Archives du tag: blouson à capuche

Les Blousons du Gremlin

Oui, je sais, ENCORE de la couture pour mini…

Ce n’est pas faute d’avoir envie de me coudre des pièces de folie juste pour ma pomme : j’ai une to do list longue comme le bras ! Mais plus ça va moins je suis satisfaite des fringues enfants du commerce, en magasin comme d’occasion. Donc je couds pour fiston, pour les cadeaux de naissance ou encore pour ma filleule.

Ce blouson, c’est un patron du mag’ Ottobre enfants de janvier 2013 (acheté avant même que je n’ai un enfant tellement je craque pour ces modèles).  Puis que le patron était découpé, j’en ai fait deux versions, une de mi-saison en softshell, un tissu déperlant doublé de polaire, et l’autre en simple gabardine pour l’été.

les détails qui tuent : les motifs dinosaures du softshell sont phosphorescents, et le blouson rayé a un patch Patte Patrouille sur l’épaule. De quoi faire sautiller de joie mon Gremlin quoi.

j’en profite pour montrer le tout dernier ensemble vest kimono / bloomer cousu pour un cadeau de naissance. Patron japonais (livre 13 chez la Japan Addicts) fait, refait et rerefait  ad nauseam, mais qui rend toujours aussi bien.

Allez, haut les cœurs ! Il me reste une adorable robe à volants à finir, puis je pourrai me remettre à mon pyjama chic, à ma combinaison décolleté, à ma…. la liste est trop longue.

Un Gremlin élégant

Fiston aime les chemises…

… Et il adore venir avec moi au magasin de tissus, histoire de choisir ce qui lui plaît. Sans surprise, en ce moment s’il y a des voitures, des super héros ou les personnages de Kung Fu Panda et de la Patte Patrouille, ca lui plaira. Idem pour les boutons pressions en forme d’étoile, sa grande passion.


Voici donc l’une de ses nouvelles tenues pour les beaux jours, un jean tout simple et une petite chemise qui a tout d’une grande tellement il y a de jolis détails : biais de propreté, fentes gansées et petits plis au niveau des poignets, jolie découpe, dos ajusté à l’aide de pinces… Chemises et pantalons sont issus du mag’ Ottobre de juin 2014, une valeur sûre.

Bon, en ce lundi matin pluvieux (pour ne pas changer), je peux enfin m’attaquer aux dernières fringues pour minis de ma liste : un cadeau de naissance, une robe à volants pour ma filleule et un second blouson pour mon Gremlin, cette fois dans une chouette gabardine histoire que ce soit plus léger en été.

Yapluka ! Joyeux lundi tout le monde.

Street credibility

Quelle veine d’être les filles d’une rock star !

Papa jouant dans le groupe de heavy metal Lamster, les 2 poulettes (filles de l’adorable Aurore….) ont donc droit à un traitement de faveur avec ces vestes de mini-fans. En taille 70cm (9 mois/1 ans dirais-je), on attaque avec ma version du haut raglan cache-cœur du magazine danois dont je vous ai causé récemment. Réalisation ultra simple et rapide, j’ai préféré doubler carrément la bestiole pour un rendu impec’.

Cliquez sur les miniatures !

Le blouson à capuche est lui pour du 2/3 ans. Je sais je sais, la taille d’un môme varie beaucoup entre 2 et 3 ans, mais que voulez-vous, c’est ce qui est indiqué dans le bouquin (mon livre japonais fétiche)… La minote ayant 20 mois pour l’instant, ça devrait aller. Cette fois je n’ai doublé que la capuche, pour le reste je trouvais que le côté brut du jean fin (et très doux) aurait plus de gueule. Par contre je me suis amusée avec l’empiècement dos contrastant et les étoiles appliquées. Petite modif’ de pure feignasse : j’ai zappé les poches (mignonnes mais pas franchement indispensables).

Essai validé pour ces deux patrons, que je n’avais jamais cousus : je les trouve très agréables, je sens que désormais ils vont être rentabilisés à mort !

Le jean fin vient de chez Stop Tissu et le coton étoilé m’a été gentiment filé par Lyli, qui l’a chopé au marché aux tissus de Maastricht. Quant aux boutons, on les trouve dans toute boutique Hema équipée d’un rayon couture (au passage, je recommande chaudement leur papier à patron, pile du bon format).

Dinosaurus !

Allez, pour changer voici un ensemble en jean gris pour p’tit mec de 1 an.

Au programme donc du jean fin et très agréable doublé d’une cotonnade toute simple, avec pour réveiller le tout des boutons rivetés dinosaures, chopés à la mercerie de Charonne, que je caserais partout si je ne me retenais pas (et s’il m’en restait). Hélas, je n’en avais pas assez pour la fausse braguette du pantalon, j’ai donc du varier les plaisirs.

Patron jap’, comme toujours. Mais pour une fois j’étais bien contente de coudre ce blouson à capuche plutôt que le sempiternel haut kimono, adorable mais redondant par ici.

Ah tiens, j’ai oublié d’effacer les traces de craie des boutonnières avant de prendre mes photos, c’est ballot …