Archives du tag: facile

Mon nouvel uniforme d’été

C’est officiel, je passerai l’été en Deer&Doe.

La robe Magnolia (que j’ai en deux exemplaires) est LA pièce sexy et indispensable dès qu’il commence à faire chaud, mais elle reste peu pratique pour faire du vélo ou courir avec fiston. Alors que cette combinaison Sirocco… Mamma mia ! Confortable, originale, fun à coudre, dotée de poches…. Pas trop gourmande en tissu non plus, et elle le serait encore moins en version short, mais j’hésite encore à sauter le pas et montrer mes guibolles, qui ne sont point la partie la plus esthétiquement plaisante de mon anatomie #GrosGigot


Comme pour mes versions précédentes, le corsage a été rallongé de 2,5 cm, idem pour le bas. Quant aux plis du dos du corsage, ils ont été remplacés par des pinces.

Décidément, il m’en faut au moins une autre pour cet été.


Montage à la surjeteuse, sous-piqûres des poches et ourlets des jambes au point zig-zag élastique de ma machine à coudre, ourlet des manches réalisé à la main avec un point élastique pour un effet plus discret.


L’écureuil volant géant

Fin septembre dernier, je suis partie camper dans un endroit froid et humide, brrrrrrrrr.

Y’avait pas tellement le choix : le confinement était fini mais les mesures covid restaient en place, donc pour ne pas avoir à annuler ces cinq jours avec mes potes il fallait impérativement que ce soit en extérieur. Moi pas aimer avoir froid.

J’ai donc dégainé un patron gratis repéré depuis longtemps, Billie adult wearable blanket de Diby. J’ai cousu la taille M en version longue, à capuche et surtout doublée. Il aura donc fallu pas moins de six mètres de polaire pour réaliser la bestiole, mais ça valait mille fois le coût.

À mon arrivée, quand j’ai revêtu mon habit de lumière mon attirail d’écureuil volant géant (dixit l’un de mes amis), je ne vous cache pas qu’il y eut moult rires et moqueries. Ça a duré environ une heure : après cela tout le monde essayait de se glisser dedans avec moi, me faisait des câlins pour se réchauffer les mains dans la poche ventrale, et j’avais reçu au moins cinq commandes. J’ai même dormi dedans en plus de mon sac de couchage la dernière nuit, qui était particulièrement fraiche.

Depuis j’ai réalisé la version enfant pour mon Gremlin puis cousu d’autres versions pour adultes à offrir aux aminches, mais pas doublées cette fois, c’est plus pour se blottir sur un canapé que pour l’extérieur. Ce patron est diablement simple et efficace.

LE cadeau mange-chutes

Oh mais que vois-je ? Serait-ce…. Une mini chute de tissu que j’ai eu bien raison de ne pas jeter ?

Pour noël j’ai trouvé le projet parfait à faire à quatre mains avec un petit qui apprend doucement à coudre : un simple marque-page en tissu. On a juste besoin de deux carrés de tissu, ici de 10×10 cm, plus deux triangles allant avec. J’ai aussi utilisé un entoilage thermocollant pour donner un peu plus de tenue au bidule. À moi la découpe des tissus et les mains sur la machine, pendant que le Gremlin appuyait sur la pédale en étant attentif aux moments où il fallait s’arrêter (le Grand Gastéropode Céleste soit bénit : je peux régler la vitesse de ma machine, ça a bien aidé).

Tous les membres de la familia qui lisent encore des bouquins papiers en ont reçu un (ou ça ne saurait tarder, vive la poste), pour les fans de liseuses numériques nous avons dû trouver d’autres idées. C’est vraiment un cadeau génial, d’ailleurs je vais aussi m’en faire un ou deux. Et je suis toute contente de pouvoir enfin utiliser les précieux rogatons de mes tissus préférés.

À très vite pour de nouvelles z’aventures couturesques ou tricoristiques…

 

Chouette jupette

Ce tissu est de loin le plus fragile que j’aie cousu.

C’est ballot quand comme moi on a la délicatesse d’un orang-outan dans un magasin de porcelaine.

Mais qu’à cela ne tienne, on ne va pas bouder son plaisir quand on tombe sur un mélange soie et coton si doux. J’avais utilisé la majeur partie du coupon pour une robe il y a des années, il était temps de faire un sort à la grosse chute restante. D’où le choix d’une mini mini jupe assez simple.

Ce patron Bubu (118 05/2012) est un p’tit bijou qu’il me faudra juste modifier un chouïa avant la prochaine version. En effet les côtés de la ceinture ont besoin d’être arrondis pour mieux suivre mes formes.

À part ça rien à dire, si ce n’est que j’ai préféré placer une fermeture à glissière invisible sur le côté plutôt que faire une braguette, et qu’avec un bon entoilage ce modèle, à priori destiné à des tissus ayant plus de tenue, fonctionne trrrrès bien avec un tissu très fluide.

Cela fait des mois que j’ai un pantalon de pirate à vous montrer… Il ne me manque que les photos, see you soon (j’espère).