Archives du tag: cache-cou

Costume 1874 #1

Il y a des organisateurs de GN* qui n’ont peur de rien….

Par exemple ceux qui m’ont généreusement octroyé le rôle d’une jeune fille de 20 piges alors que je fêterai bientôt mes 40.

Pour ce jeu historique se déroulant à Paris en 1874 j’ai donc dégainé ce vieux rose délicat, qui à défaut de me rajeunir devraient convenir au personnage. Coup de bol, il s’agit d’un très chouette mélange alpaga et laine récupéré gratos lors de notre dernière trocante bruxelloise (merci Mimolette !).

Ce fil de la marque Cheval Blanc est baptisé Quito, et j’en suis trrrrrrrès contente, tellement que j’ai fait de mini chauffe-pouls au lieu des longues mitaines prévues, ce afin d’économiser mes pelotes et de pouvoir tricoter un bonnet avec ce qu’il reste (en tout j’ai utilisé environ 1.4 pelotes).

Mais telle une jument de concours mal dressée je saute des étapes. Reprenons…. Que-quoi-qu’est-ce ?

Un ensemble CPCP (= cache-cou et chauffe-pouls) destiné à m’empêcher de choper la crève puisque ce gn aura lieu mi-novembre dans un château certes, mais avec la possibilité du profiter du parc qui va avec. À ma connaissance ce n’est pas du tout historique, mais comme il s’agit d’un gn et pas de reconstitution je ne me prends pas le chou tant que l’ensemble rend bien avec le reste de la tenue.

Le cache-cou est un patron gratuit, le Ruffled victorian Neckwarmer d’Alicia Infanti. J’en ai déjà parlé en long, en large et en travers par ici, vous y trouverez même les modifications apportées par ma pomme.

Les chauffe-pouls ont été tricotés en rond avec les mêmes points. J’ai monté 36 mailles, puis une fois la longueur de dentelle désirée atteinte j’ai diminué de 10 mailles, restaient donc 26. Le rendu est pile ce qu’il faut pour ce costume puisque j’aurai des manches longues et que je veux simplement empêcher le vent coulis de passer dessous, sans couvrir les mains pour autant.

Pour ce modèle de chauffe-cou le blocage est indispensable pour faire tenir le col droit et ouvrir la dentelle, et pour ne pas changer j’ai fait ça à la vapeur du fer pour gagner du temps.

Le cou a d’abord été bloqué à mes mesures (34 cm de long), puis ça a été le tour de la dentelle. Attention : si vous débutez avec cette technique pensez bien à utiliser des épingles avec des têtes en verre ou en métal, surtout pas en plastique !

Après un passage chez le magicien réparateur ma machine à coudre a cessé de faire des caprices, je vais donc ENFIN pouvoir finir le corset, puis enquiller sur le reste du costume, ET coudre la tenue d’Halloween de Léo, ET un pantalon + gilet pour Monsieur Jones, ET….

Non, je crois que ce sera tout pour l’instant. Ouf.

* Vous ne savez pas ce qu’est le GN ? Alors lisez donc les commentaires sous ce vieil article….


Noël #3 (interdit à la famille et aux amis)

Oh toi qui aime les accessoires rétro/vintage voire carrément victorian style, tu vas kiffer en voyant ce modèle, rien que ça….

Si je vous disais que ce patron est ultra simple, astucieux, rapide à tricoter (une soirée), joli comme tout, vraiment chaud et confortable, nickel pour vider son stock de pelotes… et gratos par-dessus le marché ?! J’insiste sur « astucieux » car la technique pour créer les picots du haut tout en rabattant les mailles vaut carrément le détour, rien que pour ça je vous le recommande chaudement. lire la suite »

Sempiternel cache-cou

Ça fait quoi, 8 fois que je tricote ce modèle ?

Je n’ai pas immortalisé chacun mais on peut voir quelques unes des précédentes versions ici, et encore par là. Que voulez-vous, mes amis m’en réclament sans cesse car ils craquent tous pour ce modèle malin, tellement plus pratique et original qu’une écharpe. De mon côté j’avoue que j’ai un faible pour la construction à base de côtes, de point mousse et de rangs raccourcis. Il se tricote vite et sans une once d’ennui. J’ai comme d’hab’ rajouté une bride en plus des boutonnières afin qu’il ferme parfaitement, fastoche quoi.

Cette fois j’ai varié les plaisirs en utilisant 4 pelotes de Big Merino, la laine 100% mérinos de Drops, lavable en machine et tricotée ici en double avec des aiguilles 5 et 5.5. Une prochaine fois je prendrai plutôt 5 pelotes, là j’ai dû un peu raccourcir la partie au milieu pour être certaine de ne pas me retrouver en rade. Laure voulait du noir mais des boutons colorés, c’est chose faite, je pense que le résultat devrait lui plaire.

 

Tiens, j’en profite pour montrer une photo jamais postée par ici d’un autre de ces cache-cous, tricoté l’hiver dernier. Comme vous pouvez le constater le destinataire moustachu a tenu à préserver son anonymat à l’aide d’un masque.

Charles is back (son cache-cou aussi)

Une impression de déjà vu peut être ?

Et oui, mon pote Charles est de retour, il a accepté de jouer les mannequins, il était un peu obligé puisque ce nouveau cache-cou est destiné à l’une de ses amies justement. Cette fois je me suis fait plaisir avec la laine, j’ai utilisé un peu plus d’un écheveau de 100 gr de baby alpaca chunky de chez cascade yarns.Cette laine est une tuerie, et je pèse mes mots ! Elle est d’une douceur incroyable, je n’en revenais pas moi-même en la tricotant. Au début elle me semblait un poil chère mais je dois reconnaître que le rapport qualité/prix est top.

La demoiselle voulait du black, boutons compris, la voila servie. Fan de couleurs voyantes comme je le suis je pensais que le résultat serait tristoune au début mais ça a une certaine gueule, je dois le reconnaître.