Archives du tag: costume

La laitière

Comme promis, voici ma tenue de servante de Monsieur Fouquet, en son château de Vaux-le-Vicomte…

Hélas, mille fois hélas, je n’ai pas de photos de ce GN historico/débile en situation pour l’instant. Enfin si, j’en ai une, mais il est meilleur pour mon moral qu’elle ne soit jamais diffusée : les cernes jusqu’au menton et l’air hagard ne me vont guère décidément. Il faudra donc vous contenter de ces quelques clichés pris par mon gentil coloc’ Simon.

Hop hop hop, mais qu’avons-nous donc là ? En plus du chemisier déjà montré, j’ai enfilé le jupon de ma robe pseudo-XVIIème histoire de donner un peu de volume, et pour aller par-dessus le tout j’ai cousu une jupe (patron maison ultra simple : un très grand rectangle, une ceinture et beaucoup de plis), un petit bonnet d’après mon propre tuto, et surtout un bustier tiré de la série « déguisements » du Burda de janvier 2013 auquel j’ai simplement rajouté une basque. Celui-ci a été doublé, et j’ai cousu deux baleines en plastique pour lui donner de la tenue.

Me voila bien contente puisque je vais pouvoir réutiliser les différentes parties de ce costume pour d’autres GNs… J’ai déjà prévu de me coudre un pantalon pour remplacer les jupes, en complément la tunique et le bustier feront de chouettes éléments pour une tenue pirate.

« Yop la ho, une bouteille de rhum… »

Clochemerle !

Ahhhhh, voila des mois que j’ai envie de vous montrer un p’tit truc, mais je n’ai pas de bonne photo hélas.

Ça n’est toujours pas le cas mais voici le site internet de Clochemerle, présentant un projet extra auquel j’ai eu la chance de participer, même si je n’ai pas fait grand chose. Il s’agit d’un spectacle de marionnette dans l’esprit « toone » dont les décors, marionnettes et costumes ont tous été réalisés par Grégory Larroy et son équipe. Tous ? En fait non ! J’ai en effet eu la chance de m’occuper du costume de la Reine Mabhible, que l’on entr’aperçoit dans l’une des vidéos. Pour le voir « en vrai » il faudra venir voir le spectacle qui aura lieu du 17 au 26 octobre à Bruxelles, au Centre Culturel de la Vénerie.

En prime, vous avez droit, bande de chanceux, à de mauvaises photos prises en vitesse sur la marionnette décapitée et privée de main. Le costume (volontairement tartouille) a été réalisé par moulage, et ça a été beaucoup de fun décidément, j’adorerais réitérer l’expérience… Les détails qui tuent : ça ne se voit pas mais sur les boutons il y a même de royales petites couronnes, et la combinaison dépasse exprès de la jupe, coquine va !

Non, vous ne rêvez pas, elle a un boobs plus gros que l’autre, c’est normal.

À trrrrrès bientôt pour mon dernier projet en cours, un manteau de mi-saison dont vous me direz des nouvelles !

Boire ou conduire….

Non je ne suis pas soûle, juste fiévreuse.

Pfiou. Je disais donc : boire ou conduire ? Être malade comme un chien ou coudre ? Prendre des médocs ou tricoter… ? Il faut savoir faire des choix dans la vie.

Pour résumer, je suis malaaaadeuuuuhhhhh depuis quelques jours, donc je souffre mais surtout je m’ennuie, ce qui forcément me destinait à commettre deux erreurs cruciales : hier, j’ai tricoté 5 heures, une section entière de mon châle, c’est dire si j’étais fière… Il m’a évidemment fallu tout ce temps pour réaliser que j’avais mal lu les explications. Oui, j’ai détricoté 5 heures de boulot. Voila.

Secundo aujourd’hui j’ai décidé de me trainer hors du lit pour finir cette petite blouse, destinée à un costume de servante pour un GN historique (il me reste à coudre le bustier et la jupe). J’avais en tout 30 mn de travail, autant dire que dalle, et pourtant j’ai réussi à faire une boutonnière en trop, et au pire endroit qui soit. Yeah ! Heureusement, les médocs me rendent bienveillante, j’ai donc décidé que rien de tout ça n’est grave : j’aime beaucoup cette petite blouse, portée ici n’importe comment, juste histoire de montrer ce que ça donne en attendant d’avoir le reste du costume (enfin si j’y arrive d’ici jeudi matin, go go go !).

Est-ce que c’est la fièvre qui me donne l’impression que si ce haut et la ceinture corsetée étaient cousus dans des tissus plus… modernes, genre un mix belle soie fluide et cotonnade assortie, ça aurait beaucoup d’allure ?

Le patron vient d’une série folklorique du Burda de 09/2011 et les deux cotonnades du magasin Passion à Bruxelles.

Sur ce je vais retourner au lit, soyez sages, mangez des bonbons, que le Grand Gastéropode céleste soit avec vous, je m’arrête là avant de proférer trop d’âneries.

Bienvenue à Saint Lys

Comment diable décrire un jeu tel que « L’Ombre de Saint Lys » ?

Mais déjà qu’est-ce donc ? C’est le jeu de rôle grandeur nature* pour lequel j’ai cousu ma robe pseudo-XVIIème, et croyez-moi : il valait chaque seconde passée sur ce projet ! J’ai fait un petit paquet de GN mine de rien, et celui-ci se classe d’office en haut de la liste : 13 heures de panache, d’intrigues, de surprises, d’amour, de trahisons, de mousquetaires, de costumes époustouflants, de cuisine délicieuse…. 13 heures dans un cadre magnifique (un château loué pour l’occasion), entourée de joueurs magnifiques eux-aussi. 13 heures dans une autre époque à en prendre plein les mirettes ma bonne dame….

Les scénaristes/organisateurs, Jimilie corp et la délicieuse Jeanne, ont fait un boulot d’enfer, et comme il s’agit d’un GN des Amis de Miss Rachel, la bonne nouvelle c’est qu’il y aura à priori plusieurs rééditions, donc si vivre un rêve vous tente je vous conseille de guetter les futures inscriptions (la prochaine session aura lieu mi-juin 2014).

Je vous laisse sur ces quelques photos, œuvres du très doué Renaud Chaput (tout comme la magnifique photo de groupe postée plus haut) qui m’a gentiment tiré le portrait dans mes deux costumes** (ma tenue de servante/photographe n’a pas été cousue maison, à part la jupe : on me l’a gentiment prêtée ; merci encore Émilie !). Toute sa galerie du jeu est visible par ici, et ça vaut carrément le détour !

Comme j’étais moi z’aussi venue avec mon appareil, vous pouvez voir les préparatifs (dont le cours d’escrime à moitié costumé) et le jeu sur ces liens. Tiens j’en profite pour passer une annonce : tu vis à Bruxelles, tu couds tes fringues et tu voudrais bien un coup de main pour immortaliser tes chefs-d’œuvre ? Ça tombe bien : j’arrive à prendre des photos juste avec ma main gauche, et je m’ennuie comme un rat mort. Bref, faut pas hésiter à faire signe amigos !

C’était un vrai plaisir de faire partie de cette joyeuse équipe !

*Ami lecteur, tu n’es pas encore un aficionado de ce modeste bloug et tu te demandes ce que c’est que le GN ? Fastoche, va donc lire cet article, et surtout les commentaires de celui-ci. Et pour encore plus d’info il y a quelques liens très bien dans… bah dans les liens de ce bloug.

**Pas d’inquiétude : on n’a besoin que d’un costume pour jouer dans un GN, c’est juste que je n’étais pas joueuse, je filais un coup de main aux organisateurs, d’où un costume pour jouer un personnage, et l’autre pour aider à faire le service et prendre des photos.

À venir d’ici pas trop longtemps : un joli p’tit corsaire (mais naaaannnn, pas un pirate légal, juste le pantalon court là), enfin vu que je fractionne le boulot pour éviter de tirer sur mon bras ça risque de prendre encore quelques jours….