Archives du tag: Clockwork

Noël Noël !

Me voila en retard d’un train…

Étant donné le peu de succès de mes vœux de l’an dernier (paix dans le monde, toussa toussa), je vais réfréner mon optimisme ordinairement débordant et simplement nous souhaiter à tous d’avoir de bonnes surprises en 2016. Et enchainer illico prestissimo avec la présentation de quelques uns de mes cadeaux de noël tricotés à l’arrache (l’un d’eux a été fini devant sa destinataire juste avant l’ouverture des paquets, la classe à Dallas quoi). lire la suite »

Le Clockwork du parrain

C’est décidé : je vide mes stocks de laine !

Faut pas pousser Mamie dans les orties non plus : cela ne m’a pas empêché d’en acheter un chouïa pour mon projet super secret pour le concours T&N de la rentrée, mais je me suis fixé de ne plus rien engranger avant d’avoir vidé l’un de mes tiroirs.

Le souci : je n’ai en général que des pelotes isolées, pas de quoi faire un projet entier à moins d’enchainer les paires de chaussons (spoiler alert :  je vais aussi tricoter des chaussons). La solution : les rayures bien sûr !

On attaque avec le châle/écharpe Clockwork de Stephen West. Un projet ennuyeux comme la pluie car tout en point mousse avec quelques mailles glissées ici et là, mais tellement facile qu’on peut le tricoter devant un bon thriller sans risque d’erreur. Son autre avantage c’est d’être unisexe tout en ayant une forme originale qui se drape impeccablement autour du cou ou des épaules.

Comme Charles, le destinataire (et futur parrain d’Azadî), n’était pas dans le coin, c’est Super Belle-sœur qui fait le mannequin aujourd’hui, en le portant plutôt comme un châle. Mais croyez-moi il est tout aussi chouette enroulé trois fois autour du cou « écharpe staïle ».

Cadeau bonus, sa composition mixant coton et acrylique en fait le parfait tour de cou de mi-saison, avant de ressortir l’arme fatale hivernale en pure laine. Je sais je sais, je n’aime en général que les matière naturelles, j’suis une snob du tricot… Mais j’avoue que ce fil m’a surprise, il est plutôt agréable à travailler et à porter.

Je n’irai pas forcément en racheter car je trouve le rapport composition/prix de chez Phiphi assez moyen, mais c’était une aubaine d’en récupérer quelques pelotes lors d’une trocante avec les copines bruxelloises. Merci Tassadit !

Fil Cabotine de chez Phildar , moins de deux pelotes de chaque coloris, le tout tricoté avec des aiguilles 4 mm.

Je suis plus qu’à la bourre dans mes publications bloguesques : depuis ce projet j’ai tricoté pas mal de trucs et même cousu un futal pour Monsieur…. Il faut décidément que je fasse chauffer l’appareil photo !

See you soon (ou pas, mais promis j’vais faire de mon mieux).