Archives du tag: extensible

Vous étiez prévenus !

Bon, qu’est-ce que je vais bien pouvoir dire de nouveau sur ce futal ?

C’est le même patron que la dernière fois, avec les mêmes modifications des poches et empiècements de hanches, cousu dans la même qualité de jean légèrement extensible mais dans une autre couleur… Heureusement l’ajustement change carrément la donne : alors que la version noire était un peu large au niveau de la ceinture et surtout souffrait d’un re-patronage douteux des gambettes, là j’ai tout remis à plat.

Les pièces de la ceinture ont toutes été légèrement affinées au niveau de la taille afin d’éviter que la bête ne descende sur les hanches tout en me permettant de caser les-dites hanches tranquillou (au passage, cette partie n’est pas extensible car doublée dans un tissu chaine et trame… Pour le fun j’ai utilisé les chutes du tissu monstres acheté pour Léozilla). De plus j’ai repris mon patron à plat et retracé les jambes.

Le résultat c’est un jean près du haut du corps mais pas slim, car par contraste des chevilles serrées attireraient encore plus l’attention sur mes rondeurs popotinesques et surtout sur ma vile culotte de cheval. Parce que voila, elle est là, comme je ne vais pas porter des sacs pour la cacher je compte sur la légère élasticité du tissu pour gommer un peu le gras tout en me sentant à l’aise pour bouger.

Petit détail important pour moi : j’aime mes poches profondes mais j’ai un mini téléphone. Pour le caler j’ai fait une surpiqure rectangulaire assemblant le fond de poche et l’empiècement de hanche, ce qui a créé pile l’espace nécessaire pour glisser la bestiole sur le côté de la poche droite tout en pouvant continuer à glisser ma main en entier juste à côté. C’est plus clair en photo :

Ok, cela fait un petit pli quand le téléphone est dedans, mais je préférais ça au surplus d’épaisseur au niveau des coutures qu’aurait causé l’ajout d’une vraie mini-poche.

Comme on m’a posé la question et que c’est utile pour se faire une idée du rendu d’un patron : je mesure 1m71 pour (hélas) 75 kgs actuellement. Chez Bubu je fais un 42/44, chez Deer&Doe ça monte jusqu’au 46. Comme ce patron Bella est un Bubu MAIS américain (chopé sur le site Burdastyle) j’ai coupé la taille 42.

Je précise que décidément je ne suis pas convaincue par les top cropped sur moi. J’en porte un ici pour montrer ce que donne la ceinture (et parce que j’adore ce pull, merci encore Mimolette !) mais en réalité je ne m’habille presque jamais ainsi. J’aime mes pantalons à tailles très hautes sans pour autant avoir envie de montrer ma taille. Dommage, j’aime bien ce look chez les autres.

Promis, cette fois je vais ranger ce patron pour un moment.


Peut mieux faire

Ce « nouveau » futal a déjà été beaucoup porté.

Mais d’abord..
Que-quoi-qu’est-ce ?

Il s’agit du pantalon 7 du magazine Fashion Style n°2 (paru il y a des mois donc n’espérez pas le trouver chez votre marchand de journaux). Il a été coupé en taille 42 dans 1m50 de sergé avec 15% d’élasticité acheté chez Tissu Passion à Saint Gilles (Bruxelles). La couleur est en réalité moins vive que sur ces photos.Il est conçu pour une stature de 1m72, soit 2 cm de plus que ma taille.

Attention : ce mag’ date d’avant la nouvelle politique de tailles de FS, c’est à dire qu’il ne va pas du 36 au 56 (ceci dit 48 c’est déjà bien), et contrairement aux nouveaux numéros il faut bien recopier sa taille sur la planche.

ZE point intéressant du patron c’est la ceinture en partie élastique, tout en ayant sur l’avant une ceinture montée entoilée et une braguette tout ce qu’il y a de classique. Poches révolvers, pas de poches ni de parement arrière. Pas de passants non plus puisque la coupe promet un pantalon confortable et ajusté dans lequel il est inutile de glisser une ceinture. Des fentes sont prévues dans le bas mais j’ai préféré faire sans.

Les pièces de la ceinture sont droites. Normalement ce détail me fait fuir mais c’est justifié par l’ajout de l’élastique. De plus les marges de coutures ne sont pas incluses dans les pièces à décalquer.

 

Alors ?

Je ne boude pas mon plaisir : ce pantalon est confortable et de face, porté avec un haut long, il est assez flatteur et ne fait aucun pli à l’entrejambe quand je me tiens droite. Par contre avec un top court ou rentré je ne le trouve vraiment pas beau, surtout de dos : le fait qu’il n’y ait ni découpe ni poches me fait le popotin triste et large alors que, forcément, je le préfèrerait fin et guilleret.

Notez tout de même qu’assise/accroupie ma culotte reste invisible, même si la vue est moyennement esthétique.

D’un point de vue technique tout s’est bien passé jusqu’au montage de la ceinture : là j’ai découvert que les pièces de la ceinture découpées d’après les instructions (et pas recopiées sur la planche, puisqu’il ne s’agit que de rectangles) étaient trop petites : pas moyen de glisser dedans un élastique de 3.5cm de large, ni d’avoir assez de longueur pour faire le tour de ma taille ET avoir ce qu’il faut qui dépasse pour la boutonnière. Je suppose que les mesures étaient données sans les marges de couture, mais c’est tout de même étrange. OU alors c’est moi qui me suis plantée quelque part, possibilité tout à fait envisageable.

J’ai réussi à tricher pour la boutonnière et zappé pour un élastique de 3 cm de large à la place. Ni vu ni connu j’t'embrouille.

 

Si c’était à refaire…

Je commencerais par modifier le patron en ajustant davantage la partie haute et surtout en rallongeant celle-ci de 4 bons cm afin qu’il monte jusqu’à ma taille naturelle au lieu de simplement recouvrir le nombril. N’empêche que je l’aime énormément, je suis très bien dedans et l’idée de la ceinture à moitié élastiquée fonctionne étonnamment bien.

À vrai dire je suis partagée entre l’envie de le coudre à nouveau et celle de tester d’autres modèles du même numéro, en particulier le pantalon 20 dont j’aime énormément les parements qui prolongent les passants avant. Pour le fun je testerais bien aussi la salopette et le jean skinny 11, mais sans les poches plaquées sur les cuisses.

Mais ce sera pour plus tard. Pour l’instant j’ai le nez dans le guidon avec mon défi « robe à tournure 1874″ pour un gn historique, et il faut que je trouve une peu de temps pour bricoler un déguisement d’Halloween pour Léozilla.

Je file, j’ai un corset sous le pied presseur, muhahahahaha !