[Tuto] Une chemise à basque de récup’

J’espère que vous aimez les projets « récup », parce qu’il va y en avoir quelques uns par ici durant l’été.

Veinarde que je suis : je vais encadrer trois semaines de cours dans le cadre d’ateliers d’art contemporain, dont deux ateliers consacrés à la transformation de vêtements. Histoire d’arriver le jour J avec des modèles au point, j’ai commencé à bosser sur divers projets. On commence avec une chemise à manches longues chopée au marché aux puces.

La chemise peplum

Cette chemise est un chouïa trop petite pour moi, mais on s’en fiche puisqu’il s’agit surtout de vous montrer comment la transformer. Pour ce projet j’ai :

  • enlevé le col
  • raccourci drastiquement les manches
  • coupé la taille
  • ajouté des pinces dans le dos
  • posé un passepoil contrastant au niveau de la taille
  • et ajouté une basque

 

 

1: Enlever le col

Découdre proprement la surpiqure et la couture qui tient le col en place.

Une fois le col enlevé, épingler pour refermer, puis coudre une surpiqure. Et voila, votre encolure est impeccable !

 

2 : Modifier les manches

Marquer le début de votre découpe puis défaire la surpiqure qui tient la manche, ainsi que la couture intérieure.

Une fois le dessous détaché, dessiner la forme que vous voulez donner à votre manche et couper sans pitié.

Si comme moi vous vous retrouvez avec une pointe au lieu d’un arrondi, c’est facile d’y remédier d’un coup de ciseaux.

Il ne reste plus qu’à utiliser cette première manche pour modifier la seconde.

 

Et hop !

 

3 : Les finitions des manches

Et non, on n’en a pas encore fini avec cette partie. Il faut maintenant couper deux morceaux de biais, qui seront posé en guise de parementure pour finir l’intérieur de l’arrondi. ceux-ci doivent faire 3 cm de plus que la longueur de la partie à « parementer ».

 

Rabattre le haut du biais afin de ne pas laisser le bord à cru.

Épingler  le biais endroit sur endroit sur la manche, puis coudre en se guidant sur la première pliure de ce biais.

Rabattre le biais de façon à ce qu’il ne soit pas visible de l’extérieur.

On coud une surpiqure pour bloquer le biais, puis on finit proprement le dessous de manche (c’est à dire la partie désormais sans manche) en cousant une surpiqure sur les traces de celle que l’on a décousu auparavant.

Les manches sont finies, on peut passer à la suite !

 

4 : L’ajustement du buste

On commence par définir où est la taille exactement, puis on coupe. Attention : pensez bien à ajouter une marge de couture avant de couper (ici : 1 cm). Gardez la partie de basse précieusement, elle va très vite nous servir !

Si vous n’avez pas de mannequin de couture, c’est le moment d’appeler un ami à la rescousse : il/elle va ajuster une paire de pinces dans le bas du dos afin de bien cintrer la chemise (enfin si le besoin s’en fait sentir évidemment). Pour cela, mettez la chemise à l’envers et boutonnez-la.

C’est le seul ajustement de ce type que je ferai pour ce modèle, tout simplement parce que j’ai utilisé une chemise déjà à ma taille : si vous avez chopé une chemise beaucoup plus large, il faudra sans doute ajouter aussi des pinces poitrine, voire cintrer les côtés… Pour en apprendre plus sur les pinces, c’est par là.

 

5 : La pose du passepoil

Ça n’est pas indispensable, mais j’suis une fana de passepoil contrastant…

Tout d’abord, surjeter le nouveau bord de votre chemise, puis couper un morceau de passepoil de la longueur de ce bord + 3 cm.

Sur environ 1.5cm, défaire le couture du passepoil puis couper le cordon.

Replier le tissu qui dépasse et refermer le passepoil. Il est prêt à être posé.

 

Épingler le passepoil tout du long, puis recommencer cette opération sur l’autre bout.

On peut maintenant coudre, en faisant bien gaffe à passer pile sur la couture du passepoil.

On peut mettre cette partie de côté le temps de préparer la basque.

 

6 : La basque

C’est le moment de ressortir les manches et la partie basse.

Avec un découd-vite ou une paire de ciseaux de broderie, découdre la surpiqure de l’ourlet au niveau des deux coutures de côté. Après cela, on peut couper le longe de coutures de côté. On se retrouve donc avec la parti basse en trois morceaux séparés.

On reprend les manches : virer les poignets, puis ouvrir chaque manches en coupant le long de la couture.

Dans chaque manche, on va découper une bande de la même largeur que le bas au niveau des coutures, on comptant bien le surplus pour l’ourlet !

Chacune de ces bandes va être cousue pour rallonger le bas au niveau de la découpe des côtés.

Surfiler les 4 coutures transversales (si vous n’avez pas de surjeteuse, un point zigzag fait assez bien l’affaire).

Avec un découd-vite ou des ciseaux de broderie, défaire sur les surpiqures des pattes de boutonnage sur quelques centimètres. Une fois ces pattes ouvertes, on peut surfiler tout le bord de cette pièce.

La basque est prête à être cousue.

 

7 : Assemblage du haut et de la basque

De chaque côté, endroit contre endroit, épingler le bord du haut de façon à ce qu’il se cale bien à l’intérieur de la patte de boutonnage ouverte de la basque. Puis préparer les fronces tout du long.

J’utilise ici la technique des fronces épinglées mais évidemment vous pouvez utiliser un fil de fronce si vous préférez.

Coudre sur l’autre côté : on voit ainsi la ligne de couture du passepoil, il faut absolument coudre pile dessus pour que la pose du passepoil soit impeccable.

 

8 : Les finitions

Il ne reste plus qu’à refermer les pattes de boutonnage à l’aide de surpiqures et à finir l’ourlet sur les deux bandes qui ont été rajoutées à la basque.

 

Et voila, j’ai maintenant un top à basque qui me plaît bien, j’ai hâte de passer au projet récup’ suivant !

 

 

26 Commentaires

  • 1
    9 juillet 2014 - 7 h 33 min | Permalien

    Chouette récup, je sens que je vais partir à la recherche de chemises inutilisées moi.
    Merci pour ces explications !

    • 2
      10 juillet 2014 - 11 h 05 min | Permalien

      Je t’en pris Stordigot, amuse-toi bien !

  • 3
    9 juillet 2014 - 8 h 12 min | Permalien

    Super transformation :)

    • 4
      10 juillet 2014 - 11 h 05 min | Permalien

      Merci Powings.

  • 5
    Cilou6
    9 juillet 2014 - 8 h 26 min | Permalien

    Ma dernière (ok, mon unique) tentative de passepoil s’ étant révélée infructueuse (lire catastrophique), je pense que je tenterais sans passepoil.
    Mon Nomme a de vielles chemises trop étroites pour lui aux épaules, je sens qu’elles vont lui lâcher la basque. ; p

    Merci pour ce tuto!

    Bisouxxx
    Cilou

    • 6
      11 juillet 2014 - 10 h 57 min | Permalien

      Hello Cilou.
      Alors là je proteste : c’est en passepoilant que l’on devient passepoileron, Il ne faut pas te décourager ! Garde juste en tête que pour être bien posé, un passepoil se coud en deux étapes.

      • 7
        Cilou6
        11 juillet 2014 - 21 h 46 min | Permalien

        Ça je sais, le problème est de réussir à faire 2 coutures sur la même ligne… faut se concentrer…
        je le retenterai un jour. Probablement. :)
        Merci pour tes encouragements.
        Bisouxxx

  • 8
    Mai
    9 juillet 2014 - 8 h 42 min | Permalien

    waouw super merci pour le tuto hyper détaillé! Plus qu’à récupérer des vieilles chemises maintenant. J’ai hâte de voir les autres projets récup’ que tu vas conconcter!

    • 9
      11 juillet 2014 - 10 h 58 min | Permalien

      Merci Mai. Pour les autres projets récup’ je ne sais pas si je ferai des tutoriels ceci dit, on verra ce que je fais….

  • 10
    9 juillet 2014 - 9 h 26 min | Permalien

    ça me donne envie d’essayer sur les chemises de mon mari !! Merci

    • 11
      11 juillet 2014 - 10 h 58 min | Permalien

      Chouette, merci Lili, j’ai hâte de voir ça alors.

  • 12
    9 juillet 2014 - 15 h 01 min | Permalien

    Super le tuto!! Merci beaucoup! Je vais vite aller faire un tour dans mon armoire … ou celle de mon copain … hihi

    • 13
      11 juillet 2014 - 10 h 58 min | Permalien

      Merci Poulette-Nène, bonne couture !

  • 14
    9 juillet 2014 - 17 h 40 min | Permalien

    moi qui cherchais comment faire ! Merci encore une fois ;)
    Cette chemise te va à ravir :D

    • 15
      11 juillet 2014 - 10 h 59 min | Permalien

      Merci Alteavinus, si tu fais une petite recherche via google ou sur pinterest, tu trouveras d’autres tutos dans le même esprit, ça peut être utile de compiler les idées.

  • 16
    9 juillet 2014 - 18 h 15 min | Permalien

    Tes élèves vont s’en donner à cœur joie! Que de techniques pour une belle réussite!

    • 17
      11 juillet 2014 - 11 h 00 min | Permalien

      Merci Bibous, je crois les doigts pour qu’en effet mes élèves soient contents (je commence lundi, yeah !)

  • 18
    10 juillet 2014 - 7 h 55 min | Permalien

    Super!!!
    Bises

    • 19
      11 juillet 2014 - 11 h 00 min | Permalien

      Merci MademoiselleKR, des bises aussi.

  • 20
    mokkona
    10 juillet 2014 - 9 h 33 min | Permalien

    Après les datura, les sarouels pour enfants, voici une nouvelle façon de charcuter transformer le lot de chemises que j’ai récupéré !!

    En passant, merci pour ce tuto si bien détaillé !!

    • 21
      11 juillet 2014 - 11 h 00 min | Permalien

      De rien Mokkona, amuse-toi bien !

  • 22
    10 juillet 2014 - 10 h 46 min | Permalien

    Voilà le genre de projet de récup’ dont je rafole. Je transforme souvent des vetement adultes pour mes deux garçons, mais c’est vrai que j’ai jamais tenté de piquer une chemise à Monsieur pour m’en faire une à moi.
    Cette petite Basque est super sympa.
    Merci pour ce tuto bien mené qui aidera beaucoup !

    • 23
      11 juillet 2014 - 11 h 01 min | Permalien

      Turlututu, j’espère que ton chéri est plus partageur que le mien (pas moyen de lui piquer une chemise hélas, même les vieilles moches…)

  • 24
    15 juillet 2014 - 18 h 47 min | Permalien

    très chouette projet de récup !!! moi qui en fais régulièrement, j’apprécie toutes les photos et les explications que tu as faites… ça a dû te demander beaucoup de temps !!!

    • 25
      17 juillet 2014 - 8 h 16 min | Permalien

      Merci Céline, en effet c’est un peu long de faire ce genre de tutoriel, je suis donc vraiment contente de savoir que les gens apprécient….

  • 26
    28 juillet 2014 - 13 h 38 min | Permalien

    J’adore ce que cette chemise banale est devenue ! Bravo et merci pour le pas à pas de ctte transformation.