Archives du tag: Stop Tissu

La robe express

J’ai un scoop incroyable pour vous…

Quelque chose qui pourrait changer votre vision du monde à tout jamais. Attention, accrochez vos ceintures (c’est le cas de le dire) : manger fait grossir ! Boire de la bière belge aussi d’ailleurs. Qui l’eut cru franchement ?

Bref, il se pourrait que j’ai pris du poids, voila l’horrible vérité. Le bon côté des choses c’est que ça justifie le fait de me coudre moult nouvelles fringues, mon armoire étant pleine de choses ravissantes certes, mais dans lesquels je suis un chouïa à l’étroit. La robe du jour a été cousue en deux p’tites heures, le plus long aura été de poser soigneusement ce ruban façon mètre de couturière sur l’encolure américaine. Petite astuce : j’ai d’abord cousu du biais bleu foncé afin d’avoir une encolure nette, puis j’ai ajouté le ruban, le tout rend plutôt bien ainsi.

Pas de surprise avec cette robe T-shirt (rallongée de quelques cm) issue du magazine japonais Pochée n°8 : le patron est super basique et mériterait d’être amélioré, mais ma foi de temps en temps un modèle simple et sans prise de tête ça fait du bien.

Le jersey est un mélange coton et lycra à 2 roros le mètre de chez Stop Tissu, le ruban vient de la Mercerie de Charonne, au passage il existe aussi en blanc et en écru. En faisant le compte je réalise que j’en ai eu pour 3€ de tissu, 1€ de ruban et 50 centimes pour le biais : 4€50 la robe ça reste raisonnable.

Le jean (enfin !) ajusté

Résistance je crie ton nom ! lire la suite »

Sans surprise….

Y’a pas à dire, j’aime les jolies coupes travaillées, c’est pourquoi à chaque fois que je me laisse séduire par quelque chose de plus basique comme par exemple une tunique large toute simple je finis par être un peu déçue.

Pourtant le cahier des charges était rempli : je voulais quelque chose de simple et rapide à coudre, sans boutonnières ou pattes de boutonnage, sans fermeture éclair, col et manchettes. J’ai trouvé mon graal dans le magazine Tendance couture déjà bien utilisé cet été, en effet le modèle 50 me faisait de l’œil depuis un moment déjà. Las, comme prévu me voila bien embêtée une fois la chose finie car je me retrouve avec une tunique pas du tout ajustée, forcément. En prime franchement le patron des emmanchures n’est pas une réussite et rend le tout un chouïa inconfortable.

Ajoutez à cela un tissu dont j’ai plusieurs mètres et dont j’ignore surtout pourquoi j’ai bien pu l’acheter (la couleur ne me va pas, les rayures ne sont pas du tout mon genre… bon, il ne coûtait qu’un euro le mètre j’avoue) et vous aurez la chronique d’un foirage annoncé. Qu’à cela ne tienne, j’ai finalement ressorti de mes cartons une jupe maison mal repassée ainsi qu’une ceinture large et finalement j’ai obtenu une tenue portable je trouve.

 

Il s’agissait d’un test, j’ai en effet un trrrrès joli tissu de côté pour la prochaine version, et après avoir pas mal pesté pendant les essayages je crois que finalement je vais retenter le coup, en faisant quelques petites modifications évidemment. A suivre donc !

Voile de chez Stop Tissu à 1€ le mètre, patron n°50 du mag’ Tendance Couture n°1

La veste de l’enfer

Qui aurait cru qu’un projet aussi simple me filerait des sueurs froides ?

Pourtant cette veste c’est un peu l’enfance de l’art : pas de poches ni de doublure… Du super simple avec en prime un patron bien foutu, sauf que comme d’hab’ je n’ai même pas regardé les explications et je me suis lancée bille en tête. Généralement ça passe sans souci, là je me suis lamentablement plantée en montant les manches (je cherche encore comment je me suis débrouillée), en montant les poignets, en montant le col (pourtant tellement simple)… Avec évidemment à chaque fois des surpiqures à découdre parce que je ne me suis pas rendue compte du problème à temps.

Bref, si jamais ce modèle vous tente allez-y, il n’est pas compliqué, c’est moi qui suis neuneu par moments semble-t-il ! D’ailleurs pour le prouver vous avez droit en cadeau à la photo neuneu du jour.

Les modifications apportées : pas de patte à l’arrière (je n’avais pas assez de boutons) et des poignets simplifiés parce que tels quels ils ne me plaisaient pas. Au final comme souvent ce sont les boutons qui m’auront coûté le plus cher, il y en a pour 8€, contre seulement 2.5€ de tissu (encore et toujours mon jean brun préféré de chez Stop Tissu, comme ça cette veste est assortie à mon pantalon Bella bien aimé).

Il s’agit donc du patron n°113 du Burda de mai 2011 réalisé en taille 40.