Archives du tag: Phildar

That 70′s pull

Parlons peu, parlons bien :

4 jours, 21.90€ pour un large pull 70% bébé alpaga et 30% soie, qui dit mieux ?

J’en ai tricoté l’essentiel durant un week-end cosy sous la couette à me faire un marathon de la série That 70′s show, autant dire que je me suis bien poilée sur ce projet rapide, fastoche et rendant ma foi plutôt pas mal. Il faut dire que la version de Zibusine m’avait donné rudement envie : non seulement son pull doudou est ravissant mais en plus elle m’a expliqué qu’il se tricotait à la vitesse de l’éclair grâce aux aiguilles n°9 et qu’en prime il était super simple puisque la forme était dessinée tout bêtement en changeant le nombre de fils tricotés ensembles.

Ah ah ! Notez la couture moche visible sous le bras !

La perfection n’étant pas de ce monde il a bien tenu ses promesses, mais forcément il y a de petits aléas : j’ai fini par le haut avec des aiguilles 8 et seulement 3 fils tricotés ensemble (contre 6 au départ avec la laine très fine que j’ai choisie), ce qui donne un petit côté filet de pêche transparent sexy pas désagréable visuellement, mais incroyablement casse-bonbon au moment d’assembler les manches. J’avoue avoir échoué lamentablement à faire quelque chose de propre, la maille s’étire par endroits, bref je n’ai pas fait de gros plan mais je vous le dis : ça n’est pas la partie la plus jolie du pull, loin de là.

Les détails techniques : il s’agit du modèle 26 du catalogue Phildar automne n°43 pour lequel j’ai utilisé exactement 3 écheveaux de Lace de chez Drops coloris 5565 « lie de vin », un fil dentelle très fin que j’ai chopé en promotion à 7.30€ les 100gr (yeah baby !). J’ai donc choisi de tricoter 6 fils ensemble plutôt que 5 comme indiqué. J’ai aussi suivi les conseils de Zib’ en préférant finir avec 3 fils en haut plutôt que 2, et en changeant plutôt mes aiguilles 9 pour des 8 afin de resserrer la maille. Pour les manches malheureusement j’ai dû me résoudre à finir avec 2 fils pour cause de manque de laine, ayant (à raison) peur d’en manquer. Une fois toutes les pièces terminée j’ai eu juste assez de métrage pour assembler le tout et crocheter l’encolure pour donner une finition un peu plus soignée. Dernière modification : je ne suis pas fan des pull qui roulottent donc j’ai préféré ajouté des côtes sur les bordures, tricotées avec des aiguilles 8 pour resserrer un chouïa la maille. Au final je l’aime d’amûr, mon copain me trouve très appétissante dedans et il est tellement doux et chaud malgré la maille large que j’adore le porter, mais je ne le referais pas tel quel : pour une éventuelle future version je prendrais un écheveau de plus et je ne tricoterais jamais avec moins de 4 fils (bon peut être qu’il faudrait plus d’1 écheveau dans ce cas, damned), gérant les diminutions avec la taille d’aiguille plutôt, et donc en utilisant les n°8 en cours de route et finissant avec les n°7.

J’adore les variations de teinte de cette laine, joli non ?

Le bilan :

  • rapidité de réalisation : 10/10
  • fun : 7/10 (c’est jouissif d’avoir un tricot qui monte si vite, mais bon, on se lasse un peu du jersey à force)
  • confort : pour l’instant 10/10 (la matière est sublimement douce et moelleuse !) MAIS je sens un fort potentiel « boulochage » avec cette laine, ce qui ne changerait rien au confort mais le rendrait moins classe tout de même.
  • forme : 6/10 (c’est un pull large tout simple)
  • intérêt technique : 5/10
  • détails : 4/10 à cause de ces coutures trop visibles qui tirent sur la maille

 

PS : J’ai fini ce pull pendant une excellente soirée « tricot et papotage couture » avec d’autres bruxelloises du site Thread&Needles, résultat nous sommes bien décidées à nous faire de vraies soirées tricot régulières, donc si ça vous intéresse de nous rejoindre c’est par ici que ça se passe. Et puisque je suis dans le registre des petites annonces à destination des bruxellois  figurez-vous je suis à la recherche d’un bon cours de taekwondo, plus axé technique que combat pur, donc si vous avez entendu parler d’un prof sympa et compétent je suis preneuse, merci !

Un pull printanier

Voila un sacré bail que j’en parle comme si c’était un véritable exploit, alors que tous les jours mes copines font mieux sans en faire un plat, mais bon sang, je n’aurais jamais cru me lancer un jour dans un pull tricoté avec des aiguilles 3.5 !

C’est pour ça que j’ai choisi un modèle sans souci du catalogue Phiphi n°50 du printemps dernier, tricoté en un seul morceau (taille 38/40) et juste assemblé au niveau des côtés et des mini-manches. Aucune modif’ n’a été nécessaire, un plaisir quoi. J’étais très très fan de la version pastelle de Phildar mais au final j’ai opté pour du rouge qui claque davantage. J’ai utilisé un peu plus de 8 pelotes de 50gr de mérinos extra fine de chez Drops, un vrai plaisir à travailler et à porter, tout en étant lavable en machine. J’aime particulièrement le jeu de contraste entre le jersey endroit et le point de godron qui structure ce joli modèle.

Bon allez, le prochain aura de vraies manches, courage !

Gilet express

Voila un tricot reposant : manches 3/4, forme boléro, le tout dans une laine épaisse tricotée avec des aiguilles 7… Autant dire que ça monte vite, très vite !

C’est seulement la seconde fois que je tricote un gilet car, soyons clairs, ça m’ennuie profondément normalement, je crève d’ennui à la simple idée de tricoter du jersey envers au kilomètre. Heureusement qu’un point fantaisie est venu rendre le tout nettement plus amusant. J’ai ainsi eu la joie de découvrir le tricot selon Phildar et je me sens légèrement allergique pour tout dire car les explications me semblent bien plus compliquées à suivre que dans les modèles in english sur lesquels je me suis jusqu’ici fait la main..

Ah, sur la photo originale j’avais un gros faible pour le  mode d’assemblage affiné par des coutures nervurées. Ne le cherchez pas sur ma version car j’ai eu beau lire et relire la fiche je n’ai jamais réussi à trouver les indications pour réaliser ce magnifique montage hélas.

Mais qu’on n’aille pas s’imaginer que je vais m’avouer vaincue pour autant : j’ai décidé de réussir à me faire des pulls et c’est ce que je vais faire nom de Zeus ! Le prochain sera rouge et tricoté en 3.5 (enfin sauf si je me dégonfle à nouveau évidemment, étant donné que ce fameux modèle je vous l’ai déjà promis dans un précédent épisode).

Que dire d’autre ? Je suis certaine d’oublier quelque chose… Ah oui, à propos de la laine (de l’Eco+ coloris moutarde de chez Cascade Yarns) et bien figurez-vous qu’elle gratouille pas mal mine de rien donc je ne le porterai plus à l’avenir que sur un t-shirt à manches longues, secundo Phiphi abuse vraiment en conseillant de commander 10 pelotes de 50 gr pour réaliser ce modèle alors que je n’ai pas utilisé 250 gr d’un fil au format équivalent. Et tertio vous ne rêvez pas : les deux charmants motifs en palmier se trouve bien positionnés pile au bout de mes seins, bravo au créateur du modèle pour son sens impeccable du ridicule, j’ai un chouïa l’impression de m’être tricoté un grand cache-tétons. Ceci dit je reste fière comme un pou, je vous préviens le premier qui se moque de mon gilet se prend un avertissement car il n’y a que moi qui ai le droit de le critiquer !

A bas les rayures nom de Zeus !

Fi-ni. lire la suite »