Archives du tag: torsade

Nora-Bora

Mais diantre, saperlote, palsembleu… D’où vient un tel nom ?

J’avais envie de bricoler un patron de bonnet, avec un bandeau qui s’affine sous la nuque et tient les oreilles bien au chaud, des rayures, une torsade contrastante et une forme de béret sur l’arrière. Et de son côté Nora avait envie d’un bonnet dans des couleurs douces.

Ce prototype c’est ma partie d’un troc que je lui ai proposé, et si je ne suis pas super fan du rendu de ma torsade (inutilement compliquée), je me suis vraiment amusée à tout calculer, essayer, défaire, ajuster… Bref, sur ma loooongue list de choses à faire, modifier puis mettre au propre ce patron figure en bonne place.

J’ai bossé avec des aiguilles 4.5, en tout j’aurais utilisé 0.9 pelote de Nepal bleu (un fil de chez Drops plutôt sympa), et 0.5 pelote du même fil en beige.

Il faudrait que j’aille coudre… Mais il fait trop froid dans mon atelier décidément.

Themisto or not Themisto ?

Me voila toute dubitativée.

Ce bonnet Themisto, quand je l’ai vu, ça été le coup de foudre direct. Pas moyen de résister à ses torsades contrastantes. À la base j’ai chopé le patron pour un cadeau mais bon, je suis faible, j’avais deux pelotes dans un coin qui allaient bien ensemble et envie d’un nouveau bonnet… Pour finir je me suis dit qu’il valait de toute façon mieux tester le modèle avant d’utiliser la jolie laine achetée exprès.

Et bein j’ai eu raison finalement, car telle quelle la forme ne me plaît pas des masses : j’avais bien pigé qu’il serait slouchy, mais le côté schroumphesque de la chose m’avait échappé (je ne voyais que la jolie torsade contrastante, suivez un peu !). J’aurais dû faire comme d’autres, tricoter la taille M en largeur, mais la S en longueur. Une prochaine fois je ferai gaffe. (Et aussi : une prochaine fois j’éviterai de tricoter alors que je suis claquée, ça m’évitera de faire des erreurs débiles, genre ce fichu rang bleu qui aurait dû être jaune et qui rajoute une rayure bizarre).

À vrai dire je ne sais pas s’il y aura une prochaine fois, même si au final je l’aime beaucoup ce bonnet, malgré la forme, malgré la laine pas terrible, pas très chaude et qui se bloque mal (encore un reste de la trocante…. Il n’y avait pas d’étiquettes sur ces pelotes, mais je pense que les deux sont des mélanges laine/acrylique… avec plus d’acrylique que de laine, ceci dit j’adore ces deux couleurs ensemble alors ça compense). Je me dis aussi qu’une laine plus « bulky » aurait nettement mieux rendu… Bref, serait-ce plus ma faute que celle du patron si ce bonnet n’est pas topissime ? En tout cas, je rends à César ce qui lui appartient : Tori Gurbisz a écrit là un patron très clair, assez sympa à tricoter et qui monte vite (aiguilles 4 et 5 oblige), ce malgré une quantité déraisonnable de jersey envers.

Tout ça me donne envie de plancher sur le patron de bonnet idéal pour moi : avec une torsade contrastante (moi, monomaniaque ? Jamais !), mais aussi une forme plus proche du béret, et surtout sur l’avant un bandeau asymétrique en côtes qui tienne bien en place et couvre parfaitement les oreilles.

À suivre donc…

Joli bonnet

Le printemps est là et moi j’tricote des bonnets, c’est malin.

En prime je manque totalement d’originalité puisqu’il s’agit encore du même modèle, le chouettos Bandwidth créé par Stephen West. Que voulez-vous m’sieurs-dames, je suis accro à ses tricots ! J’aime tout dans ce patron : sa facilité, les variations de points fastoches mais qui animent le boulot, la torsade un peu floue, le bandeau qui tient les oreilles bien au chaud, son côté slouchy aussi…

J’ai utilisé la laine Venezia de chez Dolce Lana (1.2 de gris et 1.8 de jaune en tout), tricotée en double avec des aiguilles 5 pour un résultat dense et super chaud. 100% merino superwash, un vrai plaisir à tricoter et porter quoi. Mademoiselle Eve-Co, dont c’est le cadeau d’anniversaire, aura la tête ensoleillée l’hiver prochain.

J’ai bien envie de me lancer dans un pull à manches longues maintenant… Pourquoi, Oh Grand Gastéropode Céleste, pourquoi est-ce que les tricot d’été ne me motivent pas ?

Edit : Juste comme ça, pour savoir : en fait je me prends parfois de gros bides commentairesques (par exemple avec ce post) parce que

1 : ça ne vous plaît pas (vous avez le droit de le dire ceci dit, ça me permettrait de m’améliorer)
2 : vous n’avez rien de spécial à dire (total respect, savoir se taire est un art parfois)
3 : je poste trop souvent, vous auriez plus envie de venir commenter par ici si je mettais un article en ligne par semaine, ou 2 par mois par exemple

Ça n’est pas pour râler ou mendier hein, juste que je me demande un peu ce qui coince et que je réalise que, si ça se trouve, en passant moins de temps sur ce blog  je le rendrais finalement plus chouette.

Le bonnet de la frangine

Ceci est un cadeau d’anniversaire pour FBA (frangine bien-aimée) qu’elle ne recevra que dans quelques jours.

… Mais comme cela fait des mois que j’ai promis de lui tricoter ce bonnet, qu’elle a choisi l’une des laines elle-même et qu’il y aura d’autres surprises dans son colis je me suis dit que je pouvais déjà montrer le résultat par ici. Pas de grosse surprise : c’est la troisième fois que je tricote ce modèle de Stephen West et je ne m’en lasse pas, les variations entre le bandeau et le corps du bonnet, le point amusant, la torsade… Tout est ludique et beau ! J’ai utilisé ce qu’il me restait de Cashsoft DK après l’étole déjà tricotée pour FBA, avec en plus 45 gr environ de Big Merino de chez Drops couleur marbre, un vrai régal d’un gris légèrement teinté de rose, parfait pour ce projet donc. Pour résumer : miam !

Merci Lyli pour les photos !