Archives du tag: 6 mois

Baby boy et méchants bikers

Ça faisait longtemps que j’n'avais pas cousu pour un sale gremlin adorable bambin…

J’ai ressorti mes habituels patrons de veste façon kimono et pseudo-pantalon et roulez jeunesse ! Comme toujours, c’était un projet fun et rapide à coudre.

Le haut est un jersey épais (interlock) de chez In fashion Fabric, le tissu du bas vient de chez Gotex à Bruxelles et j’ai chopé les boutons chez Hema.

Sur la photo que voici on voit bien le système d’attache de l’élastique fin, que je trouve très efficace, ainsi que le bout de biais cousu en appliqué pour offrir une surface plus costaude sous les boutons…

 

Okay, ça c’était pour la partie « baby boy » du titre, causons maintenant des méchants bikers :

Ça n’a rien à voir, mais j’organise depuis mai une campagne de jeu de rôle grandeur nature* inspirée par la série Sons of Anarchy. Ça s’appelle Bloody Old Town, et samedi 28 avait lieu le deuxième épisode de la campagne. Pas moyen de montrer ici les tronches de mes joueurs sans leur autorisation, mais j’peux frimer avec les « patches » des deux gangs créés pour l’occasion. Ils ont été dessinés par Édouard T. (merci !) et je les ai réalisés à la peinture sur tissu à l’aide de pochoirs au freezer paper et à main levée pour certains détails.

Je suis aussi très fan de la superbe blessure par balle réalisée par Simon, mon chouette coloc’/maquilleur.

* Pour plus d’infos sur le jeu de rôle grandeur nature, alias GN, lisez donc les commentaires de cet articles.

Ciao tutti, à bientôt pour de la robe qui tourne, oui, encore.


Ukuléliste !

Ça faisait loooooongtemps que j’avais envie de coudre un truc dans ce genre ! Depuis que j’ai vu sur le net une photo de bébé avec un ukulélé peint sur ses fringues et sur lequel son père « jouait ». Forcément, dès qu’on m’a demandé un ensemble pour un fils de musicos ça a fait tilt !

Ce projet aura été fun du début à la fin puisqu’en prime il est constitué uniquement de récup’ : on m’a filé deux belles chemises en parfait état, dont une dans un chambray doux à se damner, et je me suis empressée de les assassiner à coups de ciseaux, récupérant boutons et tissu pour la Cause. J’ai repris mes patrons japonais pour le short et la veste, tout de même modifiée à ma sauce, et vas-y chauffe Marcel chauffe !

Okay, okay, une fois sur cintre on a un chouïa l’impression que l’ukulélé débande, mes coloc’ me l’ont déjà signalé. Ça n’est guère classe, j’en conviens. Mais je suis vraiment contente du rendu quand on joue.

Comme d’hab’ j’ai soigné les détails, ça m’aurait pris pas mal de temps mine de rien d’ajouter l’ukulélé (bécasse que je suis, je n’avais pas réfléchi AVANT à comment j’allais faire ça, et coudre une fois le vêtement monté n’était pas vraiment l’idée du siècle). À refaire donc, puisque maintenant je suis au point.

À pois

Non non non, je ne suis pas monomaniaque …

Enfin si, mais cette série de fringues pour fillettes taille 6 mois n’entre pas dans cette catégorie : il se trouve juste qu’en ce début d’année je dois coudre 4 tenues pour filles (dont voici la troisième) et une autre pour un garçon, tout de même. Bref encore deux baby-ensembles à venir et j’en aurais normalement fini pour un moment.Ouf.

Ceci dit c’est plutôt plaisant de faire baisser mes stocks de tissus avec ces jolis vêtements. Ici j’ai utilisé les restes d’un voile de coton Agnès B, chopé chez Sacrés Coupons il y a un fameux bail, doublé avec un tissu mélangé beige façon peau de pêche. Le pantalon est fait d’un bout de velours trop minus pour coudre autre chose. Last but not least, le passepoil décoré de broderie a été acheté au marché au tissu de Louvain et les boutons en nacre viennent d’un vide-grenier, haut lieu des bonnes affaires couturistiques décidément (1€ pour 12 boutons, la mort quoi). Patrons jap’ as usual

C’est pas pour me plaindre mais ça aura été une vraie plaie de coudre des boutonnières sur un tissu aussi fin, même doublé. Les surpiqures ne sont pas aussi propres que je le voudrais non plus, d’où arrachage de cheveux sévère. Bref sur ce coup j’ai souffert dans mon Art, sans blague.

Petit dragon

C’est la saison des bébés chez mes amis …

Et contrairement à l’an dernier (que des p’tits mecs, c’était incroyable) les gonzesses arrivent en force, à commencer par Théa pour qui j’ai cousu ce petit ensemble. Le patron est japonais puisqu’il vient de mon livre de patrons pour minots préféré. La coupe aussi puisque pour coller au personnage de jeu de rôle de son père, membre du clan du dragon dans un jeu japonisant, j’ai choisi de faire un petit haut kimono ultra graphique en taille 6 mois.

Bilan : je suis jalouse ! Je veux la même veste à ma taille, manque de bol je n’ai plus assez de tissu, ni de biais à pois.

Petit détail technique : cette fois j’ai suivi à la lettre le modèle, alors que d’habitude je le double systématiquement (comme pour cet ensemble par exemple). Bref j’ai dû ajouter au dernier moment le petit bout de biais sous les boutons afin de renforcer le tissu qui était beaucoup trop fin, et finalement je trouve le résultat très sympa ainsi, à refaire donc.