Archives du tag: tuto

Démaquillage écolo

Ils sont beaux mes carrés à démaquiller, ils sont beaux ! Et frais du jour ma bonne dame !

Puisque finalement tout n’a pas besoin d’être fait à partir de matos de récup’ pour mon marché de noël (qui commence aujourd’hui), j’ai eu envie de refaire des carrés à démaquiller, le truc que j’utilise depuis maintenant deux ou trois ans avec plaisir au lieu d’acheter des tonnes de disques jetables. C’est une super solution écolo puisqu’ils se lavent en machine avec le reste du linge. Okaaayyyyy, à l’usage le maquillage finit par laisser des traces qui ne partent plus complètement au lavage, mais on s’en fout un peu non ? L’essentiel c’est que cela continue à démaquiller sans souci.

J’ai chopé du tissu éponge « nid d’abeille » chez Berger à Bruxelles : une super aubaine ! En effet je trouve cette matière à la fois plus jolie, plus efficace et plus confortable que le tissu éponge normal. Je sens que je vais bientôt retourner leur en choper un bon métrage (il est à 17€ le mètre je crois, mais pour moins de 12€ de matos en tout -50 cm de nid d’abeille + 40cm de polaire- je fais 70 carrés de 9×9 cm et 14 rectangles plus petits).

Pour info, j’utilise le côté en polaire pour le démaquillant, et l’éponge pour le rinçage du-dit démaquillant. J’avais fait un tuto pour des disques à démaquiller il y a un bon moment de cela, c’est fastoche et assez rapide, mais finalement je préfère le format carré qui offre des angles bien pratiques pour un démaquillage précis. Avec mes chutes j’ai d’ailleurs réalisé des rectangles plus fins, dont le format est nickel pour les yeux.

Esprit récup’ oblige : les paniers de rangement sont eux uniquement réalisés avec des chutes ou des tissus récupérés lors d’une trocante.

 

[Tuto] Le sac à laine nomade

Haha, notez que je ne cause plus de « sac à tricot » car on m’a gentiment signalé que les crocheteurs se sentaient exclus…

Ce dévidoir à laine permet de tricoter ou crocheter debout, assis, couché, sur une balançoire et même en marchant… La pelote se déroule toujours sans à-coups. Il est entièrement doublé et sa contenance permet d’y ranger un petit pull, une pelote de laine… J’ai range aussi mon petit nécessaire à tricot.

Voici trois tutoriels en un : non seulement je vais vous expliquer comment coudre ce sac, mais pour les plus débutants vous apprendrez aussi à poser proprement du passepoil en rond, et comment assembler un cercle et son côté en deux coups de cuillère à pot (ou quasi). lire la suite »

[Tuto] Let’s swim again

Nous y voila…

Le troisième essai aura été le bon (quoi que décidément j’adore porter mes versions 1 et 2), mon patron fonctionne, il est temps de refiler le bébé à celles que ça tente de le coudre ! Cette fois les pans arrières se recouvrent complètement sur le haut du dos nageur, ce qui donne une meilleure tenue. Un p’tit conseil comme ça en passant : évitez les jersey qui se tiennent trop bien, la fluidité va mieux à ce petit haut, à moins de rajouter des pinces sur l’avant pour mieux marquer la poitrine (celui-ci vient de chez berger à Bruxelles).

Comme pour les autres « épisodes » de mon défi T’ (1, 2, 3 et 4), j’ai détourné un patron basique chopé dans le mag’ Burda de février 2011, mais n’importe quel modèle de t-shirt de même forme convient. Les bords du dos et l’ourlet ont été roulottés à la surjeteuse mais on peut les finir au biais jersey ou avec un parement. De même j’ai choisi de faire un col en V souligné par un parement d’encolure (comme les emmanchures d’ailleurs), mais pour une version à col arrondi on peut tout à fait bosser au biais à la place. Ou carrément tracer une parementure en plus… À vous de voir donc. La bonne nouvelle du jour c’est que dans un élan de générosité j’ai dessiné un tuto dans le tuto, bref, lisez la suite et à priori le parement d’encolure en V n’aura plus de secret pour vous !

Le petit détail qui va bien : j’ai encore une fois recouvert mes pressions résine avec le tissu du débardeur, l’occasion idéale pour jouer avec les motifs rayés selon mon envie car il y a juste assez de jeu pour les bouger à volonté, tout en restant bien en place par la suite.

Place au traditionnel tutoriel de Tatie Saki :

Si vous cousez ce haut, n’hésitez pas à m’envoyer des photos ou un lien afin que je montre le résultat par ici !

[Tuto] Un col pour Odette

Ce pull Odette jolie porte bien son nom, mais il est aussi fort décolleté.


Il me restait de la laine, j’ai donc bricolé vite fait bien fait un patron de col tricoté en rond pour l’accompagner. Et tant qu’à y être j’en ai profité pour tester un point façon vannerie qui me faisait envie depuis longtemps, et qui a plusieurs avantages non négligeables :

  • il est ultra simple, donc parfait pour les débutants
  • … en même temps il est amusant
  • et pour finir il ne roulotte pas (ça compte mine de rien)

 

Je sais, je sais : c’est un peu absurde de porter un pull trrrrrès loose avec un col, tout en laissant de la peau nue entre les deux…. Sauf que je trouve le résultat vraiment chouette ainsi, et comme je suis essentiellement frileuse du cou ça me convient tout à fait.

S’il vous fait envie, rien de plus simple ! Il suffit de cliquer ici pour récupérer le pdf qui va bien.

J’ai utilisé environ 1 pelote de BabyAlpaca Silk et 0.8 de Kid-silk, les deux de la marque Drops (coloris bleu gris), ainsi que des aiguilles circulaires 5. Si vous n’avez pas envie ou trop le trac pour tricoter en circulaire, no problemo : vous pouvez tout à fait bosser à plat puis coudre les extrémités à la fin, dans le pdf je donne les explications pour les deux techniques. Pour info cette longueur me permet de le porter de deux façons : bien loose comme sur ces photos, mais aussi serré autour du cou en faisant un troisième tour (qui peut si je le veux remonter jusqu’au nez), histoire d’avoir super chaud cet hiver.

Si vous vous lancez, amusez-vous bien ! (Et n’hésitez pas à me montrer le résultat)

Hop, j’en profite pour passer deux informations aux bruxellois et assimilés : une soirée tricot T&N est organisée mercredi 24 juillet (dans deux jours donc) au bar « La porteuse d’eau » à Saint Gilles. J’y serai à partir de 19h à priori, et évidemment tout le monde est bienvenue, même sans tricot. Et secundo, je vais à nouveau faire partie des bénévoles du Repair Café de Molenbeek pour la prochaine session, le dimanche 28 de 14h à 17h, n’hésitez pas à passer si vous avez des trucs à réparer ou simplement envie de voir comment ça se passe !