Archives du tag: bicolore

Le châle international

Ahhhh, le tricot repointe timidement son nez par ici. Profitez- en car je ne sais pas quand ce sera à nouveau le cas !

Voici donc ZE projet durant lequel mon coude droit a sournoisement flanché, un modèle tout simple de Stephen West joliment baptisé Transatlantic et dont je vous ai montré une autre version y’a pas bien longtemps ma bonne dame. Je craque toujours autant pour les mailles glissées qui créent le motif, et les trois trous crochetés afin de le faire tenir en place autour du cou.

Ça aura été le projet de toutes les galères décidément : comme je ne pouvais plus tricoter « normalement » avec mon bras droit, j’ai commencé par tester le tricot « à la Suisse », mais je n’arrivais pas du tout à gérer la tension, ce qui donne quelques rangs particulièrement foireux ma foi. Tant pis. J’ai ensuite changé pour le tricot à la portugaise (voir la vidéo dans mon post précédent, et là ça a été comme une révélation, malgré de petites erreurs de débutante.

Je pensais être tranquille à partir de cette révélation tricotesque, et puis le fil s’est fait rare. Très. Pour tout dire il me reste 7 cm de coton gris/bleu, et je suis tombée en rade de fil multicolore alors que je rabattais mes mailles, à 15 cm du bout ! Enfer et damnation me direz-vous, mais c’était le projet de toutes les expérimentations, j’ai donc saisi l’occasion de tester une technique pour rabattre les mailles en les crochetant, et donc sans fil. Ça vous intrigue hein ?! Hop, voici comment faire, et ma foi, même si le résultat est un peu plus serré que ce que je voulais sur ces derniers centimètres, ça fait assez bien la blague en dépannage. Je ne l’utiliserais pas pour des tricot devant être rabattus très souplement mais je sens que je vais me resservir de ce truc !

Bon, on l’aura compris, j’ai testé tellement de trucs que ça se voit quand on regarde mon tricot de près. Les petits défauts pullulent, ce qui est ballot c’est que justement ça tombe sur un « tricot-cadeau ». Donc voila, Lyli, je comprendrais tout à fait que tu n’en veuilles pas, et je suis prête à me sacrifier et à le garder pour ma pomme (ça va, j’suis convaincante ? Je souffre dans ma chair à force de donner ce Transatlantic : j’en ai un troisième sur les aiguilles, toujours pour une amie qui a complètement craqué pour ce modèle).

Ah, j’allais oublier les détails techniques qui vont bien : j’ai utilisé mon aiguille circulaire 3.5. Le coton gris/bleu est du genre mystérieux, il s’agit d’une pelote de 50gr qui trainait dans mon stock, de bonne qualité mais pur coton à priori, donc un peu rêche à mon goût. Mais voila : ce fil allait tellement bien avec ma pelote de Regia random stripe 2901 que je ne pouvais pas en utiliser un autre ! Pour info, la couleur est exactement comme sur la première photo en gros plan : je l’ai prise alors qu’il y avait peu de soleil et je jure sur la tête de ma machine à coudre que je n’ai pas boosté les teintes sous ‘toshop ! Miam non ? Je crois que c’est le seul châle à rayures que j’aime autant sur l’envers que sur l’endroit. Visuellement donc : j’adore ! Par contre je trouve que le résultat se drape moins joliment qu’avec mon précédent mélange coton/bambou, nettement plus moelleux et doudou.

Vivement que je reçoive mon colis de laine Drops : j’ai hâte de commencer Odette Jolie !

Regina or not Regina ?

J’avoue, je suis dubitative …

Dès que j’ai vu ce modèle gratos de Carina Spencer je suis tombée sous le charme : original, amusant, joli, que demander de plus ? E pourtant après deux réalisations je dois bien reconnaître que je ne suis pas convaincue.

Le modèle vert est ma foi bien doux et moelleux : 60% alpaga et 40 % laine, j’ai utilisé un peu plus d’une pelote de 50 gr de la qualité Lucca de chez Dolce Lana, une laine agréable mais un poil trop poilue à mon goût. Le bicolore est pour une amie, le bandeau est tricoté dans un somptueux mélange mohair et laine de chez Anny Blatt (vieux vieux stock maternel) et la grise est d’origine indéterminée, trouvée dans les affaires de la grand-tante de mon copain, probablement un mélange acrylique et laine.

J’ai tout de même vraiment aimé le tricoter car il est à la fois malin, amusant et inratable. On commence par tricoter le bandeau (en attaquant par la boucle en i-cord) avant de relever les mailles et faire le bonnet. Il a un p’tit côté slouchy plutôt sympatoche, bref je ne pige pas pourquoi je le trouve ravissant sur les autres et bof bof sur ma tête. Bon, j’avoue, peut être que je trouve ma version unie assez ennuyeuse, et que le mohair de la version colorée manque de définition pour un tel modèle. P’t'être bien que ce serait ma faute quoi, mais j’ai la flemme de tenter une troisième version pour en avoir le cœur net.