Archives du tag: jupe

Le volant pas si romantique

 

Deer&Doe a récemment organisé un concours…

Il fallait hacker l’un des patrons de la marque en y rajoutant un volant afin de le romantiser à fond les ballons.

Spoiler alert : je n’ai pas gagné. Tant pis. Mais me voilà tout de même fort aise avec mon tout nouveau short Châtaigne. Mais si, souviens-toi ! J’avais posté une première version accompagnée d’un petit tutoriel. Les jambes de ce modèle ont été élargies à fin d’en faire une jupe-culotte, et le large volant à lui été ajouté afin de dissimuler la fourche.

j’suis toujours aussi (modestement) fan du résultat, parfait pour faire du vélo ou danser sans montrer ma ravissante culotte au monde entier.

Comme je voulais un tissu ayant de la tenue tout en n’étant pas cher, j’ai tapé dans le rayon ameublement de chez Ikéa. Ce motif et ces couleurs fraîches me donne la pêche. (Motif poissons, couleur eau, pêche, humour de daronne… pardon.)

C’est l’heure de faire un choix


J’ai craqué, j’ai acheté…

… Ce superbe tartan en lainage mélangé très doux, juste assez épais pour coudre une fort jolie veste de mi-saison. Maintenant, il reste à décider quel patron utiliser, surtout que je me suis peut être un brin laissée emporter, et qu’il y a désormais un long manteau, des jupes et des robes dans la liste.


Tous ces patrons sont « Mes Prrrrrécieuxxxxx », à savoir de gros coups de cœur, attendant leur heure dans ma patronthèque depuis parfois des années.  Telle la Golum de la couture, je suis frappadingue obnubilée par certains et crève d’envie d’en faire enfin quelque chose.

Le long manteau ainsi que la jupe Fumeterre sont à priori hors-jeu car mon lettrage ne serait pas suffisant pour les réaliser, mais j’suis une faible, je peux toujours retourner vite vite chez Tissus Passion à Saint Gilles pour compléter mon stock. Mais est-ce que je les porterais souvent ? Pas sûr… la raison me pousse plutôt vers les vestes Burda, et les chutes seraient suffisantes pour coudre la jupe à panneau ou bien quelque chose de mignon pour ma filleule, qui n’a même pas trois ans (un manteau ou une robe chasuble peut être).

la robe Courrèges est fort mignonne, mais le mix manches courtes et tissu assez chaud ne fait jamais bon ménage chez moi ; elle serait aussi trop peu portée, même par-dessus un joli t-shirt à manches longues. Reste la robe Bubu à décolleté en cœur et manches trois-quart… pas le choix le plus raisonnable, mais diablement tentante.

La veste Caramel et le manteau Opium sont aussi dans le bas de ma liste car trop larges. Opium serait superbe en uni par contre. Je les aime bien sur ces croquis, soyons claires, mais en achetant ce tissu j’avais envie de quelque chose de plus ajusté, et la largeur ceinturée fait un poil trop peignoir confortable à mon goût.

Il faut accepter l’inéluctable : choisir c’est renoncer. Damned…


Fun wedding #3

Voici quelques mois j’ai eu un méga coup de cœur pour cette jupe un peu folle de N’omose Couture.

Et vlan, un mariage un peu fou a été l’occasion de la réaliser. J’ai déjà causer de la jupe tulipe par ici (et de ce que j’ai cousu pour Fiston et Chéri par là), aujourd’hui je montre enfin la version portée avec une sur-jupe high-low qui tourne !

Edit : je donne le lien vers cette boutique car c’est là que j’ai piqué l’idée mais il ne s’agit pas d’une marque de patrons. J’ai tracé moi-même celui-ci, ce qui était très simple puisqu’il s’agit d’une base en cercle.

Ce système est une vraie trouvaille : c’est le meilleur rapport facilité/effet wahou/confort/prix que j’aie cousu à ce jour !

J’ai croulé sous les compliments le jour J tout en étant trrrrès à l’aise toute la journée, la réalisation a été un peu longue car j’ai préféré doubler la jupe et pris le temps de bien aligner la doublure, mais sinon on ne fait pas plus simple puisqu’il s’agit d’un bête cercle monté sur une ceinture coupée avec le même patron que celle de la jupe tulipe du dessous.

De dos et de profil le rendu me plaît tout autant… Comme le prix puisque pour 30 € en tout (soit 20 pour le coupon de wax d’environ 6m x 1m10 + 2m50 de doublure à 4€ le mètre) j’ai pu me coudre une jupe que je porte quotidiennement, la sur-jupe super frime, deux shorts et un gilet pour Fiston et quelques babioles avec les chutes restantes. Et il me reste encore de grandes chutes de la doublure qui devraient m’être utiles pour des sacs.

Le jour J je portais ceci avec mon top noir en crêpe mais ça passe tout à fait avec mon t-shirt rouge fétiche.

Les mesures utilisées (je mesure 1m70) : 30 cm devant, 70 cm sur le côté et 1m dans le dos, marges de couture à rajouter. Pour fermer l’avant j’ai fait simple et dégainé des boutons pression en résine recouverts avec le tissu de la jupe pour un effet plus discret.

Au passage, je suis vraiment contente du raccord à l’arrière qui est impeccable. À cause de la petite largeur j’ai dû couper la sur-jupe dans le droit fil, il a donc fallu deux hauteur mais les grosses chutes que cela a créé ont pu être rentabilisées. La doublure a elle était coupée dans le biais, pour cela j’ai du couper mon patron au niveau du côté.

En conclusion, ce mix de patrons a un potentiel énorme à mon avis. Pour un mariage plus classique il me suffira de choisir un beau tissu uni, en fait je verrais bien une vraie tenue de mariée cousue ainsi, cette fois avec le top et les deux jupes du même blanc mais quelque chose qui tranche ou avec de subtiles détails pour la doublure. Le gros avantage étant qu’au moins deux des pièces seraient portables au quotidien au lieu de tout remiser dans une housse protectrice, de plus on peut couper la sur-jupe pour en faire une tenue de baptême par exemple.

Si c’était à refaire…. J’ajouterais des poches à la jupe tulipe et je modifierais la ceinture afin qu’elle soit plus haute et emboitante. Ah, j’oubliais : j’investirais aussi dans une doublure de meilleure qualité, celle-ci me semble trop fragile, ça passe pour une tenue que je porterai peu mais pas pour un usage plus intensif.

Je vous laisse avec une (mauvaise mais tant pis) photo de la famille au complet.

Anti-glamour

Parfois on coud pour se mettre en valeur…. d’autres fois c’est juste pour pouvoir se rouler par terre avec son gosse.

J’avais de gros doute sur l’élégance intrinsèque de la jupe à taille élastiquée avec bermuda intégré du mag’ Fashion Style #13, et bah j’avais pas tort. Mais comme prévu ça reste portable, confortable et adapté pour faire des roulades en public (tous les samedis matins on file s’éclater en famille dans un atelier de psychomotricité, ma dignité en ressort rarement indemne).

Mention spéciale pour l’unique poche zippée, c’est à ce genre de détail qu’on voit qu’un patron a été créé en se basant sur les désidérata d’une vraie personne et pas juste l’esthétique/la mode.

J’ai coupé ce patron en 42 dans une cotonnade à 5 roros le mètre de chez Gotex à Anderlecht. Elle est un peu transparente, se froisse facilement…. Mais le motif et les couleurs sont top et pour tester un modèle casse-gueule c’était parfait. En prime avec l’élastique à la taille mieux vaut quelque chose de très fin, tel quel cela créé déjà de petits bourrelets peu flatteurs.

Ma seule modification : j’ai raccourci les jambes du short. Ce n’était pas forcément une bonne idée puisqu’on remarque un peu le décalage au niveau de la fente de la jupe, mais avant modif’ l’effet bermuda était vraiment trop déprimant (ça reste ringard hein, juste un chouïa moins).

Voila, j’étais curieuse de voir ce que ça pouvait donner, maintenant je sais. Je doute que la chose ait des p’tites sœurs mais cette version devrait tout de même être beaucoup portée.