Archives du tag: shorty

L’ensemble rayé

Vous n’allez pas me trouver bien originale sur ce coup….

Cet ensemble est quasi le même que celui montré il y a quelques semaines : le débardeur n°119 du Burda de mars 2012 (un très très bon cru ce magazine là décidément !) accompagné d’un shorty d’après mon patron perso, pas de quoi grimper au rideau quoi. Sauf que j’ai fait de subtiles modifications qui font toute la différence. Il faut dire que « subtile » c’est mon deuxième prénom ! (bon, en fait c’est Constance)


La première fois j’avais coupé ce haut en 40 et il était trop large. En bonne flemmarde je n’ai pas décalquer à nouveau mon patron, je me suis contentée de ne pas ajouter de marges de couture et zou, il me va maintenant nickel. J’ai aussi préféré remplacer la parmenture par un simple biais jersey, fastoche quoi.

Quant au shorty ça n’est pas le patron que j’ai changé mais ma technique de montage : je pense maintenant être arrivée au meilleur résultat possible, tant au niveau du temps de réalisation que du rendu final. Rendons à césar ce qui lui appartient, j’avoue que tout le mérite de ces finitions super propres revient à mes machines adorées… Entre ma surjeteuse, ma recouvreuse et moi c’est décidément pour la vie ! Seul petit défaut du truc : j’ai utilisé cette fois un jersey de coton (trouvé chez Berger à Bruxelles) qui est moins élastique que mon habituel jersey de viscose, j’aurais donc dû prendre une taille de plus pour être vraiment à l’aise car si celui-ci me va je le trouve tout de même un chouïa moins confortable que d’habitude.

Pour fêter ça je vous montre même l’envers de mes dessous, la couleur n’est pas tout à fait celle du tissu mais ça donne une assez bonne idée du rendu.

Y’a pas à dire, ce tissu permet de bien s’amuser en jouant sur le sens des rayures !

[tuto] Shorty confortable ET joli

edit, le 17 mai 2021 : À ma grande surprise, ce tutoriel est à ce jour mon article de blog le plus visité, des gens continuent à le consulter. D’un côté je trouve ça chouette, de l’autre… je me demande un peu pourquoi, car, si à l’époque ce n’était pas si simple de trouver quelque chose sur ce sujet en français, on trouve désormais cent fois mieux.
Vous voilà prévenus braves gens ! Je ne le supprime pas car c’est un bon souvenir, j’étais excitée comme une puce de commencer à me coudre ma lingerie, mais je n’en suis pas super fière non plus.


Ce tuto est l’occasion de causer un peu de mon expérience de couturière :

je suis une autodidacte, un beau jour ma mère m’a montré comment utiliser une machine et à partir de là tout ce que j’ai appris je l’ai trouvé sur internet ou en expérimentant par moi-même. Je commence à avoir un peu d’expérience mais parfois je prends le chemin des écoliers là où quelqu’un ayant suivi une solide formation irait droit au but. Bref, même si je pense que je commence à toucher ma bille je ne me sens pas forcément légitime quand il s’agit de donner des conseils aux autres. Ceci dit, vu les questions et commentaires des copines je me rends compte que ma modeste expérience peut aider d’autres apprenti(e)s couturièr(e)s plus débutant(e)s, d’où l’envie de mettre des tuto à disposition par ici. lire la suite »

Culottes 2.0

Après un premier essai l’an dernier j’ai décidé de remettre le couvert

en mettant à profit tout ce que j’ai pu apprendre depuis sur la couture du jersey, voici donc de la lingerie pas fine mais bien confortable, deux shorty dont je suis assez satisfaite.

« Assez » ça n’est tout de même pas suffisant, les deux ont des défauts… En même temps il s’agissait clairement de tester de petites choses pour trouver le mode de fabrication le plus pratique et confortable, et là je pense être sur la bonne piste, youhou ! Comme je n’étais pas certaine de mon coup j’ai utilisé ici des restes de vieux t-shirt découpés, pour la culotte 3.0 je me ferai je pense plaisir en m’offrant du joli jersey.

Surtout j’en profiterai pour prendre des photos des différentes étapes (pas bien compliquées) et écrire un petit topo pour convaincre une fois pour toutes les copines que le jersey ça se coud sans souci. Pas besoin d’investir des mille et des cents, voire de courir acheter de l’élastique pour lingerie à la mercerie : même si ça peut être sympa à utiliser, pour la seconde (et la plus réussie à mon goût), à savoir le modèle rose et vert, la taille tient impec’ avec un simple biais coupé dans le même jersey. Une aiguille spéciale jersey et une aiguille double et zou, on a tout ce qu’il faut pour faire du bon boulot normalement !

Allez, une dernière pour la route : ça a beau ne pas être indispensable, le petit élastique à bordure dentelle ça reste chou.

Bon week-end à toutes et tous. Ce soir je suis de mariage, je vais enfin étrenner ma robe fifties en dansant comme une dinde avec les copains !