris en sandwich entre l’avant et l’arrière.

Le freezer paper

Il s’agit d’un type de papier dont un côté est thermocollant, ce qui signifie qu’une fois appliqué sur un tissu il suffit de passer un coup de fer à repasser (sans utiliser la fonction vapeur) pour le faire assez bien tenir en place. Ça le rend particulièrement pratique pour réaliser des pochoirs mais il faut bien garder en tête le fait que ça n’est pas miraculeux pour autant et que cela ne vous dispense pas d’être soigneux au moment de peindre !

On le trouve en ligne donc, sinon il paraît qu’on peut utiliser le papier de boucherie (si si, celui dans lequel est enrobée votre viande !) qui aurait le même effet, chose que je n’ai jamais eu l’occasion de vérifier. Par contre sur la foi de conseils trouvés sur le net j’ai testé le papier traiteur disponible en supermarché et je vous le dis tout net : ça ne marche pas.

Ce papier est très facile à travailler, pensez juste à protéger votre table avec un bout de carton sacrifiable si vous le coupez au cutter.

Allons-y !

Commencez par choisir un modèle susceptible de bien rendre en pochoir : pas de foultitude de minuscules motifs à découper donc, quelque chose de simple et bien contrasté. A partir de là à vous de voir si vous préférez le dessiner vous-même ou l’imprimer, si vous choisissez cette dernière option coupez votre freezer paper au format A4 si ce n’est déjà fait et imprimez du côté sans colle. Il ne vous reste plus qu’à décider si vous allez peindre votre motif en positif ou en négatif et à le découper :

motif final en positif : le pochoir est découpé de telle sorte que la peinture va aller dans les traits du motif

motif final en négatif : cette fois la peinture ira dans les contours du motif, lui-même dessiné par la couleur du fond du tissu (suis-je bien claire ?)

Une fois le pochoir découpé fixez-le au fer à repasser :

Placez le carton sous votre tissu, secouez la peinture et prenez-en un peu au bout de votre pinceau ou votre brosse. Au besoin essuyez le surplus, vous pouvez commencer à appliquer la peinture en tapotant afin que celle-ci ne risque pas de passer sous le pochoir.

Ici, le but étant d’avoir la peinture en négatif à la fin, j’ai bossé jusqu’à épuisement de la teinte sur le pinceau pour obtenir le dégradé sur les bords. Une fois le tout sec j’ai passé une seconde couche de peinture au plus près du pochoir.

Pas le peine de se presser : attendez que votre peinture soit bien sèche avant de retirer délicatement le pochoir ! Pour finir passez à nouveau un coup de fer à repasser, toujours sans utiliser la fonction vapeur, afin de fixer le motif. En ce qui concerne les instructions de lavage elles sont normalement inscrites sur le pot de peinture, en général on ne doit pas dépasser les 30° sous peine d’affadir le motif au fil des lavages, ceci dit j’ai utilisé cette technique pour décorer un t-shirt de sport, que donc je lave fréquemment depuis plusieurs mois à 40 voire 60° et pour l’instant ça tient assez bien, en prime rien n’empêche de repasser un p’tit coup de peinture pour raviver la flamme !

Pour le motif « voiture » j’ai fait un fond blanc que j’ai ensuite retravaillé avec du noir pour ajouter quelques détails, pour cela il faut attendre que la couche de fond soit bien sèche, retirer le pochoir et travailler le plus délicatement possible au pinceau fin.

Pour voir quelques exemples de ce que j’ai déjà réalisé avec cette technique ça se passe ici et . Amusez-vous bien !

10 Commentaires

  • 1
    10 juillet 2011 - 21 h 18 min | Permalien

    Merci pour tous ces conseils! Jamais essayé la peinture au pochoir sur tissu (mais sur bois si, avec du papier « carte de Lyon » c’était nickel!). J’aime beaucoup la voiture!

  • 2
    Laurence
    11 juillet 2011 - 7 h 16 min | Permalien

    Merci beaucoup pour ce post!!! D’abord pour m’avoir appris où je peux acheter du freezer paper en France, parce que j’avais découvert ça sur Threadbangers y’a quelques années mais aussi pour toutes les astuces que tu donnes ici.

    Bisous,

    Laurence

  • 3
    saki
    11 juillet 2011 - 9 h 19 min | Permalien

    Salut les filles, j’espère que tout ça vous sera utile, faites signe quand vous vous serez lancées histoire que j’admire le résultat !

  • 4
    20 mars 2012 - 10 h 41 min | Permalien

    Merci pour toutes ces explications, je vais me lancer dans la peinture sur tissu, et grâce à ce tuto je suis armée pour réussir.
    Bonne journée

    • 5
      saki
      20 mars 2012 - 11 h 58 min | Permalien

      Je suis ravie que ça puisse te servir, amuse-toi bien !

  • 6
    mareine89
    10 février 2013 - 15 h 56 min | Permalien

    Sympa l’idée pour customiser un vêtement tout simple… J’avais déjà entendu parler du flex aussi. Tu as déjà utilisé?

    • 7
      saki
      12 février 2013 - 12 h 50 min | Permalien

      J’en ai beaucoup entendu parlé ais je n’ai encore jamais eu l’occasion de m’en servir, je suis d’ailleurs très curieuse.