Archives du tag: papelhilo

Le Noël des coloc’

Aujourd’hui place à l’authentique esprit de noyel, moelleux et chaud à souhait !

Voici donc sous vos yeux ébahis trois paires de mitaines tricotées en voyage avec des restes de laine et une superbe paire de chaussons troqués avec Papelhilo herself.

Pour ces mitaines rayées j’ai improvisé à partir d’un point fantaisie et de ma recette habituelle.

Les suivantes sont inspirées de ce patron, mais comme je ne l’avais pas sous la main j’ai utilisé ma recette et bricolé le nœud en plus. Pour les curieux sachez que c’est fastoche : on rabat des mailles (ici 12 si j’ai bonne mémoire) le rang suivant on les remonte, quelques rangs de point mousse pour éviter que ça ne roulotte, on rabat à nouveau, le rang suivant on remonte pour faire la bande de côtes au niveau des doigts … et une fois la mitaine finie il suffit de faire un nœud au milieu avec un brin de laine.

Enfin pour ces mitaines Super Mario j’ai chopé un patron en ligne, pensant que le motif se tricotait en jacquard. Grosse déception : en fait il est brodé par-dessus. j’ai tout de même essayé de le réaliser en jacquard mais ça ne rendait pas bien donc, le cœur lourd et l’âme en peine,  j’ai finalement opté pour la broderie, de façon un chouïa maladroite j’avoue. Ceci dit Simon est absolument ravi, c’est ce qui compte non ?

De belles marinières

Papelhilo et moi avons troqué, yeah !

Je ne peux pas montrer pour l’instant ce qu’elle m’a envoyé car il s’agit d’un cadeau de noël, donc pas question de dévoiler le truc avant quelques jours, sachez juste que c’est vraiment extra. Par contre rien ne m’empêche de vous montrer les deux marinières (bon, disons une marinière et un t-shirt rayé) cousues pour la demoiselle et que, franchement, j’aurais bien gardées pour moi.

Numéro uno, une Airelle marine

Vous avez bien lu, j’ai utilisé le patron de la blouse Airelle de Deer&Doe pour ce t-shirt, avec tout de même quelques modifications :

  • pas de col mais une parementure
  • pas de pinces
  • des manches redessinées
  • le dos est coupé en une seule pièce droite dont les parements reviennent sur l’épaule
  • une taille en moins puisque ce modèle est réalisé en jersey, j’ai donc coupé un 38 et moi qui fais un 40/42 je suis très à l’aise dedans

 

Bilan : ce tissu est décidément parfait ! J’ai eu peur un moment qu’il ne soit un poil trop épais pour un modèle avec des fronces aux épaules mais au final ça passe assez bien.

 

Numéro deuxio : le t-shirt de mes rêves


Dire qu’il attendait là, dans mes patrons, depuis tout ce temps …. Je trouve la coupe de ce modèle paru dans le Burda de février 2011 vraiment impeccable : près du corps, simple mais efficace, seyant, agréable à porter, bref rien à redire. Si vous vous laissez tenter sachez que pour une fois un modèle Bubu en jersey taille plutôt juste : j’ai fait du 38 pour un 40 et je suis un peu serrée dedans , heureusement Papehilo est plus fine que moi. Le jersey de coton vient de chez Berger à Bruxelles, et j’ai beau l’avoir déjà utilisé pas mal de fois je ne m’en lasse pas.

Comme d’hab’, tout ceci a été assemblé à la surjeteuse et fini à la recouvreuse.

J’ai juste assez de ce tissu pour me refaire exactement le même (enfin une taille au-dessus) et rudement envie de céder à la tentation. Tu m’en voudrais beaucoup Papelhilo !?

Passez de joueuses fêtes !