Archives du tag: facile

Le gilet de Superman

Mais que vois-je dans le ciel, est-ce un oiseau, un avion ? Non c’est Super Gilet !

Hum. Nan mais quand même quoi, ce gilet  issu du magazine Ottobre femme de 03/2015 ressemble vachement à une cape quand même. Il faut dire que la couleur matche avec les tenues du fameux super héros en slip, que la forme est très basique et totalement dénuée de pinces/découpes flatteuses dans le dos, mais aussi que je n’ai pas choisi le bon tissu pour coudre cette babiole.

En effet, j’aurais dû utiliser un jersey de viscose bien mou pour obtenir le tombé mollasson et fin idéal pour cette pièce. Las, chez Tissu Passion à Bruxelles, j’ai eu un gros coup de cœur pour une maille fine certes, mais avec une belle tenue, ce que je croyais tout indiqué pour ce projet. D’où l’effet cape de super-héros en slip.

N’empêche que je l’aime bien ce fichu gilet : il est ultra confortable et niveau réalisation on peut difficilement faire plus simple et rapide… Mon pote Christian (le Mi de Lylimi) m’a suggéré d’ajouter tout bêtement deux liens dans les couture de côté histoire de pouvoir ajuster un peu les dos. Je crois que c’est ce que je vais faire.

En attendant je ne boude pas mon plaisir et je porte beaucoup ce gilet doudou, parce qu’après tout c’est chouette d’être une super héroïne.

Jupe-culotte arrondie

Ahhh, Meïna je t’aime toi tu sais !

Meïna c’est la jupe-culotte de la marque Je fais mes dessous. Un patron super simple, super rapide, super adapté aux débutants et aux fainéants dans mon genre… Par contre j’avoue qu’à ce stade de baleinisation pré-maternelle on fait plus flatteur (mes gambettes seraient mieux mises en valeur par un jean slim avec une ceinture adaptée, j’en conviens), mais certainement pas aussi confortable.

J’avais cousu une première version avec ceinture extensible, mais la forme de la dite ceinture ne me satisfaisait pas : certes, c’est fastoche à faire, mais un rectangle, même extensible, suit mal les courbes féminines, surtout quand elles sont bien prononcées à cause d’un alien squatteur.

Cette fois j’ai cousu la version proposée normalement pour les ceintures en tissu non-extensible, maaaiiiis réalisée dans un ponte (extensible donc) assez top repéré grâce à Mimolette et Tassadit chez Tissu Passion à Bruxelles. J’ai un chouïa modifié la coupe afin que le devant couvre un peu plus le ventre, mais dans l’ensemble cela reste assez fidèle au patron. Ainsi le rendu est bien plus flatteur, tient bien en place et marque la cambrure. Moi contente, moi ne plus vouloir le quitter !

Bonus : après l’accouchement je n’aurais qu’à démonter la ceinture et coudre à la place une ceinture noire (par exemple) non extensible pour avoir un pantalon à ma nouvelle taille durant le mois d’août.

Le coton fluide vient lui aussi de chez Tissu passion (5€ le mètre, ça va), on ne le voit guère sur les photos mais il s’agit d’un motif étoilé qui m’avait enthousiasmé sur le coup. Je suis un p’tit peu déçue que de loin on ait l’impression d’un pied de poule. Tant pis. Il est doux, léger, fluide…. C’est déjà pas mal non ?

Promis, une prochaine fois je repasserai mes fringues avant de les prendre en photo….

 

Baby robe

Y’en avait marre marre marre des fringues informes !

(Bon, okayyyyy, cette robe est peut être un peu informe du bas, mais le haut est ajusté, c’est déjà un bon point)

C’est vrai quoi, c’est pas parce que je suis enceinte que je dois m’habiller uniquement un jersey ultra confortable pas toujours flatteur… Bref, il me fallait une robe facile à enfiler, facile à porter, légère pour le printemps et l’été mais tout de même avec de petites manches parce que je ne suis pas fana de mes bras.

Comme ça faisait des années que j’envisageais de passer par la case « bébé », j’achetais systématiquement les magazines avec des patrons de grossesse. Bien m’en a pris, je n’ai eu qu’à plonger dans ma collec’ pour ressortir ce patron du magazine Burda de février 2012 (aussi disponible en pdf sur le site Burdastyle). La photo du modèle ne me convainquait pas du tout au départ : ce satin, cette couleur, cette longueur…. Bof quoi. Mais le dessin technique avait du potentiel donc j’ai laissé une chance à la bestiole en la raccourcissant, et j’en suis fort aise ma bonne dame.

Ce que j’ai aimé :

  • C’est un patron très simple mine de rien, donc accessible aux débutants à mon avis.
  • « Et le zip à poser alors ? » me diront les dits-débutants… Et bien je ne l’ai pas mis puisque après un rapide essai il s’avère que je peux l’enfiler sans souci telle quelle, cette robe a pile assez d’aisance pour ça, yeah.
  • Le décolleté est flatteur, tout comme la découpe qui descend plus bas dans le dos et donc évite l’effet montgolfière quand on est de profil.
  • De plus les pièces tombent impeccablement et le tout se coud super vite. Win win pourrait-on penser !

 

Mais…. Y’a pas à dire, je préfère avoir des manches montées qui donnent un rendu plus net, sur les photos on voit bien les quelques plis pas folichons.

 

Les détails techniques qui vont bien :

j’ai utilisé un sergé de coton mélangé très agréable de chez Gotex à Anderlecht, mais il était peut être un chouïa trop épais pour ce projet. Pour la suivante je prendrai du voile super fluide plutôt. Comme d’hab’ avec notre ami Bubu, j’ai cousu une taille 40 au lieu de mon 42, et mis à part au niveau des bras (que j’ai hélas dodus) tout va parfaitement. La prochaine fois je rajouterai juste de l’aisance à ce niveau.

En fait je suis fourbe : cette fameuse « prochaine robe » est déjà cousue, il me reste à trouver le temps pour la prendre en photo. Peut être ce week-end, quand je serai à la mer avec les copines ?!


Anarchy in the pregnancy

Pourquoi donc ais-je disparu si longtemps de ce bloug ?

Parce que c’était vraiment, mais alors vraiment difficile de prendre des photos de mes fringues sans qu’on devine le petit squatteur sous mon t-shirt. Et puis accessoirement, ayant passé 3 mois à dormir et parfois vomir, je n’ai pas eu l’énergie pour coudre durant toute cette période. lire la suite »