Archives du tag: top

À l’abordage !

Joie, bonheur… J’ai enfin cousu le haut Moussaillon.

Des années que je voulais le coudre, ce patron, des années ! Je ne sais pas ce qui m’en a empêché étant donné qu’il est amusant, bien conçu et pratique pour lutter contre la canicule grâce à une technologie aératoire pointue, à base de court, sans manches avec pattes de boutonnage devant ET derrière #pasdedemimesures

À ce stade on le sait, la mono maniaque que je suis coud en général deux ou trois fois de suite les mêmes patrons. Ça n’a pas loupé. La première version a été coupée dans une grande chute de crêpe blanc synthétique un peu trop épais. Bref, un truc fort joli mais que j’ai à peine réussi à écraser au fer, d’où des finitions pas terribles.

Pour la seconde j’ai découpé dans une robe jamais portée afin de récupérer ce tissu à lunettes canon + un mini coupon de crêpe noir très fin. Encore un choix de tissu douteux car il manque de poids justement et donc ne tombe pas comme je l’espérais, surtout que j’ai fait un simple ourlet fin au lieu lieu de ganser avec du biais, ce qui aurait arrangé cela. Je n’exclus pas de le retoucher, même si au final l’aspect « feuille de salade » de l’ourlet ne me dérange pas vraiment.

Que dire ? C’est un patron gratos (merci Oh Sainte Biquette !), agréable à porter, amusant à coudre et super efficace. Il est surtout génial pour rentabiliser les grosses chutes ou encore transformer de vieilles chemises (on s’épargnerait ainsi les deux pattes de boutonnage à assembler #TeamFeignasseForEver ).

Fun wedding #1

« Osez la couleur ! »

Hahaha, voila la plus motivante des invitations à un mariage. Pour la tenue de base, qui sera portée ainsi lors de la cérémonie, j’ai opté pour une jupe tulipe en wax assagie par un top en crêpe noir.

La jupe vient du Bubu de décembre 2011. Elle est à la fois simple et amusante à coudre. Certes, ce patron aurait mérité un tissu un peu plus fluide, mais je suis tout de même contente du résultat. Petit regret : que la ceinture ne soit pas plus courbée. La découpe vaut à peine mieux qu’un rectangle.

Comme je ne suis pas dingue de mes dignes guiboles j’ai conservé la longueur, si les vôtres sont du genre canon ça vaut le coup raccourcir un peu le tout.

Le top est le patron 45 du mag’ Tendance Couture n°20, j’ai dû l’agrandir puisqu’il me fallait la taille 42. Très simple, trop : la coupe générale est un sac… Ça passe rentré dans une jupe à taille haute ceinturé mais je ne sais pas si je vais le porter des masses.

Bon, maintenant passons à la seconde partie de cette tenue : une sur-jupe fofolle à souhait pour danser jusqu’au bout de la nuit.


[Tuto] Une chemise à basque de récup’

J’espère que vous aimez les projets « récup », parce qu’il va y en avoir quelques uns par ici durant l’été.

Veinarde que je suis : je vais encadrer trois semaines de cours dans le cadre d’ateliers d’art contemporain, dont deux ateliers consacrés à la transformation de vêtements. Histoire d’arriver le jour J avec des modèles au point, j’ai commencé à bosser sur divers projets. On commence avec une chemise à manches longues chopée au marché aux puces. lire la suite »

L’ensemble débilo-fun

J’aime le bricolage, les outils (pour fêter mon diplôme quand j’avais la vingtaine, on m’a proposé de m’offrir un bijou, j’ai demandé une scie sauteuse à la place, véridique !), les couleurs flash et les imprimés enfantins…

Donc forcément, quand je suis tombée sur ce jersey au marché Saint Pierre à Paris il y a deux bonnes années de cela, ce fut « love at first sight ». Cadeau bonus : à mon grand étonnement, personne d’autre ne semblait en vouloir, il était donc soldé. Joie ! J’en ai chopé un mètre et je l’ai amoureusement rangé dans un coin… Où il a attendu longtemps que je trouve le projet idéal.

Le projet en question, c’est un ensemble facile et rapide à coudre, un haut testé  récemment (le top drapé du hors-série Burda facile printemps/été 2014) et auquel je suis accro, et mon habituelle petite culotte à empiècement contrastant, dont je ne me lasse pas. Le duo gagnant quoi.

Certes, je conçois que cet ensemble ne plaise pas à tout le monde, mais le porter me donne une patate d’enfer !

J’ai fait une seule modification au patron du top : celui-ci a une coupe assez large mine de rien, ce qui le rend confortable mais pas super flatteur au niveau de la taille (avec mes formes -poitrine et hanches généreuses et taille plus fine- mieux vaut marquer la taille pour éviter de ressembler à un pot à tabac), j’ai donc retiré quelques centimètres au niveau des reins, en profitant du fait que le dos est en deux pièces. C’est très simple à faire et ainsi ce top marque mieux ma cambrure, tout en restant suffisamment ample pour être très agréable à porter même par grosse chaleur.

Spoiler : il se pourrait que je vous montre bientôt un pull en jacquard (enfin si je trouve la motivation pour tricoter la seconde manche…)