Archives du tag: moelleux

[Ceci n'est pas un blog de cuisine] Moelleux Choco-coco

J’aime bien les défis en cuisine, et faire plaisir…

Alors quand un copain me dit « j’ai arrêté de manger du sucre raffiné, mais les desserts me manquent » c’est aussi irrésistible qu’un morceau de Coulommiers bien fait sur du pain croustillant : il faut que je lui prépare quelque chose de bon.

Nous disions donc…. Un gâteau sans sucre raffiné, sans édulcorant (of course).

Pas d’ingrédients couteux ou casse-pieds à se procurer, pas de batteur/mixeur ou autre ustensile ne se trouvant pas dans ma cuisine, du chocolat parce que c’est toujours bien… Le cahier des charges m’a amenée à tester le Brownie à la noix de coco de Céline de Cergy. Et bein je n’ai pas été entièrement convaincue. Ce n’était pas mal hein, mais il n’y avait pas assez de dattes (qui apportent le goût sucré), trop de farine (texture pâteuse) et la cuisson trop longue au four avait desséché les bords, seul le milieu était vraiment agréable à manger. En prime ça ne ressemblait pas du tout à un brownie.

Butée comme une mule j’ai réitéré en modifiant tout cela, voici donc la nouvelle recette, celle que j’aime, qui est parfumée, sucrée juste ce qu’il faut, fondante tout en se tenant bien. Pour 5 gâteaux individuels il vous faut :

  • 10 dattes
  • 75 gr de noix de coco rappée (plus un peu de rab’ pour décorer)
  • 50 gr de farine (voire moins si vous voulez plutôt un fondant)
  • 75 gr de beurre salé (ou doux, et dans ce cas ajoutez un peu de sel)
  • 50 gr de chocolat noir
  • 3 œufs
  • 5 ramequins
  • du film alimentaire
  • une cocotte minute, Cookéo (cocotte minute électronique) ou un cuit-vapeur

Commencez par faire fondre tranquillou chocolat et beurre au bain-marie. Pendant ce temps….

Dans la recette originelle il est question de mixer les dattes après les avoir dénoyautées. Non seulement je n’ai pas de mixer mais en prime, vu la consistance de ces fruits, je me demande si cela marcherait si bien. Bref, j’utilise une planche à découper et un bon couteau pour les couper très finement. Ne faites pas comme moi dans la photo ci-dessus malheureux ! J’ai tassé tout ça pour en faire une pâte, ce qui est une fausse bonne idée car après on galère pour la mélanger avec le reste des ingrédients. Mieux vaut bien séparer les lamelles fines puis les verser en pluie dans la préparation.

Dans un grand bol battez les œufs, ajoutez le mélange de beurre et chocolat fondu, la farine en pluie, la noix de coco et les dattes. Mélangez bien et versez la préparation dans les ramequins (on peut les beurrer au préalable, mais même sans cela le gâteau se démoulera assez bien). Attention, ne remplissez pas complètement les moules, la préparation gonflera un peu à la cuisson.

Tan qu’à faire, décorez le tout avec le rab’ de noix de coco rappée.

Filmez chaque ramequin avant de placer le tout dans le panier vapeur de l’appareil de votre choix.

Tiens, c’est d’ailleurs le moment de crier au monde mon amour de la cuisson vapeur : le four donne à certains desserts un croustillant incomparable, mais quand il s’agit de moelleux et fondant l’effet est plus desséchant qu’alléchant, c’est comme ça. La vapeur en revanche permet de cuire tout en conservant la souplesse de la préparation, y compris sur les bords. Pourquoi s’en priver ?

Il se trouve que j’ai un Cookéo, qui est en réalité une bête cocotte-minute électronique (bête mais merveilleuse).SI c’est aussi votre cas mettez 150 ml d’eau dans la cuve et utilisez le mode « cuisson rapide ».

Comme mentionné plus haut, un cuit-vapeur suffit. On est parti pour 14 minutes de cuisson. Rappelons qu’il s’agit ici d’une recette de moelleux, démoulable et facile à manger avec les doigts. Si vous voulez tester la version fondant (et avez déjà mis moins de farine, disons 25 à 30 gr), visez plutôt 11 ou 12 minutes je pense.

Enlevez le film plastique, démoulez si ça vous chante (pour cela attendez que les gâteaux refroidissent), dégustez chaud, tiède ou froid.

Attention, si vous espérez un vrai moelleux au chocolat « comme avec du sucre en poudre » vous serez un peu déçus car on sent bien le goût et la consistance moelleuse des dattes. Mais en soit c’est vraiment très bon, d’ailleurs fiston en est absolument fan. À tel point que je pense désormais privilégier cette recette à la maison aussi : sans être régime (coucou les 75 gr de beurre) elle est tout de même bien plus saine que mes habituelles recettes cumulant sucre et gras.

Bon app’ !