Archives du tag: déguisement

Le Gremlin est gâté

Pour une fois je vais réutiliser des photos moches publiées sur Instagram, parce que franchement j’ai la flemme d’essayer de faire une vraie séance photo avec le Gremlin. Et certaines de ces fringues ont été cousues il y a un bail et ne lui vont plus. Attaquons avec un ensemble qu’il adore et porte l’hiver en guise de pyjama et l’été tel quel. Son père avait depuis trente ans un t-shirt immense (avec lequel lui-même dormait quand il était enfant). Las, certaines parties commençaient à être élimées, il y avait des taches… Bref, le t-shirt traînait telle une âme en peine. Ça aura été notre premier projet à quatre mains avec le Gremlin : il a choisi le tissu à rayures dans mon stock et a aidé à couper et coudre l’ensemble, à base de deux patrons issus de magazines Ottobre. Je ne me lasse pas de le voir le porter, et il a déjà décidé que quand il ne lui irait plus, nous le garderions précieusement pour ses futurs enfants.   Patrons Ottobre toujours (d’ailleurs c’est le même modèle de bermuda), avec cette fois des chemises, pièces qu’il aime particulièrement porter et que je ne lui couds pas assez. Il a choisi les boutons et le tissu de la version ananas, réalisée il y a un an et demi. L’ensemble Pattes Patrouille est une surprise que je lui ai faite durant le confinement : quand les magasins de tissu on réouvert je suis tombée sur ce tissu tiré de son dessin animé préféré, comment résister ? C’était encore à l’époque où on conseillait aussi de mettre un masque aux enfants de moins de six à ans. Depuis il n’a porté celui-ci que pour approcher ses grands-parents, afin de rassurer ceux-ci. Le jean utilisé pour le corps de la chemise provient d’une grosse chute de l’un de mes jeans.   bous vous souvenez de ma tenue d’écureuil volant géant ? La marque DIBY propose le même patron en version enfant, et toujours gratos : la Blaise children wearable blanket. La polaire, chopée chez Tissus.net, est une merveille de douceur mais été une vraie plaie à couper et coudre, car la fibre volait dans tous les sens. Mais ça valait le coup, il l’enfile dès qu’il a un peu froid dans la maison. Nous avons un sacré look en duo non ?   Honte à moi, le costume de ninja a été cousu il y a plus de deux et je ne l’avais pas encore montré par ici. Il voulait absolument être en rose, sa couleur préférée. Comme cet ensemble était pour le carnaval, donc en hiver, j’ai utilisé de la polaire épaisse associée avec du faux cuir argenté. Les patrons sont encore une fois issus de magazines Ottobre, le haut a été énormément modifié pour arriver au bon résultat. Les shuriken visibles sont cousus à la tunique et donc purement décoratifs, mais j’en avais fabriqués trois autres, bien rangés dans une poche secrète. La trousse à elle été cousue pendant le premier confinement, histoire de nous occuper en duo, et que Léo ait toujours des crayons attachés à son carnet de dessin. Ce système avec élastique est super pratique, d’ailleurs c’est un cadeau que je réalise en général en fin d’année pour ses institutrices.

 


Maître Sith ou Jedi ? On peut se poser la question. Ce patron de déguisement provient d’un vieux Burda. Il faut vraiment que je me mette à coudre le reste du costume….

 

Last mais certainement not least : nos costumes de Batman et Robin ! Eux datent de 2019, je les avais finis juste à temps pour une super fête d’Halloween. Je n’ai pas de photo de mon costume en entier, mais j’avais cousu une jupe courte en plus du t-shirt et de la cape. La tenue de Batman avait elle été prévue deux tailles trop grandes, il peut donc encore la porter aujourd’hui. Cette fois le pantalon et le haut viennent encore de mag’ Ottobre, mais la cagoule provient elle d’un vieux Burda. Normalement elle va avec une combinaison, mais jamais je n’imposerais une combi à un enfant de quatre ans, ou alors bonjour les accidents de pipi. J’ai beaucoup travailler pour modifier tous ces patrons, et ajouté une cape cousue dans le haut, afin de ne pas risquer de l’étrangler. Allez, c’est décidé : je vais prendre mon courage à deux mains et essayer de faire poser le Gremlin avec les quelques autres fringues que je lui ai cousu récemment. Croisons les doigts !

Léotoro

Joie. Halloween arrive !

Pour le tout premier déguisement de fiston il fallait

  • du chaud, parce que novembre quoi
  • du choupinou
  • du pratique/portable tous les jours
  • du pas cher, parce que porte-monnaie en peau de hérisson

 

J’avais en stock de quoi faire une tenue de pokémon, de Godzilla et de Totoro, c’est ce dernier qui a remporté les suffrages haut la main. Le tissu principal est un minkee que j’avais commandé en ligne pour faire des inserts de couches lavables.

Erreur fatale, je me suis retrouvée avec un mètre de tissu à poils longs, pas vraiment adapté pour collecter proprement les fluides corporels de fiston mais imitant fort joliment le poil de Totoro. Avantages non négligeables : c’est moelleux, chaud et on peut laisser les bords à cru.

Que-quoi-qu’est-ce ?

Il s’agit d’un hack du patron de combinaison à cagoule du magazine Ottobre 04/2014, réalisé dans la taille 86 cm pour un nain de 81 cm. Les modifications sont minimes : j’ai placé la fermeture à glissière dans le dos et ajouté les oreilles, les appliqués décorés à la peinture pour tissu et des velcros pour faire tenir la cagoule en place.

Portée ouverte, la cagoule est assez large pour que je puisse y glisser ma tête, ce qui nous a permis de faire une séance photo coolissime.

Va-t-il continuer à porter cette tenue après Halloween ? Je veux mon n’veu ! Outre sa supra-mignonitude elle est merveilleusement chaude et semble tout aussi confortable.

À très vite pour un autre déguisement, cette fois pour une chouette gosse de 8 ans fan d’une héroïne de comic book.


Pirate !

J’aime bien mes potes décidément, ils me demandent des trucs rigolos.

OK, une tenue de pirate en taille trois ans, ça n’est pas non plus extraordinaire comme requête, mais NomdeZeusdetonnerredeBrest, faire soi-même un tricorne, c’est top comme exercice ! Parce que oui, Madame, oui Monsieur, j’ai tricoté le chapeau, puis, telle la barbare de service, je l’ai feutré sans pitié à la machine. Tout ça grâce à un chouette patron gratos de Laura Thomas et Heidi Waterhouse.

Au début, le bidule était immense, vraiment, « jamais » me disais-je dramatiquement « jamais ça n’ira à un gamin de cet âge, pauvre de moi…. », Il faut dire que 3 ans = environ 51 cm de tour de tête. Et bien sachez qu’en tricotant le patron tel qu’il était prévu dans la version adulte avec des aiguilles 8 au lieu de 9, et en le lavant en cycle court à 60°, j’ai obtenu un tour de tête de 50cm. Ça va donc être juste, il ne le portera pas longtemps, mais il le portera. Et puis bon, soyons clairs hein : il m’en FAUT un, je ne puis plus décemment vivre sans tricorne à ma taille maintenant que je sais que c’est aussi simple à faire soi-même.

Comme il s’agissait de tester le modèle, j’ai fait avec ce que j’avais sous la main, c’est à dire un peu plus de deux pelotes de Andes de chez Drops filées par Lyli (merci encore poulette !). En théorie on doit plutôt utilisé un fil sport tricoté en double, ou à la rigueur un fil plus épais, mais celui-ci était un peu trop gros. Résultat, mon tricorne est très épais et assez lourd, mais ça passe, foi de pirate.

Pour le reste du costume, j’ai enfin eu l’occasion de sortir les Contes de fées des intemporels, bouquin que l’on m’a offert il y a un sacré bail. J’ai coupé du 4 ans car ainsi les fringues iront au bonhomme un bout de temps (pour un pirate, il n’y a pas de souci à porter son pantalon retroussé à priori). Le pantalon et le super gilet sont donc ceux de Hansel, par contre j’ai préféré choper une tunique Burda plutôt que celle qui allait avec la tenue. C’est terriblement frustrant : il n’y a aucun dessin technique des patrons ! Juste des photos portées, très jolies certes, mais pas pratique du tout pour se faire une idée du rendu des vêtements…. D’autant que l’on ne voit jamais la tunique portée seule. Bref j’ai préféré utiliser une valeur sure à la place.

La tête de mort a été peinte en noir sur un tissu blanc, puis cousue en appliqué. J’aime particulièrement le sergé à fines rayures, dégotté chez Gotex à Bruxelles. Ça tombe bien puisqu’il m’en reste pile poil de quoi le faire un pantalon (nouille que je suis, j’en ai prix trois mètres alors qu’il ne m’en fallait un pour le petit, incroyable non ?…. muhahaha). Le tissu bleu de composition inconnue vient de chez Passion.

À propos de pirates, je réalise que je n’ai jamais montré par ici les photos de mon costume pour la soirée « dans les bas-fond de Tortuga », organisée il y a quelques semaines par Temps d’élégance… Vous aurez peut être reconnu mon pantalon à pont, la tunique et le haut à basque de mon ensemble de « laitière ». Quant à Monsieur, il a simplement ajouté un tricorne à sa tenue de gn med-fan.

Mille mercis et plein de bises à Renaud Chaput, notre indispensable photographe.

Le boléro à capuche

Après presque 5 jours de folie à coudre non-stop toute la journée j’ai finalement réussi à faire deux pantalons, une chemise simple pour homme, deux tuniques longues, un manteau-cape et pour finir la mini-veste que je vous montre aujourd’hui… Ouf, je respire mieux ! lire la suite »