Archives du tag: tendance couture

Fun wedding #1

« Osez la couleur ! »

Hahaha, voila la plus motivante des invitations à un mariage. Pour la tenue de base, qui sera portée ainsi lors de la cérémonie, j’ai opté pour une jupe tulipe en wax assagie par un top en crêpe noir.

La jupe vient du Bubu de décembre 2011. Elle est à la fois simple et amusante à coudre. Certes, ce patron aurait mérité un tissu un peu plus fluide, mais je suis tout de même contente du résultat. Petit regret : que la ceinture ne soit pas plus courbée. La découpe vaut à peine mieux qu’un rectangle.

Comme je ne suis pas dingue de mes dignes guiboles j’ai conservé la longueur, si les vôtres sont du genre canon ça vaut le coup raccourcir un peu le tout.

Le top est le patron 45 du mag’ Tendance Couture n°20, j’ai dû l’agrandir puisqu’il me fallait la taille 42. Très simple, trop : la coupe générale est un sac… Ça passe rentré dans une jupe à taille haute ceinturé mais je ne sais pas si je vais le porter des masses.

Bon, maintenant passons à la seconde partie de cette tenue : une sur-jupe fofolle à souhait pour danser jusqu’au bout de la nuit.


Âmes sensibles s’abstenir !

Ces images d’une violence inouïe font un peu saigner des yeux …

Il y a évidemment une bonne raison à tant de mièvrerie passive-agressive : pour un GN (jeu de rôle Grandeur Nature donc) je dois me coudre toute une panoplie pour incarner la délicieuse Dolores Ombrage. Pour celles et ceux qui ne connaissent par les bouquins Harry Potter sur le bout des doigts on peut la décrire comme la grand-mère de barbie nazi : c’est une femme odieuse qui aime le rose, les chats, les fleurs et sa collection d’assiettes en porcelaine. Et le châtiments corporels (sur les élèves hein, elle n’est pas maso non plus). Pour vous rendre compte de l’ampleur des dégâts voici donc quelques images de l’actrice qui incarne Dolores à l’écran :

Douloureux n’est-ce pas !

Il me manque encore les souliers vieux rose, les bas blancs et une cape digne de ce nom (en projet, je vous rassure) mais je pense avoir déjà tapé fort avec cette robe peu flatteuse. Pour le patron j’ai en fait utilisé un modèle de manteau Simplicity paru dans le dernier numéro du mag’ Tendance Couture, j’ai pris la plus petite taille, à savoir un 42, et encore rétréci d’une taille pour obtenir un soi-disant 40 qui serait plutôt du 42/44, un peu large pour moi donc.

J’ai ajouté des pans avant pour créer les poches, bidouillé l’une d’elle pour pouvoir y glisser ma baguette magique, et j’ai achevé mon œuvre (rien que ça) avec un petit col. Évidemment, pas question de passer des sommes folles dans un tel costume, destiné à être porté une fois et surtout pas plus, bref le velours rose légèrement extensible m’a été offert par ma copine Lyli, pour le reste j’ai tapé dans les chutes de rideau de la grand-tante de mon copain, comme quoi rien ne se perd !


L’essayage a été un moment particulièrement étonnant : je pensais faire fuir Olivier en lui apparaissant dans l’ébauche de cette tenue, et en fait il a complètement craqué pour le tissu qu’il trouve tout doux, mais aussi pour la coupe pré-volant hideux : en fait sans le col et le volant on obtient une mini-robe aguicheuse à souhait et très confortable en même temps, imaginez ma surprise ! Après mon GN j’ai donc l’intention de virer ce qui enlaidie cette tenue et de reprendre les coutures afin de l’ajuster, ajoutant ainsi une robette sympatoche à ma garde-robe automne/hiver.

La question est de savoir si je m’habituerai à porter tant de rose.

PS : J’ai tricoté ou cousu quelques projets à vendre ces derniers temps, sachez donc que j’organise une petite vente demain ici-même. Au programme des châles Diotima, une étole du berger ainsi que des doudous shakers et lingettes démaquillantes écolo …

Tendance couture n°4, le retour de la vengeance des photos moches !

J’aime autant vous prévenir tout de suite : en lisant la suite de cet article vous risquez de subir certains effets secondaires désagréables comme le saignement des yeux et des oreilles, en effet je vous présente ici des clichés pris en vitesse du dernier magazine Tendance Couture et ce n’est pas beau à voir !

Pourquoi diable ais-je ainsi bâclé mes prises de vue ? Et bien figurez-vous que j’ai de la couture sur le feu et que de toute façon quand l’objet que l’on photographie est lui-même très moche, franchement, à quoi bon se donner du mal ? Heureusement comme d’habitude les patrons proposés, bien que très souvent mal mis en valeur, valent à mon avis largement l’investissement de 5,95€. Et cette fois j’ai certes été vite mais je vous présente tous les modèles, même ceux qui ne me plaisent pas plus que ça. lire la suite »

Une jupe express

Je passe des vacances studieuses, penchée en permanence sur ma machine pour des commandes passées par des amis, et j’ai été brusquement prise d’une envie de récréation. J’ai donc chopé le dernier Tendance Couture, fouillé dans les tissus à ma disposition, dégotté une fermeture invisible et zou, en deux heures c’était plié. J’ai donc une nouvelle jupe rétro, je me suis bien amusée à la coudre et elle correspond bien à ce que j’avais en tête : j’avais envie de pimenter un peu les carreaux ultra classiques en ajoutant une légère touche de wax, le fameux tissu africain très coloré, que j’ai utilisé en passepoil pour souligner les poches et la ceinture. Au final je ne sais pas si je la mettrai souvent… Soyez honnêtes : est-ce qu’elle est tendance car décalée ou bien complètement ringarde ma jupette ? Moi-même je n’arrive pas à décider.

Le patron en revanche est complètement validé, je vais certainement m’en resservir d’ici peu d’ailleurs. J’ai un gros faible pour les poches plaquées et j’ai très envie de tester une autre version de ce patron, cette fois avec en plus un pli creux sur l’avant. Je suis assez contente d’avoir acheté ce magazine, malgré la couverture qui réussit l’exploit d’être encore plus immonde que d’habitude ! Je ne comprends pas comment les gens de chez Simplicity peuvent faire des patrons aussi réussis et avoir en même temps un goût parfaitement atroce pour la présentation.

Jupe n°23 du Tendance Couture n°3, lainage à carreaux de chez Sacrés Coupons et wax dégottée chez Moline.