Archives du tag: peinture

Pandas et koalas

Des pandas et des koalas, qui sont les plus mignons ?

J’ai eu le grand plaisir de gagner le beurre de mes épinards en décorant une crèche. La cahier des charges : des animaux mignons. Qui jouent, qui signent parfois (cette crèche accueillera aussi des enfants mal-entendants) et qui font la sieste au-dessus des berceaux.

Mes petits singes sont décidément moins adorables que les pandas, eux-même, à mon humble avis, étant eux-même moins choupinous que les koalas.

Faut dire que ceux-ci ont eu un traitement de faveur puisqu’ils ont été peints dans les deux seules pièces dont les murs étaient en enduit lisse, le reste des murs étant recouvert de toile à peindre gaufrée qui rend mon boulot de peintre déco un poil plus casse-bonbons par moment.

Moralité : si vous voulez de beaux murs, évitez les solutions cheap et rapides, ça vaut le coup de reboucher les fissures et faire un enduit impec’.

Hop hop hop, on me souffle dans l’oreillette que c’est le moment de filer un lien vers d’autres de mes réalisations, des fois qu’il vous prendrait l’envie pas-si-folle de faire appel à moi pour embellir vos demeures et lieux de travail. Sachez, oh vous qui me lisez, que je travaille principalement à Bruxelles et qu’il suffit de remplir le formulaire de contact que voici pour obtenir plus d’informations.

Je ne mets là qu’une petite sélection de mes photos, le choix fut difficile (en fait non, certaines de photos ont été prises le soir et sont vraiment pourries, mais chut).

Au détour des vacances

Croquis façon BD d’après une photo du fils de ma pote Mélie.

Hello, je ne fais que passer…

Je profite des vacances pour écrire mon nouveau scénario de jeu de rôle grandeur nature, lire et surtout dessiner…. Mais promis, je repasserai bientôt pour vous montrer deux châles légers.

En attendant voici mes derniers essais de peinture numérique (j’avais commencé à vous en parler par ici). Je pense avoir trouver l’application pour Ipad dont je rêvais : Sketches de Tayasui en version payante (moins de 6€).

D’après une photo trouvée dans un magazine.

On m’avait beaucoup vanté Art Rage, qui a effectivement du potentiel, mais je cherchais des outils du même style mais sans effet de matière en volume. C’est le cas ici, l’outil pour estomper est plutôt efficace et je suis très fan du système « goute d’eau » : pour tous les effets de peinture type aquarelle apparaît en bas de l’écran un dessin de goutte, tant que l’on ne clique pas dessus l’application considère que la surface reste humide et que les teintes continuent à se mélanger. Puis en un clic l’effet sèche et peut être recouvert sans bavure. Top !

Illustration pour un JDR un cours d’écriture.

Comme la perfection n’est pas de ce monde, forcément le fait de bosser sur un Ipad mini ayant presque trois ans ne permet pas d’obtenir un fichier imprimable en grand format. En format paysage je me retrouve tout de même avec un fichier de 1024 x 768 pixels, ce qui n’est pas si mal. (Comme d’hab’ j’ai utilisé mon fidèle stylet Jot Pro – Adonit)

D’après une vieille photo d’actrice en noir et blanc.

Pour l’instant je tâte timidement le terrain mais l’envie me taraude de plonger dans les effets de matière et jouer avec les incorporations de typo, même si décidément je suis bien plus à l’aise avec le dessin d’observation que pour tout ce qui touche à l’illustration.

 

Je vous laisse avec un petite annonce :

samedi 23 à Namur je présenterai mon nouveau gn, Connectés, dans le cadre du SMELD. Les deux sessions du matin sont complètes (ça part vite quand il n’y a que deux rôles) mais il reste un peu de place pour celles de l’après-midi. En prime des gens très bien proposent quatre autres jeux encore plus tentants. Inscrivez-vous vite si vous êtes dans le coin.

De quoi ça cause au juste ?

Connectés est un jeu court (1h30 en tout) pour deux joueur.euses.

Vous êtes dans une voiture, le conducteur vient de descendre faire une vérification, la passagère qui se trouvait sur le siège avant se lève alors précipitamment, fait le tour de la voiture, se met au volant et démarre en trombe, au grand étonnement de celui-ci mais aussi de l’autre passager.e du véhicule.

Comment en est-on arrivé là, est-ce que les personnages décideront finalement de retourner chercher celui qui a été abandonné … ? C’est grâce aux réseaux sociaux que vous obtiendrez des réponses car, de nos jours, quand on a un smartphone dans la poche on n’est plus jamais vraiment seul, même durant un road trip comme celui-ci.

Inspirations Hollandaises…

J’ai beau être en vacances j’ai eu envie de partager illico presto ces quelques images du Rijksmuseum avec vous, j’en ai pris plein les mirettes et j’en suis surtout ressortie avec une foultitude de projets de couture puisqu’au lieu des prouesses artistiques j’admirais encore et toujours les détails merveilleusement rendus par les peintres et sculpteurs, ces finitions sublimes qui étaient la marque de la haute bourgeoisie et de la noblesse hollandaise, obligées de se vêtir des couleurs sobres et modestes du protestantisme et misant sur les formes et les matières pour étaler leur richesse.

Envie donc de boutonnières passe-poilées,

de fausse sobriété, de noir et blanc graphiques et de larges manches sur des bustes ajustés.

Envie aussi d’essayer de faire des fraises, un défi technique importable mais tellement fou !

A part ça sachez qu’Amsterdam est ma ville idéale : on y trouve des canaux à profusion, une architecture superbe, la maison de Rembrandt et sa collection d’eaux-fortes, des vélos en veux-tu en voila et en prime on voit sans cesse passer des gens un peu dingues mais tellement charmants.

Ukulélés peints

Avant celui troqué avec Eolune, j’avais déjà décoré quelques ukulélé pour des mais ou pour moi. J’ai un gros faible pour le premier, un instrument très toc mais qui sonne étonnamment bien (enfin disons pas trop mal) ; Sabine voulait des dessins d’inspiration africaine, peut être aussi un oiseau… et moi j’avais envie de faire de fausses incrustations de nacre et d’ébène. lire la suite »