Archives du tag: deer and Doe

Le volant pas si romantique

 

Deer&Doe a récemment organisé un concours…

Il fallait hacker l’un des patrons de la marque en y rajoutant un volant afin de le romantiser à fond les ballons.

Spoiler alert : je n’ai pas gagné. Tant pis. Mais me voilà tout de même fort aise avec mon tout nouveau short Châtaigne. Mais si, souviens-toi ! J’avais posté une première version accompagnée d’un petit tutoriel. Les jambes de ce modèle ont été élargies à fin d’en faire une jupe-culotte, et le large volant à lui été ajouté afin de dissimuler la fourche.

j’suis toujours aussi (modestement) fan du résultat, parfait pour faire du vélo ou danser sans montrer ma ravissante culotte au monde entier.

Comme je voulais un tissu ayant de la tenue tout en n’étant pas cher, j’ai tapé dans le rayon ameublement de chez Ikéa. Ce motif et ces couleurs fraîches me donne la pêche. (Motif poissons, couleur eau, pêche, humour de daronne… pardon.)

Magnolia for ever (blague galvaudée, je sais)

Nan mais cette robe quoi… !

C’est ma seconde version de la robe Magnolia de Deer&Doe et je pourrais ne m’habiller qu’ainsi pour les trois prochains mois, du moins si je n’étais pas aussi follement en amour avec quelques autres de mes fringues d’été. Disons que nous sommes ici dans le top trois.
Si je ne suis pas dingue du noeud, qui a été supprimé illico,  le décolleté profond et la longue jupe fendue sont plus que validés. Idem pour les manches papillon d’ailleurs, même si j’aime tout autant la version à manches longues.

Ce patron est facile à ajuster grâce à ses découpes princesses,  et la finition du décolleté à l’aide d’un simple biais de propreté est ultra rapide et fait le job, à défaut de vraiment me satisfaire (team parementure).

Le tissu vient de chez Tissus Passion à Saint Gilles, adresse bien connue des bruxelloises pour ses imprimés parfois étranges et surtout ses prix très bas. Parce que bon, il faut quand même quatre mètres de tissu pour cette chouette robette. Ce n’est donc pas de la qualité, mais le tomber est top !

J’espère que cet imprimé te plaît autant qu’à ma pomme. Je suis contente d’avoir trouvé quelque chose d’original et qui casse un peu l’effet romantique de ce patron.

La robette de Marion

J’ai une filleule !

Bon, ça va faire quatre ans déjà (#MarraineIndigne), et elle a reçu assez peu de cadeaux cousus ou tricotés maison de ma part, même pas montrés par ici. Mais je compte me rattraper avec cette robe d’été.

Patron Ottobre enfants de mars 2016 (évidemment, puisque je voue quasiment un culte à cette marque de magazines). Coupon de coton / plumetis acheté il y a une dizaine d’années chez Coupons Saint Pierre, qui attendait patiemment son heure.

D’ailleurs tant qu’à faire je me suis coupé un haut avec ce qui restait. Cette fois il s’agit d’un hack du corsage de la robe Belladone de Deer&Doe, donc les modifications sont larrrrrrgement inspirées par le top moussaillon de Festive Road / Biquette (cousu récemment en plusieurs exemplaires). Il a suffit de virer les pinces et ajouter une patte de boutonnage, le plus gros était fait. Un vrai plaisir à réaliser !

Dommage que ce coton soit d’une qualité assez médiocre au final. Un peu cassant, jamais nickel malgré le repassage, avec un tomber pas terrible. Mais je pense que la petite Marion ne le remarquera pas.

Châtaigne à volant

Oui oui, tu as bien lu, ceci est un short Châtaigne de Deer&Doe

Prise d’une brusque poussée de désir fou pour la jupe-culotte Tania de Megan Nieslen, j’aurais craqué si je n’avais pas été radine fauchée. Mais Châtaigne me tendait les bras, il suffisait de le modifier en profondeur pour obtenir la fausse jupette de mes rêves, celle grâce à laquelle je peux faire du vélo ou danser sans montrer mes dessous.

Mes deux premiers essais n’ont pas fait l’unanimité à la maison. Traduction : mon mec les trouve hideux, il déteste les jupe-culottes. D’où l’idée d’ajouter un volant afin de cacher les jambes, idée qui fonctionne du feu de dieu je trouve.

Certes, ce wax est un peu rigide, et surtout j’ai dû couper les pièces n’importe comment afin de tout faire tenir dans mon petit coupon. J’ai hâte d’en faire une ou deux nouvelles versions, peut être un poil plus sobres.

Pour résumer les modif’ apportées : j’ai supprimé la pointe sur le devant et les poches, créé des éclatés pour ajouter beaucoup d’ampleur aux jambes et enfin tracé le volant. Un peu long mais rien de bien compliqué. J’avais fait un mini-tutoriel sans prétention sur instagram, voici les images sur lesquelles cliquer (basse résolution, désolée).

Je porte la bestiole avec mon t-shirt préféré, cousu il y a des années mais jamais montré par ici. Il s’agit du patron Nettie de Closet Case Patterns. Il s’agit normalement d’un body, mais le patron inclut des modifications pour en faire une robe ou un simple t-shirt.

Et voila, je montre encore mes fesses. Aucune tenue, j’vous jure…