Archives du tag: femme

Chaussons en série

En voilà un chouette patron de chaussons !

La version « bottines » n’est pas parfaite car, comme il ne s’agit pas de vraies bottines justement, il y a un peu de jeu par lequel le froid peut passer sur l’avant de la cheville ; mais franchement tout le reste est top.

La partie basse tient bien en place, le montage de l’élastique est extrêmement simple… si mes premières versions m’énervaient un peu car le montage préconisé ne permettait pas d’avoir la doublure de la semelle parfaitement cousue à l’intérieur – donc de ne pas sentir les marges de couture le gratouiller les pieds – il s’est avéré qu’on pouvait facilement y remédier en cousant l’essentiel de cette doublure avec la méthode du sandwich et en finissant les derniers points à la main.

Attention, la version « adulte » est pour des pieds fins et s’arrête au 42/43. Pour Monsieur Jones j’ai donc dû élargir le patron, alors que pour un homme il a des petons de taille tout à fait raisonnable.

De manière générale je trouve que ça taille un poil petit. Idem pour les versions bébés, j’ai cousu du six mois mais ça me semble plutôt être taille naissance / 3 mois.


Pour un effet anti-glisse, les semelles des versions pour adultes sont en simili cuir, et pour plus de moelleux la doublure est en polaire. Last but not least, pour les versions adulte j’ai ajouté une petite couche de mousse ferme entre la semelle et sa doublure. Ils restent très souples tout en étant confortables, ça m’arrive même de faire la sieste avec. Patron de Beautiful Pie.



Yapluka…. coudre une dernière version pour le Gremlin dans les chutes du tissu de sa chemise safari.

Le Gremlin est gâté

Pour une fois je vais réutiliser des photos moches publiées sur Instagram, parce que franchement j’ai la flemme d’essayer de faire une vraie séance photo avec le Gremlin. Et certaines de ces fringues ont été cousues il y a un bail et ne lui vont plus. Attaquons avec un ensemble qu’il adore et porte l’hiver en guise de pyjama et l’été tel quel. Son père avait depuis trente ans un t-shirt immense (avec lequel lui-même dormait quand il était enfant). Las, certaines parties commençaient à être élimées, il y avait des taches… Bref, le t-shirt traînait telle une âme en peine. Ça aura été notre premier projet à quatre mains avec le Gremlin : il a choisi le tissu à rayures dans mon stock et a aidé à couper et coudre l’ensemble, à base de deux patrons issus de magazines Ottobre. Je ne me lasse pas de le voir le porter, et il a déjà décidé que quand il ne lui irait plus, nous le garderions précieusement pour ses futurs enfants.   Patrons Ottobre toujours (d’ailleurs c’est le même modèle de bermuda), avec cette fois des chemises, pièces qu’il aime particulièrement porter et que je ne lui couds pas assez. Il a choisi les boutons et le tissu de la version ananas, réalisée il y a un an et demi. L’ensemble Pattes Patrouille est une surprise que je lui ai faite durant le confinement : quand les magasins de tissu on réouvert je suis tombée sur ce tissu tiré de son dessin animé préféré, comment résister ? C’était encore à l’époque où on conseillait aussi de mettre un masque aux enfants de moins de six à ans. Depuis il n’a porté celui-ci que pour approcher ses grands-parents, afin de rassurer ceux-ci. Le jean utilisé pour le corps de la chemise provient d’une grosse chute de l’un de mes jeans.   bous vous souvenez de ma tenue d’écureuil volant géant ? La marque DIBY propose le même patron en version enfant, et toujours gratos : la Blaise children wearable blanket. La polaire, chopée chez Tissus.net, est une merveille de douceur mais été une vraie plaie à couper et coudre, car la fibre volait dans tous les sens. Mais ça valait le coup, il l’enfile dès qu’il a un peu froid dans la maison. Nous avons un sacré look en duo non ?   Honte à moi, le costume de ninja a été cousu il y a plus de deux et je ne l’avais pas encore montré par ici. Il voulait absolument être en rose, sa couleur préférée. Comme cet ensemble était pour le carnaval, donc en hiver, j’ai utilisé de la polaire épaisse associée avec du faux cuir argenté. Les patrons sont encore une fois issus de magazines Ottobre, le haut a été énormément modifié pour arriver au bon résultat. Les shuriken visibles sont cousus à la tunique et donc purement décoratifs, mais j’en avais fabriqués trois autres, bien rangés dans une poche secrète. La trousse à elle été cousue pendant le premier confinement, histoire de nous occuper en duo, et que Léo ait toujours des crayons attachés à son carnet de dessin. Ce système avec élastique est super pratique, d’ailleurs c’est un cadeau que je réalise en général en fin d’année pour ses institutrices.

 


Maître Sith ou Jedi ? On peut se poser la question. Ce patron de déguisement provient d’un vieux Burda. Il faut vraiment que je me mette à coudre le reste du costume….

 

Last mais certainement not least : nos costumes de Batman et Robin ! Eux datent de 2019, je les avais finis juste à temps pour une super fête d’Halloween. Je n’ai pas de photo de mon costume en entier, mais j’avais cousu une jupe courte en plus du t-shirt et de la cape. La tenue de Batman avait elle été prévue deux tailles trop grandes, il peut donc encore la porter aujourd’hui. Cette fois le pantalon et le haut viennent encore de mag’ Ottobre, mais la cagoule provient elle d’un vieux Burda. Normalement elle va avec une combinaison, mais jamais je n’imposerais une combi à un enfant de quatre ans, ou alors bonjour les accidents de pipi. J’ai beaucoup travailler pour modifier tous ces patrons, et ajouté une cape cousue dans le haut, afin de ne pas risquer de l’étrangler. Allez, c’est décidé : je vais prendre mon courage à deux mains et essayer de faire poser le Gremlin avec les quelques autres fringues que je lui ai cousu récemment. Croisons les doigts !

Jersey for ever

En ce moment j’ai de folles envies de robes…

J’ai ressorti tous mes magazines (et croyez-moi il y en a un paquet) et eu un mal de chien à choisir par quel patron de robette j’allais commencer. Finalement c’est cette petite beauté du magazine Knipmode de décembre 2016 qui l’a emporté.

Il s’agit du patron 9 à jupe dansante. La version 8 plus ajustée et à manches longues me fait de l’œil aussi, je la verrais bien unie et dans une couleur sombre pour un effet plus chicos. D’autant qu’il faut peu de tissu pour la réaliser, 1m35 ici (taille 40 = un 42 français), donc pourquoi se priver ? Je précise au passage qu’il y a une grosse erreur dans le mag’ puisque d’après celui-ci il en fallait 2m35.

J’en suis trrrrrrrès contente, je fais la danse de joie tellement elle est chou, confortable et originale. Dommage qu’elle soit aussi un chouïa trop courte à mon goût. Et surtout que je n’ai pas prévu d’entoilage pour soutenir le tissu au niveau des découpes du col : celui-ci se détend et arrondi les angles qui devraient être nets, c’est ballot.

Ce super jersey vient de chez Gotex à Anderlecht, à 5€ le mètre il aurait été dommage de s’en priver. Joie : il me reste de quoi me coudre une babiole. Edit : par contre comme prévu le fait qu’il s’agisse d’un jersey de coton n’est pas top car il se détend un peu. Les prochaines fois j’utiliserai des tissus ayant plus de nervosité, donc un peu élasthanne ou équivalent dedans.

 

Quitte à dégainer surjeteuse et recouvreuse, autant en profiter : dans la foulée j’ai sorti les chutes de mes précédents t-shirts ainsi qu’un mini-coupon de jersey noir à mignons mini-clous dorés récupéré lors d’une trocante (merci Yanoudatoi !). Il a fallu feinter pour réussir à en faire un t-shirt à manches longues….

Le patron a déjà fait ses preuves, il s’agit d’un modèle raglan (05/2013, page 2) qui a la particularité d’avoir une pince sur l’épaule afin de suivre harmonieusement la courbe.

En suis-je contente ? Pas tant que ça : je le porte car j’aime beaucoup les tissus utilisés, super doux et amusants ensemble, mais les découpes sont…. meuhhh. Et surtout la différence de nervosité entre les tissus fait qu’il poche un peu au niveau de certaines couture. Tant pis…

Attention braves gens, il se pourrait que je couse bientôt une PRN (petite robe noire). Le truc parait-il indispensable qu’il manque à ma garde-robe. J’ai le patron (canon), le tissu (pas mal non plus), trouverais-je le temps ?

[Revue de presse] C’est la fête des mecs !

Moi qui étais à la recherche de bons basiques pour hommes, me voila servie !

Par contre, j’ai explosé mon budget « magazines/coutures/tricot » car ce mois-ci, en plus de me jeter telle la vérole sur le bas-clergé breton sur le patron Comox Trunks de chez Thread Theory, j’ai craqué pour Burda, Knip Mode et la Maison Victor. Comme ça fait beaucoup à commenter je ne vais pas parler de tous les modèles, mais ça devrait déjà vous donner une assez bonne idée de ce que valent ces numéros. lire la suite »