Archives du tag: Vanessa Pouzet

Joli dos

20 ans (ou quasi) après tout le monde, j’ai fini par craquer pour ze famous « Back is back ».

Mais que quoi que c’est-y donc ? Un patron de Vanessa Pouzet, à choper pour 5.90€ dans son E-shop et imprimer à la maison. Ce fort joli haut présente aussi l’avantage de ne pas être compliqué tout en faisant un max d’effet, surtout quand on choisit la version au dos ultra plongeant. Rassurez-vous bande de timides, on peut aussi le coudre dans une version portable avec soutien-gorge ! Mais voila, cette fois j’ai eu d’office envie de sortir le grand jeu…

J’avoue tout : je suis coquette, j’ai donc viré attelle et écharpe le temps d’une séance photo.

J’ai aimé le coudre parce que

  • Il est fastoche, donc même avec un bras en écharpe je savais que je m’en sortirais.
  • La présentation et le livret d’explication sont tops : clairs, féminins sans être tartes, agréables à suivre… un régal donc !
  • Bien que sans système d’ouverture, il n’est pas trop large : il y a juste ce qu’il faut d’aisance pour l’enfiler sans souci, mais du moment qu’on a choisit un tissu très fluide pour le corps il n’y a pas trop de risque de mongolfiérisation.
  • il taille très bien : j’ai pris mes mesures, coupé mes pièces en 42, et zou galinette, il est quasi impec’ ainsi.

 

Ce « quasi » me mène donc aux choses qui m’ont moins plu :

  • Je fais un parfait 42 d’après les mesures, je pensais donc que les pinces tomberaient bien… Hélas je les trouve très mal placées, une prochaine fois je ferai une toile pour modifier ce détail une fois pour toutes.
  • Le dos est censé être coupé en deux parties qui sont ensuite cousues l’une par-dessus l’autre. Ça, vraiment je n’en comprends pas l’intérêt (peut etre éviter que le V baille ?) et après avoir regardé un paquet de réalisations je ne suis pas fan du rendu. J’ai donc coupé mon dos en une seule pièce, fait mes finitions en posant du passepoil, et je trouve le résultat très correct ainsi. Pour un rendu parfait je conseille ceci dit de prendre le temps de tracer une parementure, tout simplement.
  • Le patron est particulièrement plaisant avant découpage car les différentes couleurs utilisées pour les tailles donnent de la gaieté à l’ensemble, et si on a une imprimante couleur il est simple et agréable de suivre les lignes…. Mais, comme tous les traits se ressemblent, bonjour la galère si on a imprimé en noir et blanc.

 

Je ne sais pas encore si je vais le refaire car, une fois mes deux mains opérationnelles, je compte bien revenir à mon véritable amour : les vêtements ajustés. Ceci dit je vais certainement garder ce modèle dans un coin de ma tête… Sur ce coup je me suis simplifié la vie en choisissant un tissu dont le bas est brodé, exit donc les ourlets. Il vient d’un magasin près du marché Saint Pierre, le truc coolissime étant qu’il me reste un bon bout de ce coupon, de quoi me faire une jolie jupe à priori ! Quant aux empiècements, ils ont simplement été coupés dans de la popeline, ce qui leur donne une tenue impeccable.

Merci maman pour les photos et bravo pour tes superbes rosiers !