Archives du tag: Annie Watts

Bam !

Après le Wonder Châle il me restait pas mal de fil.

Assez pour m’offrir un vieux caprice, enregistré dans mes favoris Ravelry depuis des lustres et qui me fait immanquablement penser à

Image de prévisualisation YouTube

Fightin’ words, c’est le p’tit nom de ce patron de mitaines super fun créé par Annie Watts. Pour 6 dollars tout ronds on a droit au patron de la forme de base en english, aux grilles de jacquard utilisées ici (Bam ! et Pow !) mais aussi à une grille bonus « Pew ! » permettant éventuellement de tricoter une pièce raccord (par exemple un bonnet).

Est-ce difficile ? On ne peut pas dire, non. Si on a déjà tricoté des mitaines en circulaire et en prime on a à portée de mains des navettes à jacquard (mais siiiiiii, ces petits machins, parfois en forme de poissons, qui permettent de travailler avec des pelotons pratiques au lieu de la pelote en entier) ce patron est tout à fait abordable.

En ce qui concerne Moi-Je le souci vient du jacquard, que je tricote toujours trop serré et pour lequel parfois ma tension n’est pas régulière. Mais grâce à ce projet j’ai chopé des XPs !

Notez qu’Annie est une super maligne : le fait de tricoter les zones « neutres » du jacquard en alternant les couleurs permet d’avoir un rendu régulier plutôt agréable à tricoter. Enfin régulier…. c’est aussi dans ces zones que l’on voit le mieux les problèmes de tension, qui sauteraient moins au pif en uni, faut bien le reconnaître.

Notez que les bulles façon BD ne sont pas complètes : du côté du pouce elles s’interrompent de façon abrupte. C’est un choix esthétique et pratique (il aurait été compliqué de faire les augmentations du pouce en respectant le motif), le tout est d’être prévenu avant de se lancer.

Autre détail important : la petite taille que voici taille vraiment petit ! Comme je savais que je tricoterais trop serrée je suis donc montée d’une taille d’aiguille et ce n’était pas du luxe.

J’ai utilisé environ une demi pelote de chaque couleur. Il s’agit encore de mon chouchou du moment, Flora de Drops, un mix laine et alpaga qui picote les peaux sensibles mais qui botte mon portefeuille.

Message aux potes : inutile de me supplier de vous en tricoter une paire pour l’instant, c’est typiquement un projet funerminable (fun mais qui semble interminable). Il faudrait de sacrés arguments pour me convaincre de m’y remettre avant quelques mois.