Archives du tag: jean

Le petit jean rouge

Je suis futalo-polyamoureuse.

Voila, c’est fait, j’ai cousu un autre patron de jean à taille haute que mon fidèle Bella de Burdastyle. Le nouvel objet de mon affection est un jean droit extensible de forme classique à braguette zippée. Il vient du magazine Fashion Style de septembre 2016 et m’a séduite à force de détails craquants : taille supposément très haute donc, ceinture en forme (au lieu d’un bête rectangle comme trop souvent) et poches fendues.

Entendons-nous bien : avec Bella c’est « à la vie à la mort », c’est mon régulier, rien à faire. J’adore sentir son empiècement enserrant si bien mes hanches. Sur ce point le jean FS ne tient pas la comparaison à mon avis. Il ne monte encore pas assez haut à mon goût, et porté sans ceinture je dois régulièrement le remonter. Quant aux fameuses poches elles sont jolies sur le papier et faciles à réaliser mais à l’usage je dois les remettre elles aussi en place de temps en temps.

J’ai commis une erreur en oubliant que les planches étaient en néerlandais, ce qui fausse les tailles. J’ai donc coupé par erreur du 46 au lieu de 44 (sachant qu’à la taille et aux hanches je fais du 42, mais il faut monter d’un cran pour espérer caser mes moelleux cuissots). Qu’à cela ne tienne, j’ai pris le temps de bâtir le pantalon, ce qui m’a permis de faire les modifications nécessaires.

Le résultat me plaît bien malgré la cheapitude absolue du jean extensible rouge (tirant sur le rosé). En effet, pour cet essai j’ai préféré ne pas sacrifier l’un de mes beaux coupons et le tombé s’en ressent.

Dans l’ensemble il me semble bien tailler. Il est tracé pour une stature d’1m72 mais avec mon 1m70 j’ai tout de même dû recouper pas mal en longueur. N’espérez pas faire d’ourlet large car la jambe se resserre sur tout le long.

Pour celles que cela tenterait sachez que le patron va du 36 au 56, mais je ne sais pas si il ira de la même façon à tous les popotins car les poches arrières ne sont pas gradées, et si je ne m’abuse c’est typiquement ce qui peut casser l’équilibre d’un modèle.

D’ailleurs sur une éventuelle prochaine version je pense remonter un peu celles-ci, elles sont trop basses non ?

Vous étiez prévenus !

Bon, qu’est-ce que je vais bien pouvoir dire de nouveau sur ce futal ?

C’est le même patron que la dernière fois, avec les mêmes modifications des poches et empiècements de hanches, cousu dans la même qualité de jean légèrement extensible mais dans une autre couleur… Heureusement l’ajustement change carrément la donne : alors que la version noire était un peu large au niveau de la ceinture et surtout souffrait d’un re-patronage douteux des gambettes, là j’ai tout remis à plat.

Les pièces de la ceinture ont toutes été légèrement affinées au niveau de la taille afin d’éviter que la bête ne descende sur les hanches tout en me permettant de caser les-dites hanches tranquillou (au passage, cette partie n’est pas extensible car doublée dans un tissu chaine et trame… Pour le fun j’ai utilisé les chutes du tissu monstres acheté pour Léozilla). De plus j’ai repris mon patron à plat et retracé les jambes.

Le résultat c’est un jean près du haut du corps mais pas slim, car par contraste des chevilles serrées attireraient encore plus l’attention sur mes rondeurs popotinesques et surtout sur ma vile culotte de cheval. Parce que voila, elle est là, comme je ne vais pas porter des sacs pour la cacher je compte sur la légère élasticité du tissu pour gommer un peu le gras tout en me sentant à l’aise pour bouger.

Petit détail important pour moi : j’aime mes poches profondes mais j’ai un mini téléphone. Pour le caler j’ai fait une surpiqure rectangulaire assemblant le fond de poche et l’empiècement de hanche, ce qui a créé pile l’espace nécessaire pour glisser la bestiole sur le côté de la poche droite tout en pouvant continuer à glisser ma main en entier juste à côté. C’est plus clair en photo :

Ok, cela fait un petit pli quand le téléphone est dedans, mais je préférais ça au surplus d’épaisseur au niveau des coutures qu’aurait causé l’ajout d’une vraie mini-poche.

Comme on m’a posé la question et que c’est utile pour se faire une idée du rendu d’un patron : je mesure 1m71 pour (hélas) 75 kgs actuellement. Chez Bubu je fais un 42/44, chez Deer&Doe ça monte jusqu’au 46. Comme ce patron Bella est un Bubu MAIS américain (chopé sur le site Burdastyle) j’ai coupé la taille 42.

Je précise que décidément je ne suis pas convaincue par les top cropped sur moi. J’en porte un ici pour montrer ce que donne la ceinture (et parce que j’adore ce pull, merci encore Mimolette !) mais en réalité je ne m’habille presque jamais ainsi. J’aime mes pantalons à tailles très hautes sans pour autant avoir envie de montrer ma taille. Dommage, j’aime bien ce look chez les autres.

Promis, cette fois je vais ranger ce patron pour un moment.


Ceci n’est pas un jean

Ça a la couleur d’un jean, le tissage d’un jean, les surpiqures d’un jean, les rivets d’un jean…

Mais ce sergé dégotté chez Gotex est en réalité plus fin que de la toile de jean, ce qui lui donne un tombé top avec ces jambes un peu larges.

Moins larges que prévu car décidément ce patron abuse sur ce plan, j’ai donc raboté cette partie de quelques centimètres, bâti pour vérifier le rendu et validé la chose.

Yeah, je peux enfin dégainer ce pull cropped !

Que dire d’autre ? Pour ne pas changer, j’ai utilisé le patron Bella dispo sur Burdastyle, sauf que cette fois j’ai découvert le point faible de la bête : ses poches. Plus précisément : les poches les plus stupides du monde !

Je n’en avais pas conscience car jusqu’à présent je l’ai systématiquement cousu en modifiant cette partie, et bam, là j’me suis dit « hé, pourquoi ne pas laisser une chance à ces mignons mignons petits plis ? »

Le triste triste résultat est sans appel… Ces poches ne contiennent quasi rien, sont trop basses pour y glisser les mains sans être ridicule et pour obtenir ces plis il a fallu rajouter de l’ampleur à un niveau déjà naturellement beaucoup trop rebondi de mon anatomie.

De plus, pour que ces saletés tiennent en place j’ai fini par les coudre en repassant sur les surpiqures verticales. Ça a marché, mais le tissu tire et crée des plis moches sous la braguette. La lose quoi.

Le rendu n’est pas si mal avec un long t-shirt.

Heureusement le tissu et les surpiqures me bottent à fond les ballons (dommage qu’il n’y ait pas un petit pourcentage d’élasthanne ceci dit, je me suis habituée au confort de ce type de tissu), et comme d’hab’ j’suis fana de la ceinture corsetée ultra haute qui marque la cambrure et fait une chute de rein tout à fait sympathique.

Okkkkaaaaayyyyyyy, il me reste 16 jours pour coudre et tricoter les cadeaux de noël de toute la famille. J’suis laaaaaarrrrrge.

 

Bella slim

Chose promise…

À peine une semaine après notre passage au marché aux tissus de Maastricht, j’ai cousu les deux coupons achetés pour ma pomme, contente je suis (c’est toujours ça de moins à stocker). En prime ceci est un authentique PW (« Projet de la Win »), car ça y est, hourra, résonnez musettes, je me suis cousu un jean slim à taille haute qui est à la fois flatteur et confortable.

Merci qui ? Merci Burdastyle pour le patron Bella, merci cher vieux jean préféré de quand je ne cousais pas encore (qui m’a servi de modèle pour modifier les jambes), et surtout merci à l’élasthanne qui rend ce futal presque aussi facile à vivre qu’un bête legging et me moule agréablement la gambette.

Tant qu’à faire, j’ai réutilisé les poches en pétale dessinées pour une version précédente de ce super futal, et surpiqué le plus de coutures possible avec un fil jaune parce que vraiment, c’est ce genre de détail qui « fait » un jean je trouve. Je vous le dis : s’il craque un jour, ce sera le tissu le responsable. Les coutures tiendront, nom de Zeus ! Mais à priori tout va bien : je l’ai déjà porté deux jours et tout baigne, je suis juste épatée de rentrer sans souci dans quelque chose de si petit (merci encore, élasthanne bien-aimé !). Le vrai dilemme maintenant c’est plutôt de choisir entre grosses botes et petites bottines.

Et comme d’hab’, car la tradition c’est important, voici la photo con du jour histoire de prouver que je peux bouger avec.

Ahhh, et maintenant le défi de la journée : mettre la main sur le nouveau Tendances Couture et prendre quelques photos. Bon week-end amigos !