Archives du tag: raglan

Jersey for ever

En ce moment j’ai de folles envies de robes…

J’ai ressorti tous mes magazines (et croyez-moi il y en a un paquet) et eu un mal de chien à choisir par quel patron de robette j’allais commencer. Finalement c’est cette petite beauté du magazine Knipmode de décembre 2016 qui l’a emporté.

Il s’agit du patron 9 à jupe dansante. La version 8 plus ajustée et à manches longues me fait de l’œil aussi, je la verrais bien unie et dans une couleur sombre pour un effet plus chicos. D’autant qu’il faut peu de tissu pour la réaliser, 1m35 ici (taille 40 = un 42 français), donc pourquoi se priver ? Je précise au passage qu’il y a une grosse erreur dans le mag’ puisque d’après celui-ci il en fallait 2m35.

J’en suis trrrrrrrès contente, je fais la danse de joie tellement elle est chou, confortable et originale. Dommage qu’elle soit aussi un chouïa trop courte à mon goût. Et surtout que je n’ai pas prévu d’entoilage pour soutenir le tissu au niveau des découpes du col : celui-ci se détend et arrondi les angles qui devraient être nets, c’est ballot.

Ce super jersey vient de chez Gotex à Anderlecht, à 5€ le mètre il aurait été dommage de s’en priver. Joie : il me reste de quoi me coudre une babiole. Edit : par contre comme prévu le fait qu’il s’agisse d’un jersey de coton n’est pas top car il se détend un peu. Les prochaines fois j’utiliserai des tissus ayant plus de nervosité, donc un peu élasthanne ou équivalent dedans.

 

Quitte à dégainer surjeteuse et recouvreuse, autant en profiter : dans la foulée j’ai sorti les chutes de mes précédents t-shirts ainsi qu’un mini-coupon de jersey noir à mignons mini-clous dorés récupéré lors d’une trocante (merci Yanoudatoi !). Il a fallu feinter pour réussir à en faire un t-shirt à manches longues….

Le patron a déjà fait ses preuves, il s’agit d’un modèle raglan (05/2013, page 2) qui a la particularité d’avoir une pince sur l’épaule afin de suivre harmonieusement la courbe.

En suis-je contente ? Pas tant que ça : je le porte car j’aime beaucoup les tissus utilisés, super doux et amusants ensemble, mais les découpes sont…. meuhhh. Et surtout la différence de nervosité entre les tissus fait qu’il poche un peu au niveau de certaines couture. Tant pis…

Attention braves gens, il se pourrait que je couse bientôt une PRN (petite robe noire). Le truc parait-il indispensable qu’il manque à ma garde-robe. J’ai le patron (canon), le tissu (pas mal non plus), trouverais-je le temps ?

Batman !

FBA* a grand besoin de nouveaux hauts.

J’ai décidé d’attaquer avec un caprice perso, un t-shirt à manches raglans mixant vieux rose, gris chiné et motif Batman & Robin… Finalement ça marche bien non ?

Bon, ça n’est pas ma taille, il me manque entre autres des rondeurs au niveau du décolleté pour le mettre vraiment en valeur, mais c’est un plaisir à porter : les deux jerseys de coton sont d’une super qualité (ils viennent tous deux de cette boutique en ligne), le patron tiré du dernier Ottobre Design est très sympa à coudre. Et je surkiffe (rien que ça) le motif peint au pochoir et que j’ai piqué à un street artist anonyme dont le boulot a été photographié par Xannel.

Je finirai ce modeste article par la citation du jour, prononcée par le grand Groucho Marx : « Faites des économies d’eau, prenez votre douche avec un(e) ami(e) ! »

(*Frangine Bien-Aimée)

Légère et court vêtue…

Mais qu’est-ce qui m’a pris au juste ?

La p’tite robe très courte et ultra moulante du popotin, ça n’est pas exactement mon style habituel, mais mais mais… Je lorgnais sur Lola de Victory Patterns depuis un bout de temps, donc quand j’ai vu la robe t-shirt à manches raglans du dernier Ottobre design ça m’a forcément donné des envies de copie. Je précise que si c’était possible j’achèterais tous leurs patrons sympas aux petits créateurs indépendants, mais bon, 11 dollars 95 juste pour un PDF (presque 20 pour la version papier), ça me refroidi un peu, même si j’ai bien conscience du boulot qu’il y a derrière. Bref ce coup-ci j’ai copié, voila.

J’ai fait plein de modif’ : la base était sympatoche mais totalement dénuée de pinces ou découpes pour l’ajuster, autant dire casse-gueule malgré le fait que le patron taille parfaitement. J’ai redessiné des découpes princesses sur l’avant et le dos qui m’ont permis d’éviter l’effet sac, pris des poches asymétriques dans les coutures, et tant qu’à faire beaucoup raccourcie la bestiole. Trop peut être ? Par rapport à la robe Lola, j’ai fait moins de découpe, des poches uniquement sur l’avant, et surtout viré la bande du bas dont je n’aimais décidément pas le rendu (et oui, normalement elle devait faire 6 cm de plus).

Au départ, c’était censé être une toile , d’où l’utilisation d’un jersey mélangé cheap à souhait, mais pas moyen de la découper au final : je l’aimais trop pour la sacrifier sur l’autel du fit parfait ! J’ai donc bêtement mesuré et reporté mes changement sur le patron. Vivement que je chope un molleton sweat pour la refaire, dans une version un peu moins sexy, plus portable au quotidien quoi.

Et maintenant je renvoie la balle à Mimolette, car cette babiole a été cousue dans le cadre d’un défi entre nous. J’ai hâte de voir ta version mistinguette !

PS : Si vous êtes dans les environs de Bruxelles dimanche, n’oubliez pas de passer à 15h à la trocante couture/tricot que j’organise chez moi ! C’est gratos et sympatoche, pour participer il suffit de venir les bras chargés (de matos couture ou tricot donc, et si vous n’en avez pas de boissons et/ou délicieusetés à manger), puis quand tout le monde est là on se partage les trésors récoltés. Pour plus d’infos, laissez un mot ci-dessous ou envoyez-moi directement un message.

Rose flashy

Faute de Frangine Bien-Aimée sous la main (c’est elle la vraie destinataire de ce haut), Lyli a eu la gentillesse de poser (merci !) afin de vous montrer ce nouveau t-shirt à manches raglan d’une couleur totalement, absolument et indubitablement passe-partout (oui, je pléonasmise à fond ces jours-ci, c’est comme ça).

Le patron est une copie du t-shirt favori de FBA, c’est la deuxième fois que je le couds et ça y est, je l’ai bien en main. Tant mieux d’ailleurs car je dois encore en faire deux autres avant mi-août. A part ça que dire ? Il a été entièrement assemblé à la surjeteuse, y compris la parmenture, et par la même occasion j’ai continué avec des ourlets roulottés pour les finitions. Simple et efficace, voila un modèle comme je les aime ma brave dame !

J’ai pas mal cousu récemment, ce qui me manque c’est la motivation pour immortaliser le tout mais ça ne saurait tarder à revenir je pense. A bientôt pour de nouvelles z’aventures couturesques !