Archives du tag: borough

Fun wedding #2

Avant de vous montrer LA pièce qui tue de ma tenue de mariage,

Voici ce que j’ai cousu pour mes mecs, le tout avec les restes de mon coupon. Pour léozilla, un ensemble short et gilet issu de magazines Ottobre. Simple et avec un sacré potentiel de choupitude. Bonus : le gilet est réversible en cas de tache.

Quant à l’HLPFDM (l’homme le plus formidable du monde, pour celleux qui ne suivent pas), il a eu droit à un nœud papillon parfaitement clownesque, mais tant que nous étions à ses côtés il n’avait pas l’air ridicule avec. Seul c’était une autre histoire, faut bien le reconnaître. J’ai utilisé ce patron gratos de La Fabrique Éthique.

Le nœud est un poil prise de caboche à faire, mais tout va bien puisqu’on n’a à le faire qu’une fois : il se ferme en réalité dans le dos avec un bouton pression en résine recouvert du même tissu.

 

Tant qu’à faire….

J’en profite pour vous montrer de trrrrrrrrrrès mauvaises photos d’une paire de mitaines en pure laine que je viens de tricoter. Parce que voila, mon sens du timing et de la météo est décidément imbattable.

Patron Borough de Veronica O’Neil, gratuit et en français (traduction d’Elise dispo sur le site In The Loop) . Comme d’hab’ j’ai monté 30 mailles au lieu de 36, le tout avec des aiguilles 5mm, environ 1.7 pelotes de Mérinos Extra Fine de chez Drops.

Y’a pas à ergoter : le rabat qui transforme les mitaines en moufles, c’est bien agréable.

 

Noël Noël !

Me voila en retard d’un train…

Étant donné le peu de succès de mes vœux de l’an dernier (paix dans le monde, toussa toussa), je vais réfréner mon optimisme ordinairement débordant et simplement nous souhaiter à tous d’avoir de bonnes surprises en 2016. Et enchainer illico prestissimo avec la présentation de quelques uns de mes cadeaux de noël tricotés à l’arrache (l’un d’eux a été fini devant sa destinataire juste avant l’ouverture des paquets, la classe à Dallas quoi). lire la suite »

Noël #6

Cet ensemble était prêt dans les temps, heureusement…

Surtout qu’il s’agit du cadeau tricoté pour ma mère : elle voulait une paire de « mitoufles » (mitaine/mi-moufles, copyright Tassadit), j’avais envie de tricoter à nouveau le modèle Borough de Veronica O’Neil… Ça tombait plutôt bien donc.

Deux petites modif’ à signaler : pour commencer, j’ai utilisé des aiguilles 4.5 au lieu de 5, et monté 30 mailles. Et secundo, je n’aime vraiment pas les brides qui permettent de tenir ouvertes les mitaines de ce type… Et j’ai trouvé la solution : les brides sont placées à l’intérieur des « capuchons », donc quand on porte ces gants en mode moufles on ne les voit pas. Et dès que je veux passer en mode mitaines il suffit de retourner le capuchon (cf photos).

Comme c’est un modèle super chaud à réserver aux grands froids, j’ai ajouté un bonnet en réutilisant ma recette de Petit Rien. Pour faire la pointe du bandeau, j’ai monté 2 mailles. Rang 2 : tricoter 1 maille par le brin avant et le brin arrière (une augmentation), tricoter 1 maille. Puis à chaque rang tricoter jusqu’à l’avant dernière maille, faire une augmentation, tricoter 1 maille. Une fois qu’on a 20 mailles sur l’aiguilles, tricoter jusqu’à ce que le bandeau sans la pointe fasse le tour de la tête.

La maille est très serrée histoire de bien bloquer le froid : j’ai tricotée en double un fil fin mais mousseux. Le bandeau a été réalisé avec des aiguilles circulaires 4.5, puis j’ai switché pour des 5. J’ai utilisé 3 pelotes d’un ancien fil de chez Phildar, piochées dans un stock donné par une copine : seulement 20% de laine, mais le rendu est tout de même assez sympa. Zéro euros, trois soirées de travail, voila un cadeau fastoche décidément.

Un homme, un vrai

Un homme, un vrai, ça aime avoir chaud aux mains…

Mais il lui faut aussi de la douceur dans ce monde de brutes. Au programme d’aujourd’hui, une paire de mitaines réalisée avec le fil Nepal de chez Drops : avec ce mix d’alpaga et de laine, pas moyen de se tromper décidément.

Niveau patron, j’ai fait simple : le modèle Borough, créé par Veronica O’Neil, se tricote finger in ze nose, mais il est aussi trrrrrès efficace. Il est dispo gratos in english sur Ravelry, mais si vous préférez la langue de Molière vous trouverez la traduction d’Élise chez In the loop. J’aurais bien aimé le réaliser tel quel, avec rabat et pouce complet, mais mon coloc’ Nicolas voulait une version simplifiée, tant pis pour moi, ce sera pour une autre fois…

Que dire d’autre ? J’ai eu beau tricoter serré, pour un homme aux grandes paluches et avec des aiguilles 5, il m’a tout de même fallu défaire assez rapidement mon premier essai : j’avais monté 36 mailles, comme indiqué pour la grande taille, mais c’était trop grand. J’ai switché pour 30 mailles, et le résultat était nickel ainsi.

Patron approuvé à 100% par la tricoteuse et le destinataire.