Archives du tag: haut kimono

Baby wax

Ne vous y trompez pas, ceci n’est pas mon habituel patron jap’…

Vous voyez ici mon tout premier essai de patron maison pour bébé, certes dans le même esprit que mon ensemble fétiche mais avec une coupe un peu différente et quelques détails auxquels je pensais depuis un moment, dont une encolure plus basse et qui va jusqu’à l’emmanchure opposée. Mon pantalon a un gousset pour donner plus d’aisance, même si je me trouve un peu timide sur ce coup : la prochaine fois il sera plus large donc.

Bref, les pans avant recouvrent tous deux complètement le bidon, pour les faire tenir j’ai ajouté des liens à nouer à l’intérieur comme à l’extérieur, avec en prime trois petits boutons à l’encolure bloqués par les boucles d’un élastoc cousu à la main. Et comme on m’a déjà demandé plusieurs fois comment je fixais celui-ci (chopé comme d’hab’ en mercerie) j’ai même immortalisé l’intérieur.

Il va aller en urgence rejoindre son destinataire : vous vous souvenez des tenues pour fillettes cousues récemment ? Et bien SURPRISE : l’une d’entre elle était en fait un mec ! (Ils ne sont sont pas trompés à l’écho hein, c’est juste qu’une fausse information a circulé, c’est ballot)

Wax chopé chez Berger à Bruxelles.

À pois

Non non non, je ne suis pas monomaniaque …

Enfin si, mais cette série de fringues pour fillettes taille 6 mois n’entre pas dans cette catégorie : il se trouve juste qu’en ce début d’année je dois coudre 4 tenues pour filles (dont voici la troisième) et une autre pour un garçon, tout de même. Bref encore deux baby-ensembles à venir et j’en aurais normalement fini pour un moment.Ouf.

Ceci dit c’est plutôt plaisant de faire baisser mes stocks de tissus avec ces jolis vêtements. Ici j’ai utilisé les restes d’un voile de coton Agnès B, chopé chez Sacrés Coupons il y a un fameux bail, doublé avec un tissu mélangé beige façon peau de pêche. Le pantalon est fait d’un bout de velours trop minus pour coudre autre chose. Last but not least, le passepoil décoré de broderie a été acheté au marché au tissu de Louvain et les boutons en nacre viennent d’un vide-grenier, haut lieu des bonnes affaires couturistiques décidément (1€ pour 12 boutons, la mort quoi). Patrons jap’ as usual

C’est pas pour me plaindre mais ça aura été une vraie plaie de coudre des boutonnières sur un tissu aussi fin, même doublé. Les surpiqures ne sont pas aussi propres que je le voudrais non plus, d’où arrachage de cheveux sévère. Bref sur ce coup j’ai souffert dans mon Art, sans blague.

L’année des gonzesses

Autour de moi il y a décidément une déferlante de mini-gonzesses.

À moi les imprimés amusants, les couleurs qui pètent, enfin je suis libbbbbbbrrrrrrrre de faire les associations de tissus et boutons qui me bottent ! Car figurez-vous que bien des parents de p’tits mecs m’ont dit « tu fais ce que tu veux hein, mais faut pas que ça fasse fille ». Bon, perso à part le rose pour moi y’a pas grand chose qui fasse « fille » mais dans le doute je me suis bien bridée en cousant pour Edgar, Raoul, Boris et Eliott par le passé. Pour cette tenue j’ai donc joyeusement cousu du 100% girly, et j’aime bien le résultat.

Patrons du kimono et du pantalon issus comme d’hab’ de mon livre jap’ préféré.