Archives du tag: cutie booty boxer briefs

Cutie Booty

Ahhhh, Patterns for Pirates …

Après un sacré bail à lorgner les patrons de cette petite marque US sans prétention, qui propose essentiellement de jolis basiques confortables en tissus extensibles, j’ai enfin craqué pour le tout dernier patron femmes, le Cutie Booty boxer briefs. Yep un boxer, dont la découpe est calquée sur celle des boxers pour hommes.

Taille basse – longueur courte

On aime ou on n’aime pas, perso je n’aime pas quand les découpes sont mises en avant avec des tissus contrastants, mais c’est tellement rapide et agréable à coudre et porter que je n’allais pas bouder mon plaisir. Portée par mon enthousiasme délirant (sens de la mesure, quand tu nous tiens) j’ai même commis une vidéo, ne me remerciez pas. Comme je n’arrive pas à la mettre ici, voici le lien. Dedans vous pourrez ainsi vous moquer de moi admirer mes trois premières versions ; taille basse longueur courte – taille moyenne longueur moyenne – taille haute longueur maximum.

 

Taille moyenne, longueur courte


Signe qui ne trompe pas : j’en ai cousu 7 versions en deux semaines (la dernière en date est visible dans mon article précédent, taille moyenne et longueur moyenne). Faut dire qu’il était plus que temps de renouveler mon stock et que j’avais envie de tester toutes les options proposées. On a en effet droit à trois hauteurs de taille et trois longueur de jambe.

Taille moyenne, longueur courte


Ma version préférée est à hauteur moyenne et jambe courte (ras le popotin quoi), mais j’ai aussi un faible pour l’option jambe longue, idéale à porter sous une robe ou une jupe en été afin d’éviter le frottement des cuisses.

Il s’agit d’un patron PDF en anglais, le patronnage est impec’, les explications idem, et sur le blog de la marque on trouve un tutoriel pour doubler l’entrejambe si on préfère, au lieu de se contenter d’une pièce simple pour le gousset. Et la gamme de taille alors ? Géniale : comme d’hab’ elle va du XXS au Plus 5X, rien que ça. Et sur le site on peut admirer les photos des testeuses qui font vraiment toutes les tailles.

De plus il existe la version pour petites filles, Cutie Papootie boxer briefs, ainsi que la possibilité d’acheter les deux à la fois avec un p’tit rabais sur le prix (bon, il y a juste un dollar de différence hein). Que demander de plus ? (À part de la brioche.)

À très vite pour un nouveau test de brassière.

La brassière de la déception

Ça faisait des mois que je me retenais d’acheter ce patron de brassière au décolleté profond…

Pourquoi ? Déjà il est trop cher : un PDF de ce type à 18€ c’est trop, même si il y a en fait deux patrons qui ne sont pas vendus séparément, la brassière et un string assorti qui ne me plaît pas des masses. Ensuite parce que la créatrice, Madalynne, n’a quasi pas de poitrine elle-même et créé en général des modèles dont l’esthétique prime sur le soutien.

Comme celui-ci est aussi présenté sur un mannequin grande taille à très forte poitrine et qu’il inclut quatre options de profondeur de bonnet ainsi qu’un grand choix de tailles, le tout saupoudré de chouettes prises de position body positive et inclusives, j’avais espéré une bonne surprise et finalement craqué.

Je vous spoile la fin : si je me base sur ce premier essai, la brassière Maris est fort jolie mais ne soutient rien du tout. Que dalle. Nada. Une seconde version risque de voir le jour, avec cette fois un jersey plus nerveux et des élastiques un peu resserrés. Je ne me fais pas d’illusions, mais une erreur de ma part n’est pas exclue, il faut donc tirer cela au clair.

Je suis tout de même assez contente de ma réalisation. L’effet de la résille à pois sur le mesh couleur chaire est vavavoum non ? Dommage que mes seins tentent de s’enfuir (et parfois réussissent) dès que je me penche.

Pour l’accompagner j’ai cousu mon nouveau patron de culotte préféré, j’ai nommé le Cutie Booty Boxer Briefs de chez Patterns for Pirates. Un modèle tout simple et très rapide à assembler dont je causerai très rapidement par ici.

À très vite (promis, cette fois je ne disparaitrais pas pendant deux mois).


Me Made May, première semaine

Le #memademay c’est un défi tout simple : durant un mois, on porte chaque jour au moins une pièce faite maison, qu’elle soit cousue, tricotée, crochetée… C’est aussi un excellent moyen pour se pousser à ressortir de vieilles fringues délaissées à tort, ou cerner si il nous manque quelque chose (ou si au contraire il est temps d’arrêter de coudre juste pour consommer).

Pour l’instant je m’amuse bien, et j’espère que ces photos t’amuseront aussi.