Archives du tag: homme

Un bal venitien

Vous aussi vous trouvez que le père de fiston fait un très beau cadavre ?

Je ne spoilerai pas le scénario du gn* des Uchronautes baptisé Nuit blanche à Venise, mais d’après mon cadavre préféré il y eut du sang, des larmes, de la danse…. Et de fort beaux costumes. Las, j’ai dû raboter deux des très chouettes photos prises par Elodie afin de couper les visages des autres joueurs. On dira donc que chéri fut assassiné par l’homme sans tête.

À l’exception du collant blanc chopé dans mon tiroir, ce costume a été entièrement cousu pour l’occasion, en grande partie à l’aide de la pochette 7032 de Simplicity. Elle comprend deux variations d’un même pourpoint, un pantacourt, un chapeau et deux variations de chemise bouffante. Le tout est d’un niveau intermédiaire mais un(e) débutant(e) motivé(e) peut tout à fait en venir à bout. J’ai ajouté une paire de guêtres réalisées sans aucun changement avec cet excellent patron gratos de The indigo Phial. Ce n’était pas finger in the nose mais presque.

Le pantacourt, les guêtres et le chapeau ont été coupés dans un lin noir de chez Gotex (cadeau de ma pote Lyli, merci poulette), le tissu du pourpoint brodé de feuilles argentées vient aussi de cette boutique d’ailleurs. Tout ça tombe plutôt bien même si j’aurais aimé avoir plus de choix dans les tailles que XS à XL (c’est du M) : ok, ces pièces demandent peu d’ajustements, mais comme j’ai pu faire très peu d’essayages des tailles plus détaillées n’auraient as été du luxe.

Le chapeau a été entoilé avec de la viesline costaude afin que la « visière » tienne la route. Les plumes viennent de la mercerie de Bruxelles, boulevard Anspach juste à côté de la Bourse. Quant au pourpoint, le corps a été doublé mais les petites pièces qui le finissent ont simplement été bordées de biais satiné, tout comme les mancherons (qui eux sont tout de même entoilés et doublés pour une bonne tenue, faut pas pousser la fainéantise non plus).

Le masque aussi est fait maison : je suis partie d’une base de masque de Halloween que j’ai coupé pour obtenir la forme qui-va-bien. Et puis hop, patouillage niveau maternuche à l’aide de papier mâché et de peinture acrylique. Il fallait qu’il soit noir et mauve, j’ai suivi les ordres à la lettre mon capitaine ! Je m’auto-jette des fleurs (aïe ça pique !) car l’effet froissé donné par le papier mâché a permis de faire une patine pas mal cool.

« À l’assassin, au meurtrier ! Justice, juste au ciel, je suis perdu, je suis assassiné… » Ah nan, mince, on me glisse dans l’oreillette que je me trompe de pièce et de crime.

Mille mercis à Elodie Laurencin qui m’a autorisé à utiliser ses photos, et à l’équipe des Uchronautes pour ce jeu au thème réjouissant. Le cadavre avait les yeux suspicieusement pétillants en rentrant.

À très vite pour…. La guerre des chaussettes !

* Si vous vouez en savoir plus sur le gn, lisez donc les commentaires de cet article.

 

Le coup de la chaussette

Que faire quand on coud pour un type timide ?

Ou du moins qui ne veut pas poser à visage découvert en sous-vêtements… Il a tout de même accepté de montrer ici une partie non-négligeable de son anatomie (qu’il en soit remercié), et pour le fun j’ai moi aussi posé en sloup , pardon, en trunks, puisque c’est le nom de la chose : le Comox Trunks de chez Thread Theory, déjà cousu une fois, et tellement fun à réaliser qu’il serait dommage de passer à côté. Une chaussette pour rembourrer et le tour était joué.

Cette fois je me suis amusée à ajouter des chevrons, puisque que ce jersey de coton chopé chez Gotex à Bruxelles s’y prête plutôt bien. J’ai fait une simple modif’ : comme pour ma première version, j’ai préféré recouvrir l’élastique de tissu afin de préserver la peau très sensible de Monsieur.

La moustache me va plutôt bien, une prochaine fois j’ai envie de tester la barbe tiens…

[Revue de presse] C’est la fête des mecs !

Moi qui étais à la recherche de bons basiques pour hommes, me voila servie !

Par contre, j’ai explosé mon budget « magazines/coutures/tricot » car ce mois-ci, en plus de me jeter telle la vérole sur le bas-clergé breton sur le patron Comox Trunks de chez Thread Theory, j’ai craqué pour Burda, Knip Mode et la Maison Victor. Comme ça fait beaucoup à commenter je ne vais pas parler de tous les modèles, mais ça devrait déjà vous donner une assez bonne idée de ce que valent ces numéros. lire la suite »

It must be mine #9, shorts et leggings

Il se pourrait que le froid nuise à ma santé mentale.

Mais voila, je crève d’envie de me concocter un short ou un legging. Un truc chaud, doux pour mon fragile popotin ou celui d’un homme de mon entourage (dont je tairais le nom et le statut afin de préserver sa vie privée). La bestiole doit aussi être près du corps pour pouvoir être portée sous un pantalon de ski (un jour, oh oui un jour, je retournerai skier nom de Zeus !) et surtout amusante ou ravissante, voire les deux à la fois.

Voici une petite sélection des modèles dégottés sur Ravelry, le site que si tu tricotes et que tu n’y es pas encore inscrit, qu’est-ce que t’attends au juste ?

 

On commence avec Gams, créé par Craig hunter,

Un modèle pour mec versatile et gratos (parce que parfois, on a le porte-monnaie en peau de hérisson).

Pour Super Héros par Pbrenner, pour gonzesse par Chiko, Pour homme par Airzephyrus

Mon chouchou absolu, c’est sans aucun doute le patron Tanzanite shorts de Heather Dixon.

Une petite merveille à la taille haute, accompagné d’une paire de bas assortis of course…

Vert par Knittinninja, prêt pour la fête chez Sherri94024, canon en noir sur 1farmgirl

 

Pour les fans de romantisme, le Issa’s bloomers n’est pas mal non plus.

Je ne suis pas convaincue par le nœud à la taille ceci dit, donc si jamais je me lance dans ce modèle je pense modifier les côtes afin qu’elles tiennent mieux la taille et virer le ruban.

La version de la créatrice, Andrea Rangel, en gris chez Kinara, violet chez 2tall4u

 

Les rayures du Marilyn shorts de Mel Clarck me bottent bien aussi.

Hélas, il n’a pas encore été beaucoup tricoté, donc à part la version de Mel, je n’ai pas grand chose à montrer.

Le shorty de Mel Clarck et la version fluo de Heatherroses

 

Et last but not least, je craque pour le legging Kalaloch, un autre modèle d’Andrea Rangel.

Le modèle original, pour faire du vélo selon Andreakr, canon en jaune sous une tunique chez Stampalina (l’autre demoiselle en legging, c’est la créatrice du patron justement)

J’ai hâte de m’y mettre (mais je dois d’abord finir les cadeaux de noël, damned)