Archives du tag: gratuit

Joyeux Mellow Anniversaire !

Hey,  j’ai dix ans !

[English bellow]
Enfin pas moi évidemment…. mon blog.  Dix années de tout et n’importe quoi, d’essais, réussîtes et gros foirages. Dix ans à m’amuser, avec il est vrai une « petite » coupure dernièrement. Ça se fête non ? Avec un cadeau évidemment. L’un des châles que voici est donc à gagner. Celui de ton choix, je garderai l’autre pour moi.

Pour participer il suffit d’écrire quelque chose de drôle dans un commentaire sous ce post, en indiquant lequel des châles te plaît le plus. Je les ai surnommés Banane-Myrtille et Brique-Menthe, tu devrais sans trop de souci deviner lequel est lequel. Allez, fais-nous rire ! Je tirerai au sort le nom de la personne qui remportera ce p’tit concours.

Mais sinon, qu’est-ce que c’est que ces châles ? Il s’agit de deux Mellow Yellow, d’après mon patron bien-aimé. Chacun a été tricoté avec les fils Royal de chez Zeeman, c’est donc de l’acrylique pur jus. Mais je trouve les couleurs belles et j’vais un peu de stock à utiliser.

Pour chaque version j’ai utilisé un peu moins d’une pelote pour les couleurs 1 et 2, et entamé une seconde pelote pour la couleur 3. Et puisqu’il faut entrer dans les détails, j’ai bossé avec des aiguilles circulaires 4.75mm.

On peut aussi noter que Brique-Menthe ne tombe pas aussi bien que Banane-Myrtille, en effet j’étais tellement pressée de l’immortaliser que j’ai zappé le blocage. Mais promis, je vais y remédier de ce pas.

Tu as jusqu’au 5 mars à minuit pour participer. Merci d’avoir visité ce bloug, prends soin de toi .

Hey, I’m ten!
Well not me obviously…. my blog. Ten years of anything and everything, tries, sucks and big messes. Ten years of fun, admittedly with a « small » cut lately. It’s not worthy of a celebration? With a gift, of course. So one of the shawls here is up for grabs. The one of your choice, I will keep the other one for myself.

To enter, just write something funny in a comment below this post, indicating which shawl you like the most. I nicknamed them Banana-Blueberry and Brick-Mint, you should guess which one is which. Come on, make us laugh! I will be drawing lots for the name of the person who wins this little contest.
You have until March 5 at midnight to participate. Thank you for visiting this bloug, take care!

 

Patron du châle Mellow-Yellow (il était temps)

 

Cela fait quoi …. Six ans que j’ai écrit ce patron ?

J’avais l’intention de le vendre, demandé à un ami graphiste de le mettre en page, et bêtement un détail n’allait pas. Puis j’ai trop attendu pour le signaler, mon ami n’avait plus le logiciel, mon ordinateur a crashé, j’ai perdu sa jolie version mais pas les explications… Pour finir j’ai complètement oublié de m’y remettre.

Modèle : Claire ma gracieuse ex-coloc’

 

Et voila-t-y pas qu’aujourd’hui, dans un commentaire, Delphine m’a rappelé que ce patron était toujours dans mes fichiers. Le voici-le voila enfin, en guise de p’tit cadeau de fin d’année. J’espère que tu auras beaucoup de plaisir à le tricoter.

 

châle Mellow-yellow PDF

 

Modèle : la mirifique Chacha

Mais quoi, il est gratos finalement ? Bah oui. Mais si tu as envie de montrer ton appréciation tu peux toujours verser quelques sous à DoucheFlux, un centre d’accueil de jour bruxellois où toute personne en ayant besoin peut prendre une douche bien chaude, laver ses fringues, avoir accès à des assistantes sociales ultra compétentes (et sympa comme tout)… Et même venir me voir pour qu’on répare ses vêtements ensemble.

Version immense tricotée avec le fil en triple

Si tu veux, tu peux vendre les châles Mellow-Yellow que tu tricoteras, n’oublie simplement pas de mentionner mon nom au passage.

Mille mercis aux tricoteuses de compétition qui ont testé ce patron.

attrape-rêve

Voici un attrape-rêve qui sera vraiment utilisé.

Sa destinataire trouve que ces objets ont une réelle influence sur son sommeil. Tant que ça marche pour elle ça me convient ! Mais pas question de la laisser se contenter d’un bête truc fabriqué à la chaine.

Le cerceau fait 25 cm de diamètre, je l’ai simplement réalisé avec du fil de fer et un point de soudure (de la colle suffit), le tout recouvert ensuite d’un reste de fil à chaussette longuement entortillé. Pour la dentelle c’est un reste de fil Lace de Drops qui a été utilisé, soie et alpaga, what else ?

Il a suffit de dégainer mes fidèles aiguilles circulaires en 2.5 mm (des aiguilles double-pointe auraient sans doute été plus pratique, mais je préfère bosser en circulaire) ainsi qu’un patron de napperon en dentelle, mis à disposition gratuitement sur le site Yarn Over,  pour boucler l’affaire. J’ai juste fait une mini modification en commençant par enfiler 8 perles sur mon fil puis en fermant le cercle avant de crocheter les huit mailles de départ.

Une fois les mailles rabattues souplement il a suffit de bloquer la dentelle et la fixer sur le cercle en cousant à larges points en passant toutes les quatre mailles. Un peu de déco, une chaine crochetée pour pouvoir l’accrocher…

Voila la recette d’un projet amusant et sacrément mignon.


Babioles

J’aime pô rester sur un échec.

Ce patron de bonnet Rikke, créé par Sarah Young, continuait à me trotter dans la tête malgré un premier essai vraiment trop slouchy (qui a dit « bonnet de schtroumph » ?). Hop hop hop, un reste de fil dont j’ai complètement oublié la référence, mes aiguilles circulaires 3.5 et 4.5 mm et un peu de tâtonnement et v’la l’travail !

Il n’y a pas de grand secret : je me suis contentée de commencer les diminutions 4 cm plus tôt que préconisé. Ça marche plutôt bien, emballé c’est pesé donc.

 

Mais ce n’est pas tout !

Si vous attendez que je cause couture vous risquez d’être déçus car en ce moment je couds exclusivement de l’utile pas photogénique, à savoir une flopée de nouveaux faux pantalons de pyjama pour Monsieur Jones. Toujours le même patron, toujours dans des tissus sombres pour costard, autant dire que pour le glamour on repassera et que je ne vais pas prendre le temps de les immortaliser.

Maismaismaismaismais…. J’inaugure ici une toute nouvelle rubrique cosmétique. Je ne vais pas en faire une grande passion mais dans ma p’tite famille on a la peau particulièrement sensible, pas envie de bouffer des modificateurs endocriniens/colorants/parfums et le porte-feuille en peau de hérisson. Autant de raisons pour essayer de fabriquer moi-même les indispensables de la salle de bain.

On attaque aujourd’hui avec mon premier essai de shampoing solide. J’étais convaincue par l’efficacité de celui de la marque Lush, moins par la dose de parfum et colorants glissés dans leur recette pour le rendre plus attractif. Après avoir fouillé internet je me suis lancée dans la recette basique facile à personnaliser proposée sur le blog de Nouillemie, à savoir :

  • 50 gr de tensioactif SCI
  • 8 gr d’eau minérale bouillie ou thé/tisane (infusion de menthe poivrée car je venais de m’en préparer une théière)
  • 5 gr d’huile ou beurre végétal  (huile de coco car j’en trouve à bas prix dans mon supermarché, oui oui elle est bio !)
  • 5 à 8 gr gr d’un(e) autre huile/beurre végétal ou d’un émollient/hydratant (beurre de karité  car très hydratant)
  • 8 gr de poudre végétale (rhassoul, choisi pour ses propriétés lavantes et non irritantes)

 

Il n’y a pas de vitamine E car cela ne semble pas indispensable à la conservation, et de toute façon je n’en avais pas sous la main. L’essentiel des fournitures a été acheté près de chez moi, en supermarché ou herboristerie. Par contre il m’a fallu commander le tensioactif SCI sur Aroma-Zone, j’en ai donc pris directement une bonne quantité.

En plus de cela il faut de petits moules, une balance très précise mais aussi de quoi faire chauffer le tout au bain-marie et manipuler le SCI, qui peut être irritant.

De gauche à droite et haut en bas : beurre de karité | huile de coco | SCI | rhassoul | infusion

Niveau difficulté c’est franchement peanuts : rapide, facile, assez amusant…. J’aurais dû prendre le temps de mieux tasser la pâte au fond des moules afin de bien prendre l’empreinte, mais dans l’ensemble je suis très contente, surtout que je bossais un chouïa au pifomètre à cause de ma vieille balance de cuisine pas assez précise. Heureusement cette recette a une certaine tolérance à l’approximation.

Et le résultat alors ? Après trois jours de patience je viens enfin de l’utiliser et pour l’instant c’est la fête. La consistance est top, plus solide que je ne l’espérais. Il mousse un peu moins que la version de Lush mais a parfaitement lavé mes cheveux gras à pointes sèches. Il faudra tout de même attendre quelques mois pour avoir du recul sur la chose etje vais probablement le tester plusieurs semaines avant qu’il ne touche mon petit gremlins, voire le garder pour moi et réfléchir à une recette encore plus douce pour lui en me basant sur ce conseil trouvé dans les commentaires de la recette :

Pour un enfant utiliser « une poudre douce comme de l’argile blanche, rose ou de la poudre de rose, guimauve, allantoine. Et soit du beurre de karité dans la plus grande quantité possible de la recette ou huile d’avocat ou encore de calendula. Ce sera adapté en cas d’eczema. »

Ma principale crainte : qu’au bout de quelques shampoings le cuir chevelure démange comme c’est arrivé à d’autres personnes ayant bricolé des recettes maison. Donc même si ça vous semble tentant n’essayez pas mon mélange avant que j’aie pu faire un retour constructif sur ses effets ! Voyez plutôt du côté du blog dont j’ai donné le lien, les commentaires regorgent de suggestions de mélanges.

En tout cas l’objet me plaît beaucoup, les petits moules en silicone utilisés y sont un peu pour quelque chose.

Prochains projets : des pains dermatologiques sans savon (tellement plus agréable pour les peaux atopiques) et des barres hydratantes. On continue donc dans le solide, fastoche et nécessitant le moins d’ingrédients possible.