Archives du tag: chemise

Wedding Wars _ Episode 1

Wonder Belle-Soeur s’est mariée avec Wonder Nouveau-Beau-Frère, joie !

Les festivités ont duré trois jours et justifié la réalisation d’une tenue complète pour le garçon d’honneur, d’un pantalon et noeud pap’ assorti pour Mr Jones, et de trois robes pour moi. Oui, trois, parce que je suis une perfectionniste voyez-vous, j’étais OBLIGEE de perfectionner le patron utilisé.

Attaquons tranquillement avec la tenue de fiston, uniquement réalisée dans mes restes de tissus. Coudre au format mini a décidément bien des avantages.

La chemise vient d’un ivre japonais au titre impossible (du moins pour moi), baptisé « n°13″ chez les Japan Couture Addicts. L’encolure et les emmanchures sont impec’, en revanche le bas est très large, j’aurais préféré quelque chose d’un poil plus ajusté…. Mais Léozilla était bien dedans, c’est tout ce qui compte.

Faute de boutons pressions blancs j’ai bêtement recouvert des pressions en résines bleues avec des chutes du tissu, ce qui donne un gris très léger qui passe plutôt bien pour une tenue de cérémonie. Chutes aussi pour le nœud papillon, mais cette fois c’était celles de la robe que je portais lors du mariage civil, histoire que nous soyons raccords. Le « patron » est bête comme chou, trois rectangles de tailles différentes et un bouton pression à l’arrière.

Enfin, le bermuda a été coupé dans un petit coupon adorable récupéré lors de l’une de nos trocantes bruxelloises, merci encore à la généreuse donatrice. Comme l’an dernier, il s’agit d’un patron Ottobre dont je ne retrouve pas la référence, tant pis.

Je le jure sur la tête du chat en peluche du cousin de ma voisine : cette semaine je vais tacher de prendre des photos de tous mes projets des dernières semaines (trois robes donc, mais aussi un jean). (En tout cas je vais y penser).

[Tuto] Une chemise à basque de récup’

J’espère que vous aimez les projets « récup », parce qu’il va y en avoir quelques uns par ici durant l’été.

Veinarde que je suis : je vais encadrer trois semaines de cours dans le cadre d’ateliers d’art contemporain, dont deux ateliers consacrés à la transformation de vêtements. Histoire d’arriver le jour J avec des modèles au point, j’ai commencé à bosser sur divers projets. On commence avec une chemise à manches longues chopée au marché aux puces. lire la suite »

Un p’tit haut et deux bonnes nouvelles

Cette semaine j’ai cousu….

Mais alors vraiment, j’ai même une blessure de guerre pour le prouver (et ouais, une grosse ampoule à la bas du pouce, obtenue suite à un usage abusif de mes ciseaux de couture). Mais je vous montrerai l’essentiel de ma production une autre fois, aujourd’hui ce sera juste un petit top cousu vite fait hier soir, parce que j’avais besoin d’un projet fastoche et rapide.

lire la suite »

En vitesse

Il y a des choses qui vont vite en ce monde… Et d’autres non.

  • Coudre un pantalon de pyjama pour mec dans un beau tissu, et donc le rendre portable au bureau = 2h
  • coudre une tunique à encolure tunisienne, toujours dans un esprit « ultra confortable mais qui passe au boulot quand on n’a pas besoin de cravate » = 1h30 (bon, j’avais déjà recopié et adapté mes patrons hein)
  • convaincre Olivier de pendre 5 mn pour poser avec = 12 jours (mais il faut reconnaître qu’avec ses horaires, ça n’est pas simple de le choper à la maison alors qu’il fait encore jour)

 

Bon, étant une piètre copine, je n’ai pas repassé le futal… Mais comme le ciel ne semble pas vouloir s’abattre sur ma misérable tête suite à cet affront je continue… Il s’agit donc du patron de pyj’ pour mec du Bubu de décembre 2010, que j’ai modifié pour y ajouter des poches italiennes ainsi que des passants. Le tissu est une excellente surprise : il s’agit d’un coupon chopé chez Stop Tissu doux, chaud et classe, un vrai coup de bol. Le tissu de la tunique a aussi été dégotté dans ma boutique préférée, et le patron vient du Bubu de juin 2011. J’ai fait trois modif’ en tout : le montage ne me plaisait pas donc les deux pans sont cousus à l’intérieur, j’ai préféré faire les fentes du bas sur le côté plutôt que sur l’avant, et le col est fini avec un biais maison.

Ayant fait mon devoir et cousu un truc pour lui, je peux retourner à mes modèles pour gonzesse, yeah !