Archives du tag: patron

Chaussons en série

En voilà un chouette patron de chaussons !

La version « bottines » n’est pas parfaite car, comme il ne s’agit pas de vraies bottines justement, il y a un peu de jeu par lequel le froid peut passer sur l’avant de la cheville ; mais franchement tout le reste est top.

La partie basse tient bien en place, le montage de l’élastique est extrêmement simple… si mes premières versions m’énervaient un peu car le montage préconisé ne permettait pas d’avoir la doublure de la semelle parfaitement cousue à l’intérieur – donc de ne pas sentir les marges de couture le gratouiller les pieds – il s’est avéré qu’on pouvait facilement y remédier en cousant l’essentiel de cette doublure avec la méthode du sandwich et en finissant les derniers points à la main.

Attention, la version « adulte » est pour des pieds fins et s’arrête au 42/43. Pour Monsieur Jones j’ai donc dû élargir le patron, alors que pour un homme il a des petons de taille tout à fait raisonnable.

De manière générale je trouve que ça taille un poil petit. Idem pour les versions bébés, j’ai cousu du six mois mais ça me semble plutôt être taille naissance / 3 mois.


Pour un effet anti-glisse, les semelles des versions pour adultes sont en simili cuir, et pour plus de moelleux la doublure est en polaire. Last but not least, pour les versions adulte j’ai ajouté une petite couche de mousse ferme entre la semelle et sa doublure. Ils restent très souples tout en étant confortables, ça m’arrive même de faire la sieste avec. Patron de Beautiful Pie.



Yapluka…. coudre une dernière version pour le Gremlin dans les chutes du tissu de sa chemise safari.

À l’abordage !

Joie, bonheur… J’ai enfin cousu le haut Moussaillon.

Des années que je voulais le coudre, ce patron, des années ! Je ne sais pas ce qui m’en a empêché étant donné qu’il est amusant, bien conçu et pratique pour lutter contre la canicule grâce à une technologie aératoire pointue, à base de court, sans manches avec pattes de boutonnage devant ET derrière #pasdedemimesures

À ce stade on le sait, la mono maniaque que je suis coud en général deux ou trois fois de suite les mêmes patrons. Ça n’a pas loupé. La première version a été coupée dans une grande chute de crêpe blanc synthétique un peu trop épais. Bref, un truc fort joli mais que j’ai à peine réussi à écraser au fer, d’où des finitions pas terribles.

Pour la seconde j’ai découpé dans une robe jamais portée afin de récupérer ce tissu à lunettes canon + un mini coupon de crêpe noir très fin. Encore un choix de tissu douteux car il manque de poids justement et donc ne tombe pas comme je l’espérais, surtout que j’ai fait un simple ourlet fin au lieu lieu de ganser avec du biais, ce qui aurait arrangé cela. Je n’exclus pas de le retoucher, même si au final l’aspect « feuille de salade » de l’ourlet ne me dérange pas vraiment.

Que dire ? C’est un patron gratos (merci Oh Sainte Biquette !), agréable à porter, amusant à coudre et super efficace. Il est surtout génial pour rentabiliser les grosses chutes ou encore transformer de vieilles chemises (on s’épargnerait ainsi les deux pattes de boutonnage à assembler #TeamFeignasseForEver ).

Les Blousons du Gremlin

Oui, je sais, ENCORE de la couture pour mini…

Ce n’est pas faute d’avoir envie de me coudre des pièces de folie juste pour ma pomme : j’ai une to do list longue comme le bras ! Mais plus ça va moins je suis satisfaite des fringues enfants du commerce, en magasin comme d’occasion. Donc je couds pour fiston, pour les cadeaux de naissance ou encore pour ma filleule.

Ce blouson, c’est un patron du mag’ Ottobre enfants de janvier 2013 (acheté avant même que je n’ai un enfant tellement je craque pour ces modèles).  Puis que le patron était découpé, j’en ai fait deux versions, une de mi-saison en softshell, un tissu déperlant doublé de polaire, et l’autre en simple gabardine pour l’été.

les détails qui tuent : les motifs dinosaures du softshell sont phosphorescents, et le blouson rayé a un patch Patte Patrouille sur l’épaule. De quoi faire sautiller de joie mon Gremlin quoi.

j’en profite pour montrer le tout dernier ensemble vest kimono / bloomer cousu pour un cadeau de naissance. Patron japonais (livre 13 chez la Japan Addicts) fait, refait et rerefait  ad nauseam, mais qui rend toujours aussi bien.

Allez, haut les cœurs ! Il me reste une adorable robe à volants à finir, puis je pourrai me remettre à mon pyjama chic, à ma combinaison décolleté, à ma…. la liste est trop longue.

Un Gremlin élégant

Fiston aime les chemises…

… Et il adore venir avec moi au magasin de tissus, histoire de choisir ce qui lui plaît. Sans surprise, en ce moment s’il y a des voitures, des super héros ou les personnages de Kung Fu Panda et de la Patte Patrouille, ca lui plaira. Idem pour les boutons pressions en forme d’étoile, sa grande passion.


Voici donc l’une de ses nouvelles tenues pour les beaux jours, un jean tout simple et une petite chemise qui a tout d’une grande tellement il y a de jolis détails : biais de propreté, fentes gansées et petits plis au niveau des poignets, jolie découpe, dos ajusté à l’aide de pinces… Chemises et pantalons sont issus du mag’ Ottobre de juin 2014, une valeur sûre.

Bon, en ce lundi matin pluvieux (pour ne pas changer), je peux enfin m’attaquer aux dernières fringues pour minis de ma liste : un cadeau de naissance, une robe à volants pour ma filleule et un second blouson pour mon Gremlin, cette fois dans une chouette gabardine histoire que ce soit plus léger en été.

Yapluka ! Joyeux lundi tout le monde.