Archives du tag: noeud papillon

Wedding Wars _ Episode 1

Wonder Belle-Soeur s’est mariée avec Wonder Nouveau-Beau-Frère, joie !

Les festivités ont duré trois jours et justifié la réalisation d’une tenue complète pour le garçon d’honneur, d’un pantalon et noeud pap’ assorti pour Mr Jones, et de trois robes pour moi. Oui, trois, parce que je suis une perfectionniste voyez-vous, j’étais OBLIGEE de perfectionner le patron utilisé.

Attaquons tranquillement avec la tenue de fiston, uniquement réalisée dans mes restes de tissus. Coudre au format mini a décidément bien des avantages.

La chemise vient d’un ivre japonais au titre impossible (du moins pour moi), baptisé « n°13″ chez les Japan Couture Addicts. L’encolure et les emmanchures sont impec’, en revanche le bas est très large, j’aurais préféré quelque chose d’un poil plus ajusté…. Mais Léozilla était bien dedans, c’est tout ce qui compte.

Faute de boutons pressions blancs j’ai bêtement recouvert des pressions en résines bleues avec des chutes du tissu, ce qui donne un gris très léger qui passe plutôt bien pour une tenue de cérémonie. Chutes aussi pour le nœud papillon, mais cette fois c’était celles de la robe que je portais lors du mariage civil, histoire que nous soyons raccords. Le « patron » est bête comme chou, trois rectangles de tailles différentes et un bouton pression à l’arrière.

Enfin, le bermuda a été coupé dans un petit coupon adorable récupéré lors de l’une de nos trocantes bruxelloises, merci encore à la généreuse donatrice. Comme l’an dernier, il s’agit d’un patron Ottobre dont je ne retrouve pas la référence, tant pis.

Je le jure sur la tête du chat en peluche du cousin de ma voisine : cette semaine je vais tacher de prendre des photos de tous mes projets des dernières semaines (trois robes donc, mais aussi un jean). (En tout cas je vais y penser).

Fun wedding #2

Avant de vous montrer LA pièce qui tue de ma tenue de mariage,

Voici ce que j’ai cousu pour mes mecs, le tout avec les restes de mon coupon. Pour léozilla, un ensemble short et gilet issu de magazines Ottobre. Simple et avec un sacré potentiel de choupitude. Bonus : le gilet est réversible en cas de tache.

Quant à l’HLPFDM (l’homme le plus formidable du monde, pour celleux qui ne suivent pas), il a eu droit à un nœud papillon parfaitement clownesque, mais tant que nous étions à ses côtés il n’avait pas l’air ridicule avec. Seul c’était une autre histoire, faut bien le reconnaître. J’ai utilisé ce patron gratos de La Fabrique Éthique.

Le nœud est un poil prise de caboche à faire, mais tout va bien puisqu’on n’a à le faire qu’une fois : il se ferme en réalité dans le dos avec un bouton pression en résine recouvert du même tissu.

 

Tant qu’à faire….

J’en profite pour vous montrer de trrrrrrrrrrès mauvaises photos d’une paire de mitaines en pure laine que je viens de tricoter. Parce que voila, mon sens du timing et de la météo est décidément imbattable.

Patron Borough de Veronica O’Neil, gratuit et en français (traduction d’Elise dispo sur le site In The Loop) . Comme d’hab’ j’ai monté 30 mailles au lieu de 36, le tout avec des aiguilles 5mm, environ 1.7 pelotes de Mérinos Extra Fine de chez Drops.

Y’a pas à ergoter : le rabat qui transforme les mitaines en moufles, c’est bien agréable.