Archives du tag: parements

Red & star tish’

Quand on aime on ne compte pas les super tish’, même si je vais p’t'être bien m’arrêter après cette troisième version (enfin pour quelques temps … )

Ce coup-ci j’avais envie d’un haut qui pète et décoré de détails bien graphiques, l’occase d’utiliser ce jersey rayé pour lequel j’ai craqué il y a un moment chez Stop Tissu mais dont je ne savais pas vraiment quoi faire. Hop, des parements d’épaule, re-hop, une étoile dans le dos.

Comme d’hab’ il s’agit d’une version modifiée du patron n°106 du Burda de février 2011. Le jersey de coton rouge vient de chez In fashion Fabrics, une excellente adresse en ligne décidément.

Je vais tacher de bosser sur ma monomanie et changer de modèle pour une prochaine fois …

T-shirt d’avril

Dans la série des thèmes débilo-drôles de soirée, « poisson d’avril » ça se pose là non ?

Bref, n’ayant point le temps (ou l’envie en fait) de me coudre une tenue de sirène, j’ai fait au plus simple et surtout portable tous les jours. On aura reconnu le patron de mon désormais tish fétiche, le #106 du Burda de février 2011, modifié avec un col en V et des parements contrastants.

Le jersey gris vient de chez Stop tissu (oh surprise !) et pour les parements et le poisson j’ai utilisé des chutes de crêpe de polyester. Montage à la surjeteuse et finitions à la recouvreuse, autant dire que c’était rapide, fun et fastoche. Okay, je vais mettre des siècles à rentabiliser ces machines, mais ça valait définitivement le coup de craquer ! (Promis, je ne suis sponsorisée par aucun fabricant de machine ou vendeur de tissu).

Le t-shirt japonisant, second round

C’est l’histoire d’une gonzesse qui achète un magazine Burda en se disant « wahou, le t-shirt à parements, comment que je me le coudrais bien çui-là ».

Comme vous pouvez le constater, la gonzesse en question cause parfois étrangement, mais passons sur ces détails bassement linguistiques.

Suite de l’histoire : peu à peu tout le monde coud ce fameux t-shirt à parements. Au début ça donne envie, puis ça lasse, puis la lassitude passe et l’envie revient au galop. Un beau jour la gonzesse a à la fois le temps, le tissu et le patron prêt à être recopié sous la main…. Et tout à coup elle se dit que c’est quand même couillon de perdre 15 mn à s’abimer les yeux sur une planche de patrons alors qu’il suffit de 2 mn pour modifier un autre modèle de t-shirt déjà maintes fois testés et approuvé, et dont elle sait qu’il taille parfaitement. Logique non ? Et puis tiens, tant qu’à y être autant en profiter pour faire une autre encolure, histoire d’essayer de personnaliser un peu la chose.

Bref ceci n’est pas l’ultra célèbre t-shirt n°123 du Bubu de septembre 2012 mais mon habituel n°106 de celui de février 2011, avec cette fois l’avant modifié pour obtenir une encolure en V et les fameux parements. Le fin jersey noir et celui à motifs japonisants (déjà vu par ici) viennent tous deux de chez Stop Tissu, et boudiou de boudiou qu’est-ce qu’il est confortable ce p’tit tish ! Bon, l’aspect un chouïa brillant du tissu noir me botte moyennement mais on ne va pas chipoter non plus :  je l’aime tellement que j’en ai déjà deux autres en préparation, reste à savoir si ça va vous lasser ou vous faire envie tiens.