Archives du tag: turquoise

[Troc] Pour changer, j’ai tricoté un châle

L’invasion de pelotes menaçant la survie de l’espèce Sakikiène, les projets « vide-stock » s’enchaînent sans se ressembler.

À mes débuts j’avais volé récupéré quelques pelotes ultra vintage chez ma mère. Il s’agit d’un mélange laine et mohair (70%, pas dégueu donc) de chez Anny Blatt d’une couleur (un chouïa plus verte que sur les photos) et d’une douceur à tomber. MAIS ultra fragile, genre quand j’ai essayé d’en faire des mitaines tricotées en rond le fil cassait toutes les 5 mn. J’ai donc détricoté ce que je pouvais et attendu l’illumination. Au final j’avais pile ce qu’il fallait pour faire un châle Annis, craquant avec sa dentelle fastoche et ses rangs raccourcis.

Sentant gros comme une maison venir le roulottement de bordure pour cause de jersey, j’ai réparti des côtes 1/1 dans les derniers rangs afin d’obtenir un châle impec’, et finalement j’aime assez l’effet que ça donne. C’est un modèle ultra simple mais qui me fait me poser quelques questions sur ma santé mentale : en effet, au moment d’attaquer les rangs raccourcis j’avais moins de mailles que prévu, alors que j’ai suivi les indications à la lettre sans faire d’erreur. Bref, je vous conseille de bien recompter avant de vous lancer dans la partie en jersey.

Mais pourquoi donc troquer cette merveille de douceur ? Parce que, si j’ai adoré tricoter cette délicieuse matière, je déteste porter de la laine très poilue. Allez savoir pourquoi… Bref il ira rejoindre le premier ou la première à le réclamer à corps et à cri dans les commentaires. En échange j’aimerais bien du matériel de couture (jolis boutons, biais, passepoil, tissu, coton enduit à chouette imprimé… le choix est vaste) ou de tricot (logique la gonzesse : tricoter dans le but de vider son stock et demander du stock en échange, c’est la marque d’un esprit sain, hum), ou encore une surprise si vous pensez avoir l’idée de génie susceptible de me plaire.

Merci à ma môman pour la laine et à Mélanie pour avoir joué les mannequins.

L’air de rien…

Ce sweat-shirt ne paye pas forcément de mine mais il est pourtant très spécial.

« Allez Saki, crache ta valda, pourquoi c’est-y qu’il est si spécial ce haut ? » Et bien sache, oh toi foule en délire qui me lit, qu’il s’agit de mon premier VRAI patron maison. Cela fait des années que je couds des patrons du commerce, que je copie des modèles existants, que je porte des choses patronnées maison mais tellement simple que franchement il n’y a pas de quoi se vanter ou encore que je bidouille en mélangeant l’encolure du modèle X et les manches du Y… Mais jamais jusqu’à présent je n’avais tracé mon modèle de A à Z, y compris les têtes de manches, ce qui me foutait sacrément les chocottes.

J’ai donc chopé de la toile pour faire un patron de base en la moulant sur mon mannequin de couture, cousu une version d’essai de ce sweat-shirt à manches raglan dans un jersey super cheap histoire de me faire la main et de voir les parties à modifier, et finalement j’ai respiré un grand coup et coupé dans ce jersey épais d’une couleur qui me file la banane. Les poches arrondies ont été soulignées de biais jersey taillés dans des chutes de viscose, l’encolure très large a été soulignée d’un autre biais, cette fois coupé directement dans mon tissu. Et histoire de mettre une touche finale j’ai conclu en peignant un motif honteusement piqué sur le net en utilisant ma technique habituelle du pochoir thermocollant.

Bilan : pour une première je suis plutôt satisfaite. Les manches, l’encolure et les poches sont telles que je les souhaitais, par contre il est peut être un peu trop large. L’important étant que je me suis bien amusée à assembler le tout à la surjeteuse et à la recouvreuse, machines que je commence enfin à maîtriser correctement. Et cherry on the cake : maintenant que je sais que c’est dans mes cordes je suis ultra motivée pour me lancer dans des nouveaux projets plus ambitieux !

Allez, vous avez droit à une photo débile en cadeau bonus :

Il faut toujours écouter les copines.

J’ai suivi vos conseils et cousu une version longue de l’infinity dress… Et soyons clairs je l’adore ! lire la suite »

Diotima turquoise

Je continue avec plaisir à améliorer mon patron de châle Diotima… lire la suite »