Archives du tag: costume trois pièces

Années 20 bis repetita

Après la robe de poule, voici le costume d’homme d’esprit rétro…

Il fallait quelque chose qui convienne à un gn à thème années 20, tout en étant portable tous les jours évidement. Et puis bon, je n’avais pas trop le temps de coudre une veste assortie donc il fallait que le tissu colle à peu près avec celle de Monsieur. Bref voici un pantalon et un gilet d’homme dont j’suis plutôt fiérote ma foi.

Le futal est comme d’habitude une honteuse tricherie : mon copain ne jure que par mon éternel patron de pyjama à taille élastiquée, celui du Burda de décembre 2010 auquel j’ai ajouté des poches et des passants. Confortable ET rapide à coudre, nous sommes tous deux gagnants sur ce coup. Le gilet doublé par contre, c’est du sérieux ! J’ai utilisé la pochette Simplicity n°7329 et, malgré une grosse déception à cause des poches qui n’en sont pas du tout en fait (les rabats sont juste cousu pour un effet trompe-l’œil, mais point de poches en dessous), j’ai beaucoup aimé m’appliquer pour le coudre. Oui, bon, okay, j’aurais pu tracer des poches moi-même, mais la sainte flemme et le fait que je devais bosser dans l’urgence m’en ont empêché.

Le montage des gilets est décidément intéressant : à chaque fois ça me fait le même coup en lisant les explications, c’est à dire que quand on me dit de tout monter ensemble sauf les côtés je doute, je manque de Foi. Et puis au final tout se passe comme sur des roulettes, avec un résultat impeccable et très élégant. J’aurais bien aimé vous montrer ce que le gilet donnait vraiment en jeu, mais hélas Monsieur avait planqué un flingue sous sa veste et ne pouvait donc la quitter, c’est ballot ! Il va donc falloir vous contenter de ces deux photos prises en vitesse et sans passer par la case repassage.

Le lainage fin vient de chez Stop Tissu et décidément c’était une super affaire. Il me reste de quoi refaire un pantalon et même coudre une veste. Mais ça, ce sera pour une autre fois (refrain bien connu) …

Je profite de ce billet pour glisser comme ça, au débotté, un petit mot pour mes parents, qui se sont dit Oui il y a déjà 41 ans : joyeux anniversaire de mariage, vous êtes épatants !