Archives du tag: Ambre

London Baby !

Ahhh, Londres, quelle ville fabuleuse !

Je viens d’y passer quelques jours et pour m’accompagner lors de ce voyage j’ai choisi ce châle viril foulard de Stephen West, le Transatlantic. Il s’agit d’un cadeau d’anniversaire pour Mister Julian, j’ai donc puisé dans mon stock pour choper le fil idéal : il me restait pile poil ce qu’il fallait de pelotes Ambre de chez Cheval Blanc, mon mélange coton/bambou préféré décidément. Parfait pour un tricot printanier et qui ne fasse pas trop gonzesse non ?

En fait j’ai utilisé beaucoup moins de métrage que ce qui était indiqué : je pensais que mes 4 pelotes allaient y passer mais j’ai dû utiliser 1.2 de la couleur Piment, et 1.4 de noir. Il me reste de quoi tricoter une babiole assortie peut être ? Avec les aiguilles 4 mm ça monte assez vite, les mailles glissées qui créent le motif arachnéen gardent le tricot intéressant (sinon ça n’est jamais qu’une alternance de point mousse et jersey, rien de passionnant en soi). J’avoue que le 16 derniers rangs endroit m’ont tout de même semblé longuets.

j’ai préféré crocheter les trois trous en noir, c’est fou comme ce détail un peu gadget donne du caractère au modèle mine de rien (quoique effectivement ça permet de bien bloquer le châle quand on le porte noué autour du cou, ça n’est pas donc totalement gadget). Voila un modèle très simple mais qui fait son petit effet, comme d’hab’ avec les patrons de West décidément.

C’est malin, maintenant je veux le même, mais je vais peut être attendre un chouïa avant de retourner à « rayures et point mousse land » !

Le monstre

En le voyant je me doutais un peu de la suite…

Le châle Color Affection de Veera Välimäki est bien joli mais les kilomètres de point mousse, même égayés par des rayures et rangs raccourcis, laissaient présager un certain ennui. Je n’avais simplement pas réalisé à quel point. Rahhhhhhh, nom de nom, mais qu’il est casse-bonbon ce modèle ! J’ai bien cru ne jamais en voir le bout, enchaînant chaque soir les rangs interminables comme une malheureuse tout en rêvant de dentelle fun.

Au final tout va mieux puisque je me retrouve avec un véritable monstre de douceur à draper de moult façon. Monstre qui va aller rejoindre les épaules de ma mère, parce que c’est comme ça et que j’ai envie de lui en faire cadeau.

Niveau technique j’ai utilisé 9 pelotes du fil Ambre de chez Cheval Blanc, un mélange coton/bambou que j’adore et qui a un tomber génial (et puis bon, 2€ la pelote ça fait toujours plaisir). Il m’aurait normalement fallu 3 pelotes de chaque couleur mais ce projet faisant partie de ma grande opération « vidage des stocks » j’ai fait avec ce que j’avais, c’est à dire 3 pelotes de blanc, 2 pelotes de violet et une de marron, ainsi que 2 de gris et une de vert. Les rayures ont permis au tout de se combiner assez harmonieusement je trouve. On ajoute des aiguilles 4.5 et roulez jeunesse ! Allez, j’avoue : j’avais prévu de faire la large bordure préconisée en vert, hélas je me suis retrouvée en rade de fil, je suis donc passée au blanc qui a manqué à son tour… J’ai reconnu la défaite et je me suis contentée de cette courte bordure bicolore, qui est très bien finalement non ?

La construction de ce châle est très maligne et simple à la fois mais si vous êtes plutôt accro aux défis dentellesques je vous conseille de passer votre chemin. Par contre si le point mousse vous éclate faites vous plaisir et tricotez-le ! Un dernier point tout de même : lors des changements de couleur veillez bien à laisser beaucoup de mou, j’ai eu beau y faire attention je trouve tout de même ma bordure un peu trop serrée.

Edit : J’ai oublié de le signaler mais j’ai visiblement fait une erreur : la partie tri-colore en rangs raccourcis était censée être bien plus fine, mais comme j’avais perdu mon patron imprimé en cours de route j’ai simplement bossé en faisant ce qui me semblait logique. J’ai donc répété le motif en rangs raccourcis jusqu’à ce que cette partie rejoigne/recouvre complètement la partie précédente (bi-colore), puis je suis passée à la bordure. Ce qui explique sans doute que ça m’ait semblé si long… Ceci dit j’adore cette version, je ne regrette donc pas mon erreur.

Tiens, j’en profite pour présenter ce t-shirt cousu il y a quelques semaines. Je ne l’avais pas encore photographié car je ne suis pas méga convaincue par les manches fendues, mais la viscose le rend tellement confortable qu’il est difficile de le bouder.

Spicy Lily

Voici mon nouveau préféré, on peut le dire, car ce châle va être parfait pour les mois à venir décidément. Attention, j’ai écrit tout un pavé d’explications : lire la suite »

Un bonnet taille naissance

Tricoter en taille 0 c’est une expérience… intéressante : en théorie je pensais que ce serait de loin le truc le plus fastoche du monde, aucun stress à avoir. En réalité la pression qui pesait sur mes frêles épaules était énorme puisque l’une de mes très bonnes amies m’avait fait l’honneur de me commander ZE bonnet de naissance de son futur fiston, élément indispensable à apporter à la maternité à ce qu’il paraît, et qui avait donc intérêt à lui aller. lire la suite »