Archives du tag: blouson

Tartan scandinave

L’info vous a p’t'être échappée, mais sur T&N on vous a concocté un concours de folaiïïïï !

Le principe est simple comme un t-shirt kimono : inspirez-vous de la culture d’un pays ou d’une région, ou encore de ses paysages, et faites-en un vêtement portable au quotidien. Ça peut être de la couture comme ici, ou du tricot, comme un certain gilet montré récemment. Le tout étant de nous faire voyager.

Allez vite jeter un œil sur le règlement et le lots de folaïïïïî (est-il besoin de le répéter ?) que l’équipe a réunis.

Je rends ma copie à titre d’exemple : j’ai choisi de mixer les influences. Du tartan parce qu’en ce moment c’est un peu une obsession pour moi, et des broderies suédoises issues du livre de Karin Holsmberg, que j’aime d’amûr et dont j’ai déjà parlé en détail sur T&N et sur ce bloug.

Ce blouson esprit trench du Bubu de novembre 2012 était exactement ce qu’il me fallait, à savoir un modèle super simple (ni poches, ni doublure) donc rapide à coudre, mais avec du chien. Simple certes, mais si vous vous lancez soyez très précis avec ces manches tailleur, qui nécessitent que l’on respecte scrupuleusement les repères de couture.

Il m’aura quand même fallu du temps pour en venir à bout : pour la petite histoire, j’ai brodé les bavolets alors que j’étais enceinte de plus de 40 semaines, échouée telle Moby Dick sur mon canapé, et 10 semaines plus tard je viens tout juste de finir les boutonnières. Tout ça parce que décidément mini-nous n’aime pas qu’on s’occupe d’autre chose que de le câliner et le fait savoir avec toute la vigueur d’un chanteur d’opéra.

Nom de Zeus, c’est fou ce que j’ai l’air naturel parfois !

Je ne sais toujours pas si j’aime les larges épaules que la coupe me fait. D’un côté ce détail a de l’allure et équilibre bien la silhouette, de l’autre … c’est pas vraiment ma came en fait. Ce patron a un petit goût de revenez-y : la coupe est intéressante, mais il lui manque les détails qui font la différence. Si c’était à refaire j’ajouterais des poches, une doublure, mais aussi des pattes de boutonnage sur les manches.

Mais causons broderies : même si celles-ci ne font pas l’unanimité j’suis ravie d’avoir ajouté ces motifs dans des coloris qui tranchent et rendent mon blouson vraiment unique en son genre.

Je vous laisse sur un gros plan, parce que vu le temps passé à me flinguer la pulpe des doigts en brodant, y’a pas moyen que vous y échappiez !