Archives du tag: jean

Ceci n’est pas un jean

Ça a la couleur d’un jean, le tissage d’un jean, les surpiqures d’un jean, les rivets d’un jean…

Mais ce sergé dégotté chez Gotex est en réalité plus fin que de la toile de jean, ce qui lui donne un tombé top avec ces jambes un peu larges.

Moins larges que prévu car décidément ce patron abuse sur ce plan, j’ai donc raboté cette partie de quelques centimètres, bâti pour vérifier le rendu et validé la chose.

Yeah, je peux enfin dégainer ce pull cropped !

Que dire d’autre ? Pour ne pas changer, j’ai utilisé le patron Bella dispo sur Burdastyle, sauf que cette fois j’ai découvert le point faible de la bête : ses poches. Plus précisément : les poches les plus stupides du monde !

Je n’en avais pas conscience car jusqu’à présent je l’ai systématiquement cousu en modifiant cette partie, et bam, là j’me suis dit « hé, pourquoi ne pas laisser une chance à ces mignons mignons petits plis ? »

Le triste triste résultat est sans appel… Ces poches ne contiennent quasi rien, sont trop basses pour y glisser les mains sans être ridicule et pour obtenir ces plis il a fallu rajouter de l’ampleur à un niveau déjà naturellement beaucoup trop rebondi de mon anatomie.

De plus, pour que ces saletés tiennent en place j’ai fini par les coudre en repassant sur les surpiqures verticales. Ça a marché, mais le tissu tire et crée des plis moches sous la braguette. La lose quoi.

Le rendu n’est pas si mal avec un long t-shirt.

Heureusement le tissu et les surpiqures me bottent à fond les ballons (dommage qu’il n’y ait pas un petit pourcentage d’élasthanne ceci dit, je me suis habituée au confort de ce type de tissu), et comme d’hab’ j’suis fana de la ceinture corsetée ultra haute qui marque la cambrure et fait une chute de rein tout à fait sympathique.

Okkkkaaaaayyyyyyy, il me reste 16 jours pour coudre et tricoter les cadeaux de noël de toute la famille. J’suis laaaaaarrrrrge.

 

Bella slim

Chose promise…

À peine une semaine après notre passage au marché aux tissus de Maastricht, j’ai cousu les deux coupons achetés pour ma pomme, contente je suis (c’est toujours ça de moins à stocker). En prime ceci est un authentique PW (« Projet de la Win »), car ça y est, hourra, résonnez musettes, je me suis cousu un jean slim à taille haute qui est à la fois flatteur et confortable.

Merci qui ? Merci Burdastyle pour le patron Bella, merci cher vieux jean préféré de quand je ne cousais pas encore (qui m’a servi de modèle pour modifier les jambes), et surtout merci à l’élasthanne qui rend ce futal presque aussi facile à vivre qu’un bête legging et me moule agréablement la gambette.

Tant qu’à faire, j’ai réutilisé les poches en pétale dessinées pour une version précédente de ce super futal, et surpiqué le plus de coutures possible avec un fil jaune parce que vraiment, c’est ce genre de détail qui « fait » un jean je trouve. Je vous le dis : s’il craque un jour, ce sera le tissu le responsable. Les coutures tiendront, nom de Zeus ! Mais à priori tout va bien : je l’ai déjà porté deux jours et tout baigne, je suis juste épatée de rentrer sans souci dans quelque chose de si petit (merci encore, élasthanne bien-aimé !). Le vrai dilemme maintenant c’est plutôt de choisir entre grosses botes et petites bottines.

Et comme d’hab’, car la tradition c’est important, voici la photo con du jour histoire de prouver que je peux bouger avec.

Ahhh, et maintenant le défi de la journée : mettre la main sur le nouveau Tendances Couture et prendre quelques photos. Bon week-end amigos !

 

Corsaire pépère

Obsession, quand tu nous tiens…

Oui, je l’avoue, j’ai ENCORE cousu un jean Bella. Mais modifié, donc ça ne compte qu’à moitié non ? Le corsaire du Burda d’avril m’avait attiré l’œil, mais décidément j’aime mes futals avec des ceintures larges marquant bien la taille. Et des poches. Très importantes les poches ! J’ai donc mélangé les deux patrons, rajouté les poches arrières dessinées pour un autre Bella, placé une fermeture éclair invisible sur le côté, bien secoué, et v’la l’boulot baby !

Allez, j’ai beau bien aimer le rendu, je vais tout de même énumérer les trucs qui coincent :
  • Et ce qui coince principalement c’est ma cellulite, vous savez : le gras là, sur les cuisses, qui fait que je fais du 40 partout sauf là. Bref, je suis bien dedans mais va pas falloir prendre un gramme !
  • Le tissu qui, bien qu’ayant déjà été lavé, semble dégorger encore, joie.
  • Les finitions pas tout à fait finies car décidément coudre à la main me pose encore problème, je m’en occuperai donc quand ma tendinite sera vraiment passée.

 

Le jean très fin vient de chez Stop Tissu et le coton à pois des Coupons Saint Pierre. J’ai souligné le tout de passepoil ton sur ton, pour un rendu sobre mais tout de même soigné.

Pour la taille, faut bien reconnaître que c’est un chouïa ma faute : théoriquement, Madame Bubu me dit que je fais du 42. OK, sauf que je nage dans leur 42. MAIS…. ce modèle est normalement prévu pour du tissu élastique en largeur, et mon jean ne l’est pas du tout… Donc normalement on augmente d’une taille, donc, si vous avez suivi, retour à la case 42. Sauf que là encore c’était trop grand. Bref, maintenant je le sais : pour une prochaine fois je couperai le tout en 40 mais dans un tissu élastique.

Je vais pouvoir me mettre en quête du patron de slim parfait, à suivre donc !

ps : Mille mercis à Simon, ze parfait coloc’ qui patiemment a coupé toutes mes pièces de patron.

La mini grise

J’ai grandement besoin de jupes à ma taille, et justement sur Thread&Needles il y a chaque mois un défi jupe.

Le thème cette fois était « non couleur », gris donc, or moi le gris je ne le conçois qu’avec des touches de couleurs vives pour l’animer, sinon « bonjour tristesse » comme disait l’autre. Un tour dans mon stock pour sortir un superbe coupon de jean gris très souple trouvé à vil prix sur le marché de Fontainebleau, ainsi qu’une bonne longueur de passepoil vermillon qui dépote. Un tour dans mes patrons pour trouver un modèle amusant, finalement mon choix s’est porté sur la mini-jupe à poches n°24 du Tendances Couture n°4, dont le large empiècement de taille me tentait bien.

Une soirée, beaucoup de fun à coudre ce patron très simple et agréable, une petite déception au moment de l’essayage car décidément les petits plis sur l’avant sont adorables de face…. Mais font de vilains plis de profil. Mais qu’importe : je suis très bien dedans, je l’aime d’amûr, bref non, rrrrrien de rrrrrien, non, je ne regrette rrrrrrien.

Les détails techniques, dès fois que ça vous intéresserait : chez Simplicity/Tendances Couture je fais en général du…. 41. Pour résumer : le 40 est serré, le 42 large, j’ai donc recopié le 40 et profité du fait que les marges de 1.5 cm sont comprises pour rattraper le coup en cousant à la place des marges de 1 cm. Ni vu ni connu j’t'embrouille, ça a fonctionné du tonnerre de dieu, je n’ai eu aucune retouche à faire (à part déplacer la fermeture éclair sur le côté plutôt que dans le dos, mais ça c’est une question de préférences personnelles) et la forme est parfaite sur moi : j’ai la place de caser mon royal popotin et la taille est joliment marquée. Une excellente base donc, je sens que je vais la redessiner pour supprimer les plis, ce sera moins charmant mais plus flatteur au final.