Archives du tag: Ravelry

It must be mine #7

Rien de tel qu’une looooongue période sans tricot pour pousser à la procrastination…

J’ai donc écumé Ravelry, le site que si tu n’y es pas encore inscrit, alors la vie d’ma mère qu’est-ce que t’attends ? Et voici ce que j’ai trouvé à force de fouiller, fouiner et m’user les yeux sur l’écran.

Des châles (quelle surprise). Oui, mais des qui sortent (je trouve) de l’ordinaire !

Le Betangled shawlette a un côté très « gentil, propre sur soi », okay, mais j’aime énormément la large torsade en bordure, et surtout le fait que l’un des pans se glisse sous n’importe quelle section de la torsade pour le tenir serré autour du cou. Idéal pour celles qui ne savent pas comment porter un châle et veulent une écharpe stylée.

On passe à un patron Français, ma bonne dame : les Sillons, créé par Sylvie Polo du blog Polo&co. En photo, vous pouvez admirer la version de Rililie, qui me donne envie de me rouler par terre de jalousie tant je trouve les laines parfaitement choisies. Pour tout dire, c’est ce modèle qui poireaute depuis deux semaines sur mes aiguilles, en attendant que Mme de la Tendinite veuille bien se faire la malle. Attention : le patron est dispo en français et in english, et vraiment je conseille de choper les deux car parfois les explications ne sont pas super claires. Ceci dit, j’ai adoré tricoter les deux premières sections, très amusantes malgré le point mousse…. C’est peu de dire que j’ai hâte de m’y remettre !

Dernier de la trilogie châlesque, voici le Moonrise shawl d’Olga Buraya-Kefelian. Une espèce de caprice qui n’a pas l’air super fun à tricoter, mais dont le rendu déboite non ?

Continuons avec des boléros, parce que décidément  ces p’tits bouts de vêtement ont un charme fou :

Mon chouchou absolu, qui pourtant peut sembler un poil austère en gris foncé, c’est le Biston de Mercedes Tarasovich-Clark. Le fait qu’il ait été publié dans Wool People Vol.3 lui donne en prime pas mal de crédibilité, puisque Jared Flood me semble du genre à choisir avec soin les gens avec qui il collaborationne (j’invente des mots si je veux). Bon, par contre, 7 dollars le patron, c’est un peu chérot j’avoue.

Pour un patron gratos et avec de vrais morceaux de dentelle à l’intérieur, le Something lacy shrug fait bien la blague ! Il s’agit d’un modèle de Vera Sanon créé pour Cascade Yarns, à priori fastoche de chez fastoche.

Plutôt qu’un « vrai pull », je me tricoterais bien un gilet tout simple mais aux beaux détails…

Forcément, quand je suis tombée sur le Larch cardigan d’Amy Christoffers, ça a sérieusement fait tilt ! Les versions ci-dessus ont respectivement été tricotées par Savoryknitting et Erqsome.

Et pour finir, voici LA pièce absurde…

… Celle dont je n’ai absolument pas besoin mais que je trouve craquante, la cape Boundless de Christa Giles. « Absurde » disais-je, car en théorie ce serait parfait pour un costume de GN médiéval-fantastique, sauf que la cape à capuche en laine, ça tient chaud certes, mais ça craint aussi sévèrement la pluie. Et pour un GN en extérieur, il faut toujours compter avec la pluie potentielle hélas. Je crois quand même qu’un de ces jours je craquerai, juste pour le fun ! (photos de Jamie Dixon)

J’espère que c’est petite sélection vous a bottés. À la revoyure les aminches !

It must be mine #4

Alors que je parcourrais héroïquement en long en large et travers le merveilleux site de tricot Ravelry, au mépris du danger car franchement admirer tant de modèles tentants c’est un coup à se retrouver avec une to-do list longue comme quatre bras et risquer de perdre la boule, je suis tombée sur plusieurs châles en dentelle dont l’idée seule me donne des fourmis dans les aiguilles. Et comme je ne suis pas radine je partage ces jolies choses : si je dois être contaminée j’emmènerais le plus de monde avec moi dans ma perte !

On commence par le châle Lily qui se trouve déjà sur mes aiguilles en fait, un modèle de chez Drops tricoté ici dans leur laine Lace et qui allie plusieurs détails de construction simples mais assez intéressants : la bordure se tricote en deux partie afin que le motif soit en miroir puis le corps est un exercice de rangs raccourcis. Le tour est pour finir bossé au crochet. Tout ça me semble efficace, tout en étant ravissant dans une laine si fine.

 

Le second de ma liste est un véritable coup de cœur, tant pour le modèle que pour la teinture maison de la laine et les photos très réussies : Dobranoc a tricoté un mélange de deux modèles de dentelle estonienne bien connus, le Laminaria et l’Echo flower. Son Echolaria est une merveille d’équilibre et de délicatesse. Pour voir cette page je crains fort qu’il ne faille être inscrit sur Ravelry, ceci dit ça prend 2 mn et c’est gratuit et sans la moindre pub, j’dis ça j’dis rien.

 

J’aime aussi beaucoup le très joli Ginkgo shoulderette créé par Maggie Magali, même si clairement la couleur choisie joue beaucoup dans ce craquage.

 

Enfin dans un genre totalement différent je m’attaquerais bien au Transatlantic de Stephen West. Contrairement aux précédents ce patron est payant (mais mais mais, pas pour moi puisque je l’ai dans le bouquin de S.West qu’on m’a offert récemment) et il peut paraître assez étrange avec ces trois trous sur le côté, renforcés en prime par un fil contrastant crocheté… Oui mais voila, ces ouvertures sont faites pour pouvoir coincer un pan du châle quand on le porte en écharpe et qu’on ne veut pas que ça bouge, plutôt malin non ? Tout seul ce côté gadget ne suffirait pas à me convaincre mais j’avoue que je suis curieuse d’expérimenter la méthode de construction du motif rayé, ce mec n’est pas un créateur de tricot mais une espèce d’architecte ou de sculpteur j’ai l’impression.

Alors, vous aussi vous avez les aiguilles qui vous démangent ?

Ps : pour rappel je joue avec la fanfare ZEK à l’occasion de la fête de la musique demain soir, vous pourrez nous écouter entre Bastille et la place des Vosges, au coin de la rue du pas de la mule et d’une autre dont j’ai oublié le nom, mais franchement pour nous rater il faudrait être sourd et aveugle.

It must be mine #3

Alors que l’hiver finit je me sens enfin prête à tricoter le projet qui me trotte dans la tête depuis des mois…. Je vous le donne en mille : j’ai envie d’un pull !

Pire ! Dans ma grande sagesse j’ai commandé 5 écheveaux de pure laine il y a des semaines et je compte bien les utiliser pour ce projet. En conclusion, je vais me casser les pieds à tricoter quelque chose que je ne porterai probablement pas avant octobre prochain. Malgré l’ironie de la situation je ne compte pas renoncer à mon Grand Projet, ce qui me mène à la sélection du jour sur Ravelry : des pulls qui vont bien ! Les modèles que je vous fais admirer ici ont un truc essentiel en commun : ils ont l’air passablement fastoches (youpi !), car à part un gilet pour une amie mon expérience en la matière est nullissime, je n’ai donc aucune envie de me compliquer la vie pour ce premier essai.

Concurrent numéro uno : the Oatmeal Pullover de Jane Richmond

J’ai craqué tout d’abord pour la version jaune de Tangerinedream et puis à bien y regarder l’option « Reine des neiges tout de blanc vêtue » de la créatrice elle-même me botte bien aussi (je me le ferais bien pour l’hiver 2019 tiens !).

Juste derrière voici venir l’August Pullover de Veera Välimäki

La construction a l’air à la fois simple et amusante ma foi, deux arguments clairement en sa faveur non ? La version « reine des neiges again » est celle de Veera herself, Etfeemere l’a quant à elle tricoté en laine moutarde et ça rend ma foi plutôt bien.

Manches raglans, largeur bien loose et patron gratos : le Relaxed Pullover a tout pour me plaire mine de rien

Surtout quand je peux baver à loisir devant les versions respectives de Campsy (en rouge), Alicey (rayures) et Rililie (rayé aussi mais cette fois avec des manches courtes).

Le Buttony sweater de Katie marcus , alias bachelorette number 4, est complètement craquant je trouve !

…à condition de bien choisir les boutons à coordonner comme par exemple Thegarby (en bleu) et Iamennis (couleur brique).


Voici donc les quatre prétendants au trône, car oui, un pull en pure laine trônerait en maître dans ma penderie, que ce soit clair ! J’en ai plus qu’assez de me peler en hiver par pure fainéantise, il va falloir que cela cesse… Je suis bien décidée à me lancer dès que j’aurai fini 2 châles, un pull pour bébé, un bonnet léger façon cloche pour le printemps et quelques babioles qui attendent impatiemment de sauter de mes aiguilles bien sûr. On m’informe dans l’oreillette que mon pull bien-aimé et tant attendu devrait être effectivement prêt pour octobre 2013, enfin si j’arrive à choisir un modèle et si je ne traîne pas trop en route.

On y croit à fond !

Capucine le retour

Souvenez-vous, j’avais tricoté un bonnet façon Gretchen, un truc chaud, confortable et rigolo, à tel point qu’il doit faire le bonheur de la personne qui l’a retrouvé (du moins je l’espère) car je l’ai malheureusement perdu. Imaginez ma rage et mon désespoir !

Bref, j’avais de quoi refaire exactement le même, j’y ai sérieusement pensé, et puis non : j’ai préféré me lancer dans une nouvelle version, plus sobre certes mais avec un pompon qui me met en joie. Cette fois je l’ai tricoté avec la laine chunky merino tweed de chez Sublime, 80% mérinos donc, coloris naturel mais avec de petites touches de couleurs bien sympatoches.

Je l’aime, je l’adore, à tel point que j’ai déjà quasiment fini un chouette tour de cou assorti et que j’ai commandé du rab’ de laine pour tricoter en prime une paire de moufles. Je vous montrerai tout ça quand ce sera prêt…. Décidément depuis que je tricote l’hiver me botte, c’est l’occasion de s’amuser avec une tonne de modèles tous plus drôles à faire (et à porter) les uns que les autres !

Je n’ai fait aucune modification par rapport au modèle et j’ai bossé avec des aiguilles 6, ça fait plaisir un projet qui se boucle sans souci en une grosse soirée. Je conseille vraiment ce patron qui en plus d’être mignon comme tout est très agréable à suivre.

Sur ce je vous souhaite de fabuleuses, extraordinaires, délicieuses et enivrantes fêtes de fin d’année !