Archives du tag: capuche raglan

Ze manteau #1, le patron

Ça y est, c’est décidé, cette année je couds mon manteau !

Ça semble bien basique comme déclaration, je l’avoue, mais quand on sait que c’est ZE projet qui me donne des sueurs froides depuis que j’ai commencé à coudre je pense que ça donne une assez bonne idée de la dose de motivation nécessaire sur ce coup, surtout que j’ai des sacrées exigences: il doit être chaud, très chaud, confortable et flatteur à la fois, bref je veux le beurre, l’argent du beurre et le sourire du crémier.

Pourtant, en théorie, je me doute bien que ça n’est pas plus compliqué qu’un autre projet avec beaucoup de pièces à assembler, genre mon perfecto, donc que j’en suis capable à priori. Sauf que voila, va savoir pourquoi, l’idée de coudre un manteau me paralyse… En vrai,  il se pourrait bien que je sache pourquoi : le prix du bouzin y est sans doute pour beaucoup ! Se planter avec du drap de laine à 55€ les 3 mètres ça n’est pas exactement la même chose que foirer une blouse en voile de viscose niveau brousouffes (flouze, pépètes, monnaies, sous …), ce qui explique que j’aie autant cogité sur le choix du patron : une bonne préparation est la clef du succès à ce qu’il paraît, donc je préparationne à fond les ballons. Voici mes modèles coups de cœur en exclusivité mondiale.

On commence par un patron gratos de chez Burdastyle

(donc téléchargeable et imprimable à domicile, yeah baby !), j’ai nommé le manteau Talea, qui franchement est une petite merveille : bien que cette version soit visiblement trop grande pour la jolie mannequine les détails rendent rudement bien je trouve. Moi qui pensais que les pattes de boutonnage n’était possible que sur du drap fin, je me dis qu’en fait ça a aussi de la gueule avec le rendu moelleux d’un lainage épais. C’est une excellente base à modifier à volonté. Perso je verrai bien un col droit « tube » pour bien protéger la gorge, et des poches prises dans les coutures plutôt que plaquées.

Le truc coolissime avec Burdastyle c’est qu’on peut aller voir aussi sec les versions cousues par d’autres, qui donnent elles aussi envie.

Plaid turquoise par Yuki M, My way par Missb-1, Court et à capuche par Juebejue

Secundo, la délicieuse version Zibusinesque de la veste Pavot,

un patron Deer&Doe qui commence déjà a être bien connu. Comme souvent avec les modèles créés par Éléonore c’est la facilité avec laquelle on peut s’approprier le patron qui me bluffe le plus : telle quelle Pavot est charmante mais pas vraiment ma came, et vlan, Zib’ m’en fait tomber amoureuse à coup de grande capuche ajoutée et de longueur révisée, tout bêtement. J’aime particulièrement la ceinture surpiquée et la coupe impeccable. Intemporel quoi.

Tertio, des manches raglans by Simplicity.

Dès que j’ai chopé le mag’ Tendance Couture n°4 j’ai repéré cette base de veste/manteau : aucune version ne me plaît telle quelle, mais j’aime énormément la coupe et certains détails qui sont pile poil ce dont j’ai envie pour mon manteau.

 

Pour finir voici en vrac quelques images qui me font envie, même si aucune ne correspond exactement à ce que je recherche :

Le trench violet à passepoil vert du Burda de novembre, le manteau noir du numéro de décembre (pas encore sorti donc), du peps jaune dont j’ignore l’origine, la veste mi-longue de Malam ainsi que sa cape à capuche, le chaperon rouge vu par la Redoute

Laissons tomber le suspense, j’ai déjà fait mon choix : je vais partir sur la base de manteau raglan Simplicity en y ajoutant plusieurs détails du manteau Talea, en particulier la large martingale qui vient joliment couper la ligne du dos. Une seule question demeure : capuche or not capuche ? Ça va dépendre de mon métrage de laine, à voir donc, mais je doute d’en avoir assez.

Prochaine étape : choix du tissu et réalisation de la toile, y’apluka !